BANGKOK EN BREF - jeudi 17 novembre 2005

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 17/11/2005 à 00:01 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:00
Le Skytrain va s'agrandir (Photo AFP)

Transports : Le Sky Train s'étend vers Thon Buri.-
L'extension de la ligne du BTS destinée àdesservir le quartier de Thon Buri a étéapprouvée le 26 octobre 2005 àl'unanimitépar le conseil municipal de Bangkok, puis le feu vert du gouvernement de Thaksin a clignotéle 4 novembre. La nouvelle ligne permettra aux habitants du quartier de gagner le centre-ville, oùune grande partie travaille, plus rapidement. L'itinéraire permettra de réduire le trafic sur le pont de Thaksin, puis sur Silom et Sathorn. Le nouveau tronçon de 2,2 kilomètres coûtera la bagatelle de 2,39 milliards de Bahts (un peu moins de 50 millions d'Euros). L'organisme"The Bangkok Mass Transit System Plc (BTS)"opère déjàun réseau de 23,5 kilomètres sous la tutelle de l'administration de la Ville de Bangkok. Les tarifs du métro aérien s'échelonnent de 10 à40 bahts suivant la distance parcourue. (LPJ ? 17 nov 2005)
Violences dans le Sud : Une famille de 9 villageois assassinée en pleine nuit.- 9 villageois d'une même famille, dont un bébéet deux enfants, ont ététués par balles dans la nuit de mardi àmercredi dans le village de Bo-Ngo, dans la province de Narathiwat, dans le sud de la Thaïlande. Selon le gouvernement local, les sanglants assassinats seraient l'?uvre présumée des séparatistes musulmans. Le conflit, ouvert depuis bientôt deux ans dans le sud du pays àla frontière de la Malaisie, s'est envenimécette semaine avec la mort de 18 personnes. Relativement démuni, le gouvernement de Thaksin avait annoncélundi le lancement d'un plan de formation àl'auto-défense de 20,000 habitants des provinces concernées par les troubles. (LPJ ? 17 nov 2005)
Lutte contre le terrorisme : la Thaïlande citée parmi les sites noirs.- Le Washington Post a révélédans son édition du 3 novembre 2005 l'existence dans certains pays alliés de centres de détention ultrasecrets surnommés par la CIA, les "sites noirs". Selon le quotidien, ces prisons auraient étécréées dans le but d'interroger des individus "sensibles"ayant des liens présumés avec des réseaux terroriste en marge du droit international. Dans la liste des pays dressée par le quotidien américain figurent plusieurs pays d'Europe de l'Est, l'Afghanistan mais aussi la Thaïlande. Le Washington Post précise que la Thaïlande a cesséune telle collaboration avec la CIA dès 2003. Le Premier ministre thaïlandais, Thaksin Shinatrawa, a démenti formellement les accusations précisant que la collaboration entre les services de renseignement des deux pays n'avait étéeffective que dans le cadre de l'arrestation, en août 2003, d'un des cerveaux présumés de la mouvance islamiste locale, l'Indonésien Hambali. (LPJ ? 17 nov 2005)
Eco : Vers une libéralisation de l'Alien Business Act ? - Plusieurs amendements proposés par le gouvernement de Thaksin Shinawatra permettraient d'assouplir l'accès à20 secteurs des services financiers pour les non-résidents en Thaïlande. Ces derniers ne seraient plus dans l'obligation d'obtenir une licence ou toute autre approbation régulatrice. Le processus de libéralisation de l'Alien Business Act provoque une levée de boucliers de la part de l'opposition et de certains universitaires. L'opposition y voit une remise en cause de la propriétéde l'économie, perçue par certains comme une perte de souveraineté. (LPJ ? 17 nov 2005)
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale