Jeudi 24 juin 2021

Français en galère, Thaïlande et vaccin, Complicité militaire, etc.

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 17/05/2021 à 02:47 | Mis à jour le 19/05/2021 à 13:42
revue de presse francophone

Lepetitjournal.com vous propose sa nouvelle revue de ce qu’a dit la presse francophone sur la Thaïlande durant la semaine passée. 

Une dizaine d’articles en français sur la Thaïlande ont retenu notre attention la semaine passée. Parmi les principaux sujets traités figurent les perspectives de réouverture complète du pays aux touristes sur fond de campagne vaccinale tardive, la complicité entre le pouvoir thaïlandais et la junte birmane pour faire taire les opposants au récent coup d’Etat, le scandale immobilier New Nordic qui concerne des centaines de Français, le combat d’un papa en France pour récupérer ses deux garçons retenus par leur mère en Thaïlande, un changement de loi sur les cryptomonnaies, et la victoire en golf d’une Thaïlandaise.

Tourisme entre espoir et incertitude

Dans un long article citant plusieurs professionnels français du tourisme, le journal spécialisé TourMag revient sur les quatre étapes annoncées vers une reprise quasi-normale du voyage en Thaïlande à horizon du 1er janvier 2022 avec un accès et des déplacements libres pour tous les touristes vaccinés. "Une information qui réjouit modérément les professionnels", explique TourMag, ceux-ci se regrettant le flou qui persiste autour du calendrier. Une feuille de route confirmée par l’Office du tourisme, selon L’Echo Touristique, mais toujours pas officialisée et donc sujette à des changements. Le processus de réouverture semble d’autant plus fragile que le royaume traverse actuellement une troisième épidémie plus forte que les précédente et que la campagne de vaccination de masse, présentée comme la clé de la reprise, se fait attendre, comme le soulignait samedi la journaliste Carole Isoux au micro de TV5Monde

(NDLR : l’article de TourMag suggère que la Thaïlande serait actuellement fermée aux Français, ce qui n’est pas tout à fait le cas, puisque ces derniers peuvent toujours accéder au royaume sous certaines conditions citées sur le site de l’ambassade Royale de Thaïlande en France et doivent aussi effectuer une quatorzaine à l’arrivée à leurs frais).
Un chef cuisinier attend le client sur une plage de Koh Chang
Les professionnels du tourisme en Thaïlande s'impatientent. REUTERS/Jorge Silva/File photo

La clique militaire birmano-thaïlandaise et les rois du pétrole

Sur le sujet de la crise birmane, le magazine Asialyst fait la lumière sur la complicité de longue date entre les généraux birmans et thaïlandais, évoquant un "soutien indéfectible et multiforme des généraux thaïlandais" et une "répression conjointe" qui se traduit en Thaïlande par la multiplication "d’arrestations et expulsions de birmans réfugiés, le plus souvent sans témoin". Une répression de la contestation birmane sur le sol thaïlandais illustrée par l’arrestation le 9 mai de journalistes birmans à Chiang Mai, relevée le journal Courrier International, qui souligne la levée de boucliers de la part d’organisations internationales des droits de l’homme. Dans son inventaire des liens entre les militaire Asialyst ne manque pas de rappeler les révélations par Le Monde concernant "une structure d’ingénierie technico-financière sophistiquée créée en 1994 aux Bermudes" impliquant le pétrolier français Total, l’américain Chevron, le groupe public thaïlandais PTT-EP et la junte birmane.

Ras-le-bol de la Thaïlande "rétrograde"

Entre crise du Covid-19, répression judiciaire et impunité des élites conservatrices, la jeunesse thaïlandaise en a assez et se dit prête à faire ses valises pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte et pour goûter à l’égalité des chances, comme le fait remarquer la journaliste basée à Bangkok, Carol isoux, dans un article publié par RFI à propos de la page Facebook intitulée "Quittons le pays" qui a rassemblé en quelques jours des centaines de milliers de personnes, lesquelles se sont échangées des conseils et retours d’expérience sur les pays où il fait bon vivre lorsque l’on est jeune en mal de liberté et d’égalité.

Manifestants anti-coup en Birmanie
Manifestation anti-coup d'Etat à Mandalay, en Birmanie, en février 2021. Photo obtenue par REUTERS

Retour sur l’affaire New Nordic

Plus proche de la communauté française du royaume, Le Parisien sous la plume du journaliste basé à Bangkok Loic Grasset, revient sur le scandale immobilier New Nordic qui affecterait pas moins de 2.500 personnes dont une majorité de Français. Il donne notamment quelques éléments sur les finances du groupe qui laissent à penser que les investisseurs, dont une partie ont placé toutes leurs économies dans des projets ou, pire encore, se sont endettés, ont de quoi s'inquiéter. Si New Nordic affirme que la faillite du groupe est principalement due à la crise sans précédent du Covid, une association représentant une partie des investisseurs créée par un Français ainsi que le collectif https://justice-newnordicgroup.com/ soutiennent que les problèmes avaient émergé avant. Une décision de justice est attendue fin mai sur l'avenir des projets immobiliers du groupe.

Un papa en France se bat pour ses enfants en Thaïlande

Le Parisien encore, se penchait samedi sur le combat d’un père de Saint-Ouen pour obtenir le retour de ses enfants qui seraient retenus en Thaïlande chez leur mère depuis juillet 2019 en Thaïlande. Frédéric Leclercq réclame le retour de ses deux fils, Ali et Lucas, dont il a l’autorité parentale exclusive.

Cryptomonnaie : faux pas de la Thaïlande ? 

"La Thaïlande fait un pas dans la mauvaise direction" en termes de cryptomonnaies, estimait le 10 mai le Journal du coin, évoquant l’annonce par le bureau de la lutte anti-corruption (AMLO) que les "exchanges" thaïlandais auront l'obligation de vérifier l'identité de leurs clients à travers une procédure qui nécessitera la présence physique de ces derniers. Une mesure qui "pourrait se révéler contre-productive dans un contexte de pandémie et qui risque de se prolonger jusqu’à la fin de l'année 2021", souligne le journal spécialisé dans la cryptomonnaie.

Ariya Jutanugarn gagne enfin le Honda LPGA Thaïlande

En sport, le service Golf du Figaro.fr revient sur la victoire de la championne thaïlandaise Ariya Jutanugarn, qui remporte pour la première fois le Honda LPGA Thaïlande. Ariya s’est imposée de justesse devant sa compatriote et cadette, Atthaya Thitikul, dans un finish haut en suspens.

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Mike ven 04/06/2021 - 00:47

L’impensable , la Thaïlande fait payer même à ses ressortissants les tests PCR et la vaccination contre la COVID19, Sauf pour les nantis du pays.

Répondre