Dimanche 16 janvier 2022
TEST: 2238

Les créances douteuses des banques thaïlandaises toujours en hausse

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 14/11/2021 à 01:53 | Mis à jour le 17/11/2021 à 03:04
Photo : Reuters
Monnaie-Thailande-Baht

Les créances douteuses des banques thaïlandaises ont légèrement augmenté au troisième trimestre et devraient continuer de croître progressivement, aidées par des mesures d’aide gouvernementales, a annoncé vendredi la banque centrale, alors que le royaume fait les frais de sa politique sanitaire.

Le système bancaire est resté solide avec des niveaux élevés de réserves de fonds propres, de provisions pour pertes sur prêts et de liquidités, a déclaré la Banque de Thaïlande (BoT) dans un communiqué.

La BoT va surveiller de près la situation et empêchera l'augmentation des prêts non performants (NPL) afin que débiteurs et prêteurs puissent gérer leur dette, a déclaré Suwannee Jatsadasake, directrice principale de la BoT, lors d'un briefing.

"Nous allons essayer de pousser les banques à aider leurs débiteurs et allons introduire des mesures d'allègement [de dette] en fonction de la situation", a-t-elle déclaré.

Les prêts non performants des banques s'élevaient à 3,14 % du total des prêts fin septembre, en légère hausse par rapport à 3,09 % en juin, a déclaré la BoT, qui a proposé une série de mesures d'allégement de dettes.

Au troisième trimestre, l’ensemble des prêts bancaires a augmenté de 5,6% en glissement annuel, contre 3,7% au trimestre précédent, la demande des entreprises ayant augmenté parallèlement à la reprise économique, a indiqué la banque centrale.

Les prêts aux petites et moyennes entreprises au cours du trimestre de septembre ont enregistré une hausse pour le deuxième trimestre consécutif, en hausse de 2,3% par rapport à l'année précédente, une augmentation favorisée par les mesures de prêt du BOT, précisé la Banque de Thaïlande.

Toutefois, la croissance des prêts à la consommation a ralenti, passant de 5,7% au deuxième trimestre à 4,2% au troisième, cela en raison de la baisse de la demande dans les secteurs du logement et de l'automobile, a indiqué la BoT.
 

0 Commentaire (s) Réagir