TEST: 2238

Les transporteurs thaïlandais manifestent contre les prix du diesel

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 09/02/2022 à 02:25 | Mis à jour le 09/02/2022 à 02:36
Manif-transporteurs-Bangkok-prix-diesel

Des centaines de camions ont ralenti la circulation sur une grande artère de Bangkok, mardi, pour faire pression sur le gouvernement thaïlandais afin qu'il baisse le prix du diesel devenu trop cher.

Plusieurs centaines de camions de fret ont congestionné mardi l’avenue Vibhavadi Rangsit, artère très fréquentée du nord de Bangkok, pour manifester devant le ministère de l’Energie.

La Fédération des transports terrestres de Thaïlande (LTFT) a lancé un ultimatum au ministre de l'Énergie, Supattanapong Punmeechaow, menaçant d’intensifier son mouvement de protestation si ce dernier ne parvient pas à trouver une solution à la crise des prix du diesel dans les sept jours.

Abaisser le plafond à 25 bahts le litre

La grogne des professionnels du transport, qui s’est exprimée pour la première fois en novembre, vient du fait que le plafond de 30 bahts par litre de diesel fixé en octobre par le ministère de l'Énergie pour contrôler la hausse mondiale du prix des carburants est selon eux encore trop élevé. 

La LTFT, qui estime que le prix réel du diesel se situe autour des 35 bahts (0,93€) le litre, demande que le gouvernement abaisse le plafond actuel de 30 bahts (0,80€) à 25 bahts le litre (0,66 €).

La police a tenté en vain de faire bouger les camions et les taxis protestataires arrêtés sur une voie, certains portant des banderoles accusant le ministre de l'Énergie de ne pas avoir rendu le carburant abordable et exigeant sa démission.

Sourde oreille

"Nous avons demandé à plusieurs reprises au gouvernement de résoudre le problème du prix du carburant, mais rien ne s'est passé", a déclaré Apichart Prairungruang, président de la Fédération des transports terrestres de Thaïlande.

"Le gouvernement n'a jamais répondu à nos demandes... A partir de maintenant, nous allons faire pression sur le gouvernement avec un groupe plus important."

Le porte-parole du ministère de l’Energie, Sompop Pattanariyankool, a déclaré que les demandes des camionneurs nécessiteraient 18 milliards de bahts (479,6 millions d’euros) par mois de subventions de l'État, ce qui "ne peut être fait".

Le plafonnement du prix du diesel, en vigueur au moins jusqu’au mois de mars, est financé par un Fonds pétrole. Lorsque la décision a été prise en octobre de contrôler le prix du carburant, le fonds était de 11 milliards de bahts (293,2 millions €), mais le gouvernement a dit en novembre avoir prévu un emprunt de 30 milliards de bahts pour couvrir l’opération.

Répercuter la hausse du prix du carburant

Khomdet Jumpaman, qui a parcouru 700 km depuis la province de Chiang Mai, située tout au nord du pays, dit être en difficultés car il a moins de clients du fait de l'augmentation des coûts de transport.

"Nous devons renoncer à nos bénéfices pour couvrir le coût du carburant, alors je suis ici pour demander au gouvernement de nous aider."

Apichart Prairungruang assure que les gens vont descendre dans la rue pour protester. "Nous demanderons à d'autres secteurs et organisations, tels que les agriculteurs qui sont touchés par les prix bas des récoltes, de se joindre à la manifestation. Les gens dans tout le pays sont aux prises avec la hausse du coût de la vie", a-t-il déclaré au Bangkok Post, ajoutant que la LTFT envisageait d'augmenter les frais de transport de 15 à 20% pour refléter l'augmentation des prix du diesel.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale