A Phuket, un salon du voyage autour de la reconstruction du tourisme en Thaïlande

Par Régis LEVY | Publié le 10/06/2022 à 00:05 | Mis à jour le 10/06/2022 à 01:10
Photo : Tourism Auhtority of Thailand - Le TTM 2022 réunissait à Phuket les professionnels du secteur en vue de redynamiser un tourisme moribond après plus de deux ans de pandémie
Officiels-TTM-2022-Phuket

Thailand Travel Mart, le salon thaïlandais du voyage organisé par l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT), vient de réunir à Phuket les professionnels du secteur en vue de redynamiser un tourisme moribond après plus de deux ans de pandémie.

276 représentants d’agences de voyages originaires de 42 pays ont pu rencontrer à cette occasion 246 acteurs thaïlandais des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, des loisirs ou du bien-être lors de l’édition 2022 de cet évènement annuel. Pas moins de 90 journalistes locaux et internationaux étaient également invités à y assister.

La politique ultra protectionniste menée par le gouvernement thaïlandais pour faire face à la pandémie de Covid 19 a eu de graves conséquences pour l’économie du pays et en particulier pour le tourisme qui a vu le nombre d’arrivées en provenance de l’étranger chuter de 80% en 2020, puis de plus de 98.5% en 2021 avec seulement 428.000 entrées contre près de 40 millions en 2019.

Alors que 80% des thaïlandais sont désormais vaccinés, le gouvernement vient d’assouplir considérablement les conditions d’entrée dans le pays suite aux nombreux appels pressants des différents membres de l’industrie touristique. 

Bonnes nouvelles

En effet, depuis le 1er juin, les voyageurs de plus de 18 ans en provenance de l’étranger disposant d’un schéma de vaccination complet peuvent entrer et circuler librement dans le pays, munis d’un Thailand Pass. Il est simplement exigé pour son obtention qu’ils aient souscrit à une assurance couvrant les frais d’hospitalisation jusqu’à 10.000 dollars en cas d’infection par la Covid 19 pour la durée de leur séjour.

Pour les voyageurs non vaccinés, ou juste partiellement, l’entrée se fait sous les mêmes conditions à la différence qu’ils doivent montrer le résultat négatif d’un test PCR datant de moins de 72 heures à leur arrivée.

Ministre thailandais du tourisme Phiphat Ratchakitprakarn
Le ministre thaïlandais du tourisme, Phiphat Ratchakitprakarn, présente le plan de relance du tourisme. Photo TAT

Quant au port du masque dans le domaine public, il pourrait peut-être être abandonné dès la mi-juin, avait laissé entendre à la presse, fin mai, le secrétaire permanent du ministère de la Santé, Dr Kiattiphum Wongrajit, même si aucune confirmation officielle n’est intervenue depuis. Néanmoins, il est raisonnable de penser que cela interviendra dans les toutes prochaines semaines.

Ces bonnes nouvelles redonnent le sourire aux acteurs locaux et internationaux qui tablent sur une reprise allant crescendo lors du second semestre de cette année. 

Vers un tourisme qualitatif

L’autorité du tourisme thaïlandais (TAT) qui a baptisé cette édition 2022 du Thailand Travel Mart «Amazing new chapters» (des nouveaux chapitres exceptionnels) veut mettre en lumière la mutation souhaitée d’un tourisme de masse vers un tourisme plus qualitatif, durable et écoresponsable, tenant compte des erreurs du passé sur le plan environnemental.

L’absence de touristes étrangers et la forte baisse du tourisme domestique, provoquées par les mesures protectionnistes, ont eu un effet bénéfique sur ce plan en de nombreux endroits autrefois trop exploités. Cette pause forcée a en effet permis à l’écosystème de s’y régénérer, comme à Maya Bay, la plage la plus célèbre de l’archipel de Koh Phi Phi où les coraux avaient disparu après des années de fréquentation incontrôlée.

Assistance durant le salon TTM 2022 Phuket
Des agents de voyages de 42 pays ont pu rencontrer à l'occasion du salon des dizaines d'acteurs thaïlandais du tourisme. Photo TAT

Si la TAT compte toujours s’appuyer sur les atouts habituels de la Thaïlande pour attirer les étrangers, parmi lesquels la beauté naturelle du pays, sa cuisine, un sens de l’accueil et de l’organisation éprouvés, un coût de la vie peu élevé ou la gentillesse légendaire de sa population, elle souhaite désormais encourager la découverte de régions habituellement peu ou moins visitées comme l’Isan. L’annonce récente que la prochaine édition du Guide Michelin inclura ce territoire s’inscrivant dans cette stratégie.

L’organisation d’évènement sportifs à retentissement mondial comme le MotoGP, programmé cette année du 30 septembre au 2 octobre, constitue un atout supplémentaire pour le rayonnement de la Thaïlande à travers le monde.

Tourisme domestique

Pour consolider un redémarrage maitrisé d’une fréquentation de qualité, il est également prévu de faciliter le retour de certaines catégories de résidents en provenance de l’étranger comme les retraités, nomades numériques ou actifs professionnels. Parmi les pistes envisagées figure la condition d’obtention de certains visas. Les visiteurs aisés sont également ciblés. À suivre…

Un plan de relance du tourisme domestique figure également en bonne place parmi les objectifs de la TAT et du gouvernement. Il est prévu pour y parvenir de s’appuyer sur des acteurs de poids du secteur numérique comme Airbnb qui représentait 1,6 milliard de dollars de chiffre d’affaire en 2019, soit 1,7% des rentrées générées. 

La présentation du TTM 2022, effectuée en présence du ministre du tourisme et des sports M. Phiphat Ratchakitprakarn dans le cadre spectaculaire de l`hôtel Angsana Laguna Phuket, s’est achevée par une conférence de presse destinée à répondre aux questions de médias venus des quatre coins du globe. 

Gouverneur de la TAT, Yuthasak Supasorn durant le TTM 2022 a Phuket
Le gouverneur de la TAT, Yuthasak Supasorn. Photo TAT

"Le bon moment pour se rendre en Thaïlande"

Ce fut l’occasion pour lepetitjournal de demander au gouverneur de la TAT, M. Yuthasak Supasorn, s’il ne craignait pas qu’après deux années noires dues à la pandémie covid 19 les conséquences économiques de la guerre en Ukraine qui affaiblit considérablement le pouvoir d’achat de nombreux Européens soit un nouveau frein à la reprise attendue du tourisme.

M. Supasorn s’est déclaré optimiste, faisant état de nombreuses réservations enregistrées auprès des tours opérateurs et agences de voyages de pays comme l’Allemagne, le Royaume Uni ou la Russie, ajoutant avec une pointe d’humour : "je me suis rendu en France en 2019 avant la pandémie. Alors que je proposais à un interlocuteur de visiter la Thaïlande, celui-ci m’a répondu Hmmm, la Thaïlande est tellement fréquentée, voire bondée. Eh bien c’est désormais le bon moment pour s’y rendre !"

D’ici à la fin de l’année 2022, la Thaïlande espère enregistrer 5 millions d’arrivées en provenance de l’étranger qui s’ajouteront au million déjà accueilli sur les cinq premiers mois. Pour 2023, environ 20 millions de visiteurs sont attendus, censés générer 2.400 milliards de bahts de revenus. Et pour 2024, ce sont 3.000 milliards de bahts de rentrées que le secteur touristique devrait générer, toujours selon les prévisions de la TAT, 36% venant du tourisme intérieur, le reste provenant des visiteurs internationaux.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale