TEST: 2238

La Thaïlande approuve des aides face à l'explosion du coût de l'énergie

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 23/03/2022 à 02:09 | Mis à jour le 23/03/2022 à 02:15
Photo : LPJ Bangkok.com
Prix-pompe-Thailande

Le gouvernement thaïlandais a approuvé mardi en conseil des ministres une série de mesures d’aides ciblées pour amortir la hausse du coût de l'énergie causée par le conflit russo-ukrainien.

Le cabinet thaïlandais, qui rassemble les principaux ministres du gouvernement, a approuvé mardi des mesures d’aide aux ménages et à certains professionnels les plus fragiles affectés par la hausse des prix du carburant et du coût de la vie. 

Ces mesures, qui prendront effet de mai à juillet au moins, interviennent après plusieurs semaines de protestations dans un pays déjà très affecté par la politique sanitaire chaotique des autorités du royaume face à la pandémie de SARS-CoV-2 qui a ravagé des pans entiers de l’économie ces deux dernières années.

Les aides comprennent notamment une allocation mensuelle de 100 bahts (2,7 €) aux 3,6 millions de titulaires de la carte d'aide sociale pour le gaz de cuisine, une allocation mensuelle de 250 bahts à quelque 157.000 chauffeurs de moto-taxis pour leur carburant, a déclaré Prayuth Chan-O-Cha lors d'une conférence de presse.

Les prix du diesel continueront d'être plafonnés à 30 bahts le litre jusqu'à fin avril et seront subventionnés par la suite. Le prix du gaz naturel pour les véhicules continuera d'être gelé à environ 15,6 bahts par kg, et certaines factures d'électricité seront réduites entre mai et août, a-t-il ajouté.

Les taux de cotisation des employeurs et des salariés à la caisse de sécurité sociale seront également abaissés.

"Le gouvernement travaille d’arrache-pied sur des plans pour aider tout le monde autant que possible à sortir de cette crise", a déclaré le Premier ministre.

Le cabinet a également accepté de suspendre la moitié des dettes cumulées d’un montant total de 9,3 milliards de bahts (252 millions d’euros) dues par plusieurs milliers d'agriculteurs aux banques d'État, tandis que le reste devra être restructuré sur 15 ans, a déclaré le ministre du Commerce, Jurin Laksanawisit, dans un communiqué.
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale