Bangkok jure qu’il n’y a pas eu de prison secrète de la CIA en Thaïlande

Par Agence France Presse | Publié le 15/12/2014 à 21:13 | Mis à jour le 21/04/2022 à 03:39

Un haut responsable thaïlandais a rejeté jeudi les allégations selon lesquelles la Thaïlande aurait accueilli une prison secrète de la CIA, après la publication d'un rapport d'enquête du Sénat américain sur un programme secret de la CIA pour capturer et interroger, hors cadre judiciaire, des hommes soupçonnés de liens avec Al-Qaïda

La Thaïlande est accusée depuis 2005 d'être l'un des pays ayant accueilli des prisons secrètes américaines permettant à la CIA d'interroger les suspects de terrorisme durant les années post "11 septembre" (lire notre article du 17 novembre 2005).

Mais le rapport publié mardi par les sénateurs démocrates de la commission du Renseignement ne fait pas mention de la Thaïlande.

Les Etats-Unis avaient pourtant reconnu en 2009 avoir installé une prison secrète sur le territoire thaïlandais (lire notre article du 10 mars 2009). Plusieurs médias ayant enquêté sur l'affaire pointaient la base militaire d'Udon Thani.

"Il n'y a pas eu quoi que ce soit tel qu'une prison secrète ou des lieux de torture en Thaïlande", a déclaré devant la presse Suwaphan Tanyuvardhan, représentant de la junte militaire arrivée au pouvoir par un coup d'Etat en mai à Bangkok.

Après le 11-Septembre, "les Etats-Unis ont mené plusieurs opérations pour arrêter des membres d'Al-Qaïda dans plusieurs pays, y compris l'Indonésie et la Thaïlande", mais sans que cela implique de "prisons secrètes" dans le royaume, a assuré le lieutenant-général Nantadej Meksawat, ancien responsable du renseignement thaïlandais, devant les journalistes.

Mercredi, l'ancien Président polonais a reconnu pour la première fois que son pays avait bel et bien accueilli une prison secrète de la CIA.

AFP lundi 15 décembre 2014

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale