TEST: 2238

Une Thaïlandaise refoulée par la Belgique, son voyage étant jugé “non essentiel”

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 14/12/2021 à 00:00 | Mis à jour le 15/12/2021 à 06:28
Photo : Wikimedia Commons
L'aéroport de Bruxelles

Une scientifique thaïlandaise a été placée en centre fermé à son arrivée à l’aéroport de Zaventem en Belgique, son voyage ayant été jugé non essentiel. 

En voyage dans le cadre d’une coopération entre la Belgique et la Thaïlande, une scientifique du Thailand Institute of Nuclear Technology a été refoulée à son arrivée à Bruxelles. À peine arrivée à l’aéroport de Zaventem, elle s’est vu confisquer ses papiers, son téléphone portable et a été placée en centre fermé. Selon l’Office des étrangers en Belgique, son voyage aurait été considéré comme non essentiel rapporte la télévision publique belge RTBF.

Pour David Strivay, professeur en spectroscopie atomique et nucléaire de l’Université de Liège, la visite d’une semaine aurait cependant été approuvée par l'agence fédérale nucléaire belge. 

Néanmoins, les voyageurs se rendant en Belgique doivent remplir certaines conditions détaillée sur le site Info-coronavirus.be

Depuis le 1er juillet, les personnes n’ayant pas la nationalité d’un pays de l’Union européenne peuvent voyager en Belgique sans motif impérieux s’ils ont été vaccinés depuis au moins deux semaines avec un vaccin reconnu par l’EMA (l’agence européenne des médicaments). D’après la RTBF, la scientifique n’aurait reçu qu’une dose du vaccin chinois Sinovac, un vaccin non certifié par l’EMA et donc non reconnu en Belgique. 

Dès lors, pour entrer en Belgique, il est nécessaire de justifier d’un motif impérieux et de se munir d’une attestation de voyage essentiel ou d’un document officiel délivré par la mission diplomatique ou le poste consulaire belge du pays de résidence de la personne. Dans ce cas-ci, par l’ambassade de Belgique à Bangkok. Un document que n’aurait pu fournir la ressortissante thaïlandaise, elle aurait même été informée en amont de son voyage de l’impossibilité de venir en Belgique.

Concernant les conditions de détention en centre fermé, l’Office des étrangers précise qu'il s'agit de la procédure habituelle. Après avoir passé plusieurs heures dans ce centre fermé, la scientifique s’est vu proposer deux options : soit retourner immédiatement en Thaïlande, soit faire appel de la décision, avec l’aide d’un avocat, mais sans garantie. Elle a choisi de rentrer en Thaïlande, choquée par son expérience. 

4 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

farid Farhi mar 14/12/2021 - 09:14

bonjour le petit journal nous sommes français et voulons partir de Bruxelles à Phuket . le retour prévu de Bangkok à Bruxelles! pendant le mois de février 2022 . faudra t il faire un test pcr entre ces deux régions? et ou se connecter pour bénéficier du pass Thaïlande. merci d'avance

Répondre
Commentaire avatar

Bangkok mer 15/12/2021 - 06:30

Bonjour, un article est disponible en ligne
https://lepetitjournal.com/vivre-a-bangkok/point-sur-les-conditions-dentree-en-thailande-avant-les-fetes-326359

Répondre
Commentaire avatar

marsouin mar 14/12/2021 - 09:12

Rien ne justifie la confiscation de ses papiers et de son téléphone.

Il y a certainement des individus plus dangereux à placer en centre fermé, à leur arrivée en Belgique, que cette scientifique de haut niveau (Voir Molenbeek...)

C'est une insulte faite à la Thaïlande.
La Thaïlande doit répondre par une action similaire

Un français qui vit en Thaïlande 

Répondre
Commentaire avatar

bencnx jeu 16/12/2021 - 02:53

Réfléchissez un instant. Dans le cas inverse (personne non vaccinée) , elle aurait eu droit au confinement obligatoire . Quand on est à ce niveau d'études, on se renseigne avant de partir.

Répondre
À lire sur votre édition locale