France et Thaïlande s’engagent à renforcer leurs relations

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 23/07/2012 à 00:00 | Mis à jour le 07/10/2022 à 12:32
Photo : Yingluck Shinawatra et François Hollande se sont rencontrés vendredi matin à l'Elysée (photos FlickR/WorldEconomicForum/jmayrault)
yingluck_shinawatra_francois_hollande

Yingluck Shinawatra était en fin de semaine dernière à Paris pour un voyage officiel de trois jours, première visite d'un chef de gouvernement thaïlandais en France depuis la venue de son frère Thaksin en 2005. Yingluck a rencontré notamment François Hollande avec qui elle s'est accordée pour développer les relations politique, économique, universitaire, militaire et culturelle entre les deux pays

La Premier ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra et le président de la République française François Hollande se sont engagés à "donner un nouvel élan à la relation bilatérale dans tous les domaines : politique, économique, universitaire, militaire et culturel" lors de leur rencontre organisée vendredi à Paris.

D'après un communiqué de l'Elysée, François Hollande et Yingluck Shinawatra ont insisté sur la nécessité de diversifier les relations économiques entre les deux pays afin que les entreprises françaises participent plus activement à la réalisation de projets d'infrastructures en Thaïlande qui se reconstruit en partie après les terribles inondations du second semestre 2011.

3,8 milliards d'euros d'échanges commerciaux en 2011

Lors de sa visite officielle de trois jours à Paris, la Premier ministre Yingluck Shinawatra a également rencontré son homologue Jean-Marc Ayrault et des entrepreneurs français. Elle a souhaité rassurer ces derniers quant à la capacité de réhabilitation économique de la Thaïlande après les inondations. Concernant la crise économique qui touche actuellement l'Union européenne et particulièrement la France, Yingluck a déclaré que le royaume pourrait participer à la tentative de reprise économique grâce à de futurs investissements de compagnies thaïlandaises dans certains secteurs en France. D'après le site Internet de l'agence de presse MCOT, elle aurait également demandé à la France de jouer un rôle de partenaire majeur pour l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), en particulier dans le transfert des technologies.

L'agence de presse du gouvernement thaïlandais NNT rappelle que la France était le quatrième partenaire commercial de la Thaïlande parmi les pays de l'Union européenne en 2011 avec un volume total d'échanges de 4,6 milliards de dollars (3,78 milliards d'euros), soit une augmentation de 27% par rapport à 2010. La Thaïlande exporte surtout en France des vêtements, des ordinateurs, du caoutchouc et des bijoux, indique NNT. "Les secteurs de la mode et de la gastronomie ont été identifiés comme porteurs de croissance et d'emplois dans les deux pays", ajoute l'Elysée. Au sein de l'ASEAN, la Thaïlande est le troisième pays importateur de produits français, d'après le ministère français des Affaires étrangères.

"Renforcer la mobilité étudiante entre les deux pays"

Un accord bilatéral dans le domaine de la coopération éducative et de la recherche a été signé par la ministre française de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, et le ministre thaïlandais des Affaires étrangères Surapong Tovichakchaikul. "Cet accord permettra de renforcer la mobilité étudiante entre les deux pays, d'élargir notre coopération vers de nouveaux domaines d'intérêt mutuel, comme le développement des sciences fondamentales et appliquées, de l'innovation technologique, et de la formation professionnelle, et de marquer notre soutien à l'apprentissage de la langue française dans l'enseignement secondaire et supérieur en Thaïlande", a indiqué le site officiel du ministère français des Affaires étrangères. Un accord de coopération entre les deux ministères de la défense devrait être signé prochainement. Le Président François Hollande a également salué les "engagements de Yingluck Shinawatra en faveur de la démocratie et des libertés" et lui a demandé d'accompagner et de soutenir son voisin birman dans son processus démocratique.

Un retour à des relations diplomatiques plus chaleureuses

La dernière visite d'un Premier ministre thaïlandais en France remontait à octobre 2005, lorsque Thaksin Shinawatra, le frère de l'actuelle Premier ministre, avait été reçu à Paris par le Président Jacques Chirac. Cette deuxième visite officielle de Thaksin à Paris en deux ans avait été suivie quelques mois plus tard par la venue historique en février 2006 du Président français en Thaïlande, qui avait marqué l'apogée des relations entre les deux pays. Des relations qui ont pris un coup de froid six mois plus tard, après le coup d'État du 19 septembre 2006 contre le gouvernement de Thaksin Shinawatra. Ce jour-là, alors que Thaksin participait à New York à l'Assemblée des Nations-Unies, les principaux ministres de son gouvernement se trouvaient à Paris pour des rencontres interministérielles prometteuses, et assister au premier - et dernier - festival Franco-thaï "Tout à fait Thaï", censé être le miroir du festival "La Fête", organisé chaque année à Bangkok, et illustrer le niveau de coopération entre les deux pays.
Yann FERNANDEZ lundi 23 juillet 2012

_ Yingluck et Merkel pressent pour le libre-échange entre la Thaïlande et l'UE

Yingluck Shinawatra et son homologue allemande Angela Merkel ont appelé mercredi à l'accélération des négociations en vue d'un accord de libre-échange entre la Thaïlande et l'Union européenne. "L'ASEAN a déjà signé un accord de libre-échange avec la Chine. Il est donc très important que l'Union européenne fasse de même avec la Thaïlande, et potentiellement avec l'ensemble de l'ASEAN également", a déclaré Angela Merkel. Yingluck Shinawatra a expliqué que l'ASEAN avait besoin pour son développement des produits et des technologies européennes. Yingluck s'est rendue en Allemagne la semaine passée avant d'arriver en France, pour son premier voyage officiel en Europe. Cette visite marquait le 150e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques germano-thaïlandaises.
_
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale