Le cannabis itinérant fait la joie des routards à Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 15/06/2022 à 02:52 | Mis à jour le 15/06/2022 à 11:17
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha - Les touristes faisaient la queue lundi soir pour acheter du cannabis devant le camion N’Louis Happy Buds à Khaosan Road à Bangkok.
Un camion vend du cannabis à Bangkok

Quelques jours seulement après la dépénalisation du cannabis en Thaïlande, toutes sortes de commerces alimentaires spécialisés fleurissent dans la capitale pour le plus grand plaisir des touristes

 

"Amnesia", "Jack Haze", "Night Nurse" sont autant de variétés de cannabis que propose à Bangkok le camion N’Louis Happy Buds aux étrangers et aux locaux, quelques jours après la dépénalisation de la substance.

La Thaïlande est en effet devenue la semaine dernière le premier pays asiatique à légaliser la culture de la marijuana et sa consommation dans les aliments et les boissons en la retirant de la liste des stupéfiants.

Le gouvernement espère que cette décision aidera économiquement les secteurs de l'agriculture et de la recherche médicale. Les vendeurs de ganja estiment pour leur part que cela sera bénéfique pour le tourisme ravagé par la pandémie de COVID-19 et les mesures sanitaires imposées pendant plus de deux ans.

Un vendeur itinerant de cannabis a Bangkok met des tetes dans un bocal
Le camion vend des têtes 700 bahts le gramme et le personnel explique que la plante peut aider à mieux dormir ou encore atténuer l’anxiété - Photo REUTERS/Athit Perawongmetha

*

Cependant, fumer du cannabis en public peut tomber sous le coup des lois sur la santé, et le Parlement débat d’ailleurs encore autour d'un projet de loi sur sa réglementation, ce qui signifie qu'il y a toujours une certaine confusion quant à la manière dont la plante peut être utilisée légalement.

Keira Gruttner, une Canadienne de 32 ans, faisait partie des touristes qui faisaient la queue lundi soir devant le camion N’Louis Happy Buds, alors que le personnel s’affairait pour peser et emballer les têtes et les feuilles de marijuana.

"Je pense que cela pourrait faire venir des gens de pays où ce n'est pas légal. Cela pourrait devenir une attraction touristique de plus pour ramener du monde", a-t-elle déclaré.

Le camion, situé à Khaosan Road, le quartier des routards de Bangkok, vend des têtes à 700 bahts (19,15 €) le gramme et le personnel explique que la plante peut avoir divers effets bénéfiques, comme aider à mieux dormir ou atténuer l’anxiété.

 

 

 

Un autre client étranger, Kentaro Kajima, ne cache pas sa joie et décrit son achat comme un "rêve devenu réalité" en dansant avec un ami devant le camion.

Le cannabis été utilisé durant plusieurs siècles dans le royaume avant son interdiction en 1934 par Phot Phahonyothin, 2e Premier ministre de la toute jeune monarchie constitutionnelle née de la révolution de 1932 qui avait mis fin à la monarchie absolue.

Il est intéressant de noter que le gouvernement qui a réhabilité le cannabis en légalisant la plante en 2018 à des fins médicales et de recherche, est précisément perçu comme ultra-royaliste et cherchant à effacer les traces historiques de l’avènement de la démocratie.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale