TEST: 2238

L'économie thaïlandaise va mieux mais le conflit russo-ukrainien inquiète

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 01/03/2022 à 02:44 | Mis à jour le 01/03/2022 à 05:57
Photo : Reuters
Consommation-Thailande-Tourisme

L’économie thaïlandaise a repris quelques couleurs en février avec les assouplissements de restrictions sanitaires, mais le gouvernement s’inquiète maintenant de l’impact du conflit russo-ukrainien

La reprise de l'économie thaïlandaise montre des signes d’amélioration en février après un léger ralentissement en janvier lié à la réinstauration de la quarantaine pendant 6 semaines entre le 22 décembre et le 31 janvier, a annoncé lundi la Banque de Thaïlande (BoT). 

Les assouplissements des mesures sanitaires contre le coronavirus et le retour du programme Test&Go permettant aux voyageurs vaccinés d’éviter une longue quarantaine ont contribué à améliorer l’économie, a indiqué la banque centrale, ajoutant que les résultats inattendus du quatrième trimestre peuvent laisser espérer que le taux de croissance en 2022 dépassera les 3,4% attendus par les projections de la BoT.

Toutefois, la crise russo-ukrainienne est susceptible de faire monter l'inflation et de provoquer une volatilité financière mondiale, même si la stabilité extérieure de la Thaïlande reste bonne, a prévenu Chayawadee Chai-Anant, directeur principal de la Banque de Thaïlande (BOT), lors d'une conférence de presse.

Craintes de prolongation du conflit russo-ukrainien

Le cabinet, qui regroupe les principaux ministres du gouvernement, a d’ailleurs prévu de discuter mardi, lors de sa réunion hebdomadaire, de mesures destinées à amortir l’impact du conflit débuté la semaine dernière. 

Le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha a déjà demandé aux différents services concernés d’élaborer des mesures de soutien économique pour absorber d'éventuelles ondes de choc de la crise ukrainienne.

"Le prix de l'énergie, le marché boursier, les taux de change, le commerce extérieur et les investissements font partie des questions que le Premier ministre a abordées et pour lesquelles il a exhorté les autorités concernées à élaborer des plans complets au cas où [la crise] s'aggraverait", a déclaré le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Don Pramudwinai, cité par le Bangkok Post.

La crise russo-ukrainienne aura sans aucun doute un impact sur l'économie, de la hausse des prix du pétrole à la volatilité des marchés des actions et crypto-monnaies, a déclaré lundi porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana, soulignant les craintes du gouvernement vis-à-vis de l'économie thaïlandaise si la crise russo-ukrainienne devait se prolonger.

Des délégations russe et ukrainienne ont toutefois participé ce lundi 28 février aux premières négociations en vue de résoudre le conflit, au cinquième jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

La Thaïlande a vu son PIB croître de 1,6 % l'an dernier par rapport à 2020, renouant avec la croissance au dernier trimestre, après une contraction spectaculaire de 6,2 % en 2020.

En janvier, la consommation des ménages a chuté de 0,4 % par rapport au mois précédent et l'investissement privé de 0,7 %, a déclaré la BoT dans un communiqué.

Les exportations, un moteur clé de la croissance, ont affiché une croissance beaucoup plus faible (7,9 %) en glissement annuel en janvier, tandis que les importations sont en hausse de 18,4 % par rapport à l'année précédente, ce qui donne un excédent commercial de 0,53 milliard d’euros.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale