Le tsar de l’économie en Thaïlande pourrait briguer le poste de Premier ministre

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 25/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 25/04/2022 à 04:50
Photo : REUTERS/Chaiwat Subprasom - Somkid Jatusripitak est l’architecte Thaksinomics politiques économiques qui ont contribué à la renommée de l’ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra
Somkid-Jatusripitak

L'ancien vice-Premier ministre, Somkid Jatusripitak, aurait accepté l’idée de briguer le poste de Premier ministre sous la bannière du nouveau parti fondé par d’autres démissionnaires du gouvernement

L'ancien vice-Premier ministre et tsar de l’économie en Thaïlande, Somkid Jatusripitak, aurait accepté une invitation pour briguer le poste de Premier ministre sous la bannière du nouveau parti Sang Anakhot Thai, fondé récemment par l’ancien ministre des Finances, Utamma Savanayana, et l’ancien ministre de l’Energie, Sontirat Sontijirawong, selon le Bangkok Post qui cite ce dernier.

L’annonce a été faite dimanche à l’issue de l'assemblée générale du nouveau parti, mais le Bangkok Post précise que la candidature de Somkid Jatusripitak au nom du parti n'est pas encore officielle, la date des élections, attendues pour le dé​​​​​​​but de l'anné​​​​​​​e prochaine, n'ayant pas encore é​​​​​​​té​​​​​​​ communiquées

Au cours de la même assemblée générale, dimanche, Uttama Savanayana a été élu chef du parti tandis que Sontirat Sontijirawong a été nommé secrétaire général.

La "dream team" démissionnaire veut prendre les choses en main

Avant leur départ du gouvernement en 2020, les deux ex-ministre occupaient les mêmes responsabilités au sein du parti au pouvoir, le Palang Pracharath (PPRP). 

Au lendemain des élections de 2019, le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha avait réuni une équipe de choc pour remettre sur pieds l’économie mise à mal par cinq années de gestion par la junte militaire. Mais seulement un an plus tard, six ministres qui la composaient ont démissionné, manifestant un désaccord avec la direction prise par le gouvernement dans la gestion de la crise du Covid-19. La suite des événements leur a donné raison, puisque le royaume a sombré depuis dans une crise sans précédent qui a placé la deuxième économie de la région à la traîne derrière ses voisins en termes de croissance.

Parmi eux figurait Somkid Jatusripitak, qui s’était fait un nom au début des années 2000, pour avoir été l’architecte des "Thaksinomics", politiques économiques de l’ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra qui ont valu à ce dernier une bonne partie de sa renommée au sein de son électorat et au-delà. Même si Thaksin, ennemi juré de l'establishment royaliste, a été évincé et tenu à l'ecart du pouvoir, tout comme ses successeurs, par des coups d'Etat ou par des décisions de justice souvent controversées, un certain nombre des politiques économiques issues des Thaksinomics ont été maintenues voire développées.

Dans un pays dirigé par une bureaucratie centrée sur elle-même et déconnectée des réalités de la population, le parti Sang Anakhot Thai, qui signifie "Construire l'avenir de la Thaïlande", entend proposer une approche politique ancrée sur l'économie impliquant des spécialistes venant aussi bien du secteur public que du privé ainsi que des jeunes, pour "servir les intérêts du peuple".

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale