ARNAQUES - La police thaïlandaise veut faire le ménage à Phuket

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 11/08/2013 à 22:00 | Mis à jour le 14/07/2022 à 06:20

En publiant les noms des sociétés et des personnalités locales liées aux escroqueries dont sont victimes les touristes, la police thaïlandaise entend faire le ménage à Phuket et donner des gages à l'étranger.

Cela ressemble à un coup de pied dans la fourmilière de la mafia locale. Venu inaugurer à Phuket vendredi 9 août la nouvelle antenne du Centre de prévention du crime organisé, le directeur de la DSI (Département des enquêtes spéciales), Tarit Pengdith, a communiqué à la presse une liste noire des sociétés mais aussi des personnalités impliquées dans diverses escroqueries dont sont victimes les touristes.

Selon le Bangkok Post, le maire de Patong et son fils figurent dans la liste ainsi qu'un bon nombre de sociétés de taxis ou de service de limousines. Tarit Pengdith s'est déclaré déterminé à lancer une importante vague de répression sur les auteurs d'escroqueries et arnaques qui assombrissent le séjour des touristes au point que les ambassades étrangères ont réclamé à la Thaïlande des mesures d'urgence.

Depuis des années les touristes sont victimes d'arnaques dont la plus vicieuse est celle commise par certains loueurs de jet-ski qui accusent leurs clients d'endommager les engins et exigent de coquettes sommes pour les réparations. Lors de cette même conférence de presse le directeur du DSI a mis en garde les réseaux mafieux étrangers sévissant dans les stations balnéaires visant notamment les Russes, Coréens et Chinois.

Ce pavé dans la mare n'a pas tardé à causer des premiers remous. Quatre hommes d'affaires figurant sur la liste des 11 personnes citées ont décidé de porter plainte en diffamation contre la DSI rapporte le Bangkok Post dans son édition de dimanche 11 août.

FP mardi 13 août 2013

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale