TEST: 2238

Plusieurs membres du gouvernement thaïlandais boycottent le conseil des ministres

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 09/02/2022 à 00:00 | Mis à jour le 09/02/2022 à 03:49
Photo : Reuters
Prayuth-Chan-O-Cha-PM-Thailande

Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-O-Cha a essuyé un camouflet mardi lorsque plusieurs de ses ministres ont boycotté la réunion hebdomadaire du cabinet, un nouveau signe de discorde au sein de la coalition de 18 partis qui a permis jusqu’ici à l'ancien chef de la junte de se maintenir au pouvoir.

Sept ministres issus du parti Bhumjaithai, le deuxième plus grand parti de la coalition au pouvoir en Thaïlande depuis 2019, ne se sont pas présentés mardi à la réunion du cabinet, qui rassemble les principaux ministres du gouvernement. 

Un nouvel incident qui accroit la pression sur le Premier ministre, Prayuth Chan-O-Cha, dont le parti Palang Pracharat a été contraint le mois dernier d'expulser une faction qui contrôlait 21 sièges parlementaires, accusant ses membres de provoquer la désunion.

Désaccord sur la concession du BTS Skytrain

Le boycott ministériel mardi viendrait d’un désaccord sur un plan du gouvernement visant à prolonger de 30 ans la concession de BTS Group Holdings pour exploiter la ligne verte du métro aérien de Bangkok, les protestataires arguant que les tarifs seraient augmentés. 

L'extension est soutenue par un autre parti de la coalition de Prayuth.

Pour le politologue Titipol Phakdeewanich, de l'Université d’Ubon Ratchathani, ce camouflet souligne la désunion croissante au sein de la coalition qui a porté jusqu’ici Prayuth Chan-O-Cha, alors que la fin de son mandat approche.

Parmi les absentéistes figuraient le ministre des Transports, Saksayam Chidchob, et le ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul, lequel s’est distingué ces derniers mois par une communication et des décisions quelque peu en rupture avec celle du Premier ministre. 

Les élections en ligne de mire

Lors des deux motions de censure auxquelles le gouvernement a été confrontées l’an dernier, Anutin Charnvirakul a reçu en février le plus grand nombre de votes (275) de confiance de la part des parlementaires et a fait en septembre le second meilleur score (269), surclassant systématiquement Prayuth Chan-O-Cha (272 et 264).

Prayuth Chan-O-Cha a refusé de parler aux journalistes après la réunion du cabinet.

"Les négociations de pouvoir entre les factions gouvernementales se font de plus en plus publiquement, chacune augmentant les enjeux à l'approche des élections", explique-t-il.

Le gouvernement a également eu du mal à mobiliser les députés pour adopter des lois. Quatre sessions internes ont déjà été annulées cette année faute de quorum, contre huit sur toute l’année 2021 et une en 2020.

Le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana, a déclaré mardi que le cabinet avait décidé de renvoyer la proposition sur la concession du BTS Skytrain au ministère de l'Intérieur pour consultation avec d'autres agences qui s'y opposent.
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale