Les prévisions économiques remontent en Thaïlande, mais la prudence est de mise

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 17/11/2021 à 02:11 | Mis à jour le 25/11/2021 à 02:49
Photo : Reuters
Economie-Thailande-coronavirus

Les chiffres du Covid baissent, les prévisions économiques remontent en Thaïlande. Toutefois, les Thaïlandais restent prudents et certains n’attendent pas de vraie reprise avant le 2e semestre 2022

La Thaïlande observe ces dernières semaines un réchauffement de son activité économique après le fort ralentissement dû aux mesures sanitaires pour contrer une épidemie de coronavirus survenue en avril. Et la levée ce mois-ci de la quarantaine pour les voyageurs internationaux vaccinés de plus de 60 pays renforce un peu plus les espoirs de voir la reprise se concrétiser, amenant les institutions à revoir à la hausse leurs prévisions pour 2021 et 2022. Toutefois, les craintes de nouvelles épidémies et donc de nouvelles restrictions, font que les consommateurs et certains acteurs économiques restent prudents, ce qui risque de freiner la reprise de l’activité durant quelques mois.

Ces derniers jours, le gouvernement thaïlandais a relevé ses perspectives de croissance économique à 1,2% pour cette année -il prévoyait auparavant une croissance entre 0,7% et 1,2%-, et pour 2022, il table sur 3,5%-4,5%, visant une sortie progressive de la crise sanitaire et un réchauffement de l’activité touristique - gardons à l’esprit que la deuxième économie d'Asie du Sud-Est avait reculé de 6,1% l'année dernière.

"Nous nous attendons à ce que le PIB rebondisse fortement au dernier trimestre maintenant que les cas [d’infection] sont en baisse, que les restrictions sont progressivement levées et que le déploiement du vaccin s'accélère", a déclaré Gareth Leather, économiste principal pour l'Asie chez Capital Economics.

La Thaïlande, qui vacciné un peu plus de la moitié de ses 72 millions d’habitants, a signalé mercredi 6.524 cas d'infection au coronavirus et 56 morts du Covid en 24h, confirmant une baisse significative depuis le mois d’août où le royaume enregistrait plus de 23.000 cas et plus de 300 morts en une journée.

Exportations en hausse, consommation en berne

Les exportations ont augmenté au troisième trimestre de 15,7% par rapport à l'année précédente, et le Conseil national du développement économique et social (NESDC), qui prévoyait jusqu’ici une croissance de 16,3% cette année, a relevé ses prévisions à 16,8%. Pour 2022, le NESDC prévoit une croissance des exportations de 4,9%. 

En revanche, la consommation des ménages, fortement affectée par les restrictions sanitaires, a baissé de 3,2% sur le T3.

Si les exportations et les mesures d’aides gouvernementales ont contribué jusqu'ici à absorber une partie de l’impact de la crise du coronavirus, cela n’a pas empêché des milliers de petits commerces et d'entreprises de fermer depuis 2020 faute de trésorerie et d'activité, jetant au chômage des millions de personnes dont beaucoup ayant d'importants crédits bancaires sur le dos.

Les créances douteuses des banques thaïlandaises ont d'ailleurs augmenté au troisième trimestre et devraient continuer de croître progressivement, a annoncé vendredi la banque centrale, qui a proposé une série de mesures d'allégement de dettes.

Craintes de nouvelles épidémies

Et l’Université de la Chambre de commerce thaïlandaise (UTCC) a estimé mardi en se basant sur un sondage, que l'économie ne devrait se redresser qu'au second semestre de l'année prochaine, car les gens restent préoccupés par de possibles nouveaux épisodes épidémiques.

La plupart des personnes interrogées par l’UTCC disent ne pa fonder de grands espoirs sur les tout prochains mois en raison de leurs craintes de voir émerger de nouvelles épidémies accompagnées de mesures de confinement, a indiqué l'Université de la Chambre de commerce thaïlandaise.

"Les gens restent prudents quant aux dépenses car ils ne sont pas sûrs que le COVID sera contenu après la réouverture du pays", a déclaré le président de l’UTCC, Thanavath Phonvichai, lors d'un briefing.

La consommation devrait rester faible, et d'ailleurs, les prévisions de dépenses à l’occasion des fêtes de Loy Kratong, l’un des grands événements nationaux de l’année qui aura lieu vendredi, visent seulement 9,15 milliards de bahts (279,6 millions de dollars), le niveau le plus bas depuis 10 ans, a-t-il souligné.

Les espoirs sur le tourisme

Le NESDC a également revu à la hausse la fréquentation touristique internationale et estime désormais que la Thaïlande devrait enregistrer 200.000 arrivées de touristes étrangers cette année, contre 150.000 envisagées précédemment. Pour l'année prochaine il prévoit 5 millions de voyageurs, ce qui est encore loin des 40 millions de touristes étrangers accueillis en 2019.

Les dégâts engendrés au cours de la pandémie sur le secteur du tourisme sont tels que la plupart des analystes s'attendent eux aussi à ce que la reprise économique soit lente et progressive.

"Au-delà du quatrième trimestre, les perspectives de reprise dépendront de la rapidité avec laquelle le secteur du tourisme se rétablit", a déclaré Leather de Capital Economics.

Le gouvernement a mis en place des mesures d’aides qui se chiffrent en milliards d’euros pour soutenir et relancer l'économie, tandis que la banque centrale maintient depuis mai 2020 son taux directeur au niveau inédit de 0,50 %.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale