TEST: 2238

BUSINESS RELIGIEUX: Un hypermarché pour les moines en Thaïlande

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 24/07/2013 à 22:00 | Mis à jour le 14/10/2021 à 06:03
Phutthamonthon_Buddha

Dans un pays où la population est à 95% bouddhiste, et où les hommes doivent porter l'habit de moine au moins une fois dans leur vie, un marché, plutôt juteux, existe pour vendre tout ce qui se rapporte à cette religion. Une grande surface ouverte depuis 6 ans à Bangkok lui est dédiée.

Selon les statistiques officielles du Bureau national du bouddhisme, le royaume comptait fin 2012, 300.000 moines et 60.000 novices. 61 des 65 millions de Thaïlandais se disent bouddhistes. Chaque homme doit revêtir l'habit de moine au moins une fois dans sa vie. Forcément, ce monde religieux a des besoins matériels à satisfaire. Ne serait-ce tous les articles divers, bougies, cd, livres d'initiation, statuettes de Bouddha, robes, bols?, qui se rattachent à la pratique de leur foi.

Sakol Sanmalee l'a très bien compris. Il a fondé en 2007 le Hang Sangkapan, une sorte d'hypermarché dédié à la religion bouddhiste où les moines peuvent trouver tous les objets dont ils ont besoin. Et ce à tous les prix. De la toge bas de gamme à 1.000 bahts, à celle beaucoup plus chic valant plusieurs milliers de bahts. Le fondateur, âgé aujourd'hui de 52 ans, a investi 50 millions de bahts (1,2 million d'euros) pour créer son enseigne à l'image des groupes Carrefour ou Lotus?

Interviewé par le Wall Street Journal, Sakol est formel. Les moines sont comme tous les consommateurs lambda, ils ne sont plus attachés aux petites échoppes traditionnelles, "ils veulent venir dans un endroit bien climatisé, où ils sont sûrs de tout trouver". Il a même transposé dans son magasin les pratiques commerciales importées de l'occident. Ses moines clients ont droit à des cartes de fidélité, des bons de réduction. Ils peuvent aussi se faire livrer à domicile et passer commande par téléphone. Le Hang Sangkapan fait aussi de la pub sur internet.

L'enseigne peut aussi fournir personnel et équipement pour tous les types de cérémonies bouddhistes. Si Sakol refuse de dévoiler son chiffre d'affaires et encore moins ses bénéficies, une étude du Centre de recherche de la Kasikorn que le marché pèse 10 milliards de bahts (245 millions d'euros) en Thaïlande. Le créneau est porteur à tel point que Sakol recherche des investisseurs pour créer d'autres hypermarchés de ce type un peu partout dans le pays.

LB jeudi 25 juillet 2013

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale