Vendredi 19 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Après Bangkok et Chiang Mai, Khon Kaen dans le smog

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 08/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 08/02/2019 à 01:47

Un épais smog s’est installé sur Khon Kaen ces derniers jours. Il s’agit de l’épisode de pollution le plus important que la région n’est jamais connu selon le journal The Nation.

Le brouillard est clairement visible dans ce chef-lieu du nord-est de la Thaïlande, rapporte le journal en langue anglaise évoquant des niveaux de microparticules PM2,5 et PM10 atteignant respectivement 102 et 166 microgrammes par mètre cube d’air. Les valeurs recommandées en Thaïlande sont moins de 50 µg pour les PM2,5 et 100 µg pour les PM10 mais selon l’OMS le seuil de pauvreté de l’air se situe respectivement à 25 µg et 50 µg .

L’indice de la qualité de l’air (AQI) dans la province s’établit à 212, selon le rapport quotidien du Département de la lutte contre la pollution (PCD).

La réduction des émissions de gaz d'échappement et des brûlis agricoles et autres formes de combustions de matériaux en tous genres fait partie des priorités. Le gouverneur de Khon Kaen, Somsak Changtragul, a organisé une réunion avec des représentants de fabriques de sucre, des producteurs de canne à sucre et le Bureau régional de l'environnement afin de trouver un moyen de limiter le défrichement par le feu des champs de canne à sucre, une pratique courante considérée parmi les causes principales de cet épisode de pollution. 

La technique de l’arrosage de l’air mise en oeuvre à Bangkok semble faire des émules puisque les autorités de Khon Kaen ont également sollicité les propriétaires d’immeubles en vue de pulvériser de l'eau depuis les étages supérieurs pour réduire la quantité de particules. 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir