Dimanche 26 septembre 2021
TEST: 2238

AstraZeneca conteste les quantités mensuelles de vaccin promises à la Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 20/07/2021 à 00:00 | Mis à jour le 21/07/2021 à 03:10
Photo : Reuters
Doses-vaccin-Astra-Zeneca-Thailande_0

Dans une lettre au ministre thaïlandais de la Santé, le laboratoire AstraZeneca rappelle que les quantités de vaccins anti-Covid convenues étaient bien inférieures à ce que prétendent les autorités.

Le laboratoire AstraZeneca aurait convenu avec la Thaïlande de lui fournir environ 6 millions en moyenne par mois de doses de son vaccin anti-Covid, selon un document confidentiel, ce qui contredit les affirmations récentes des responsables thaïlandais selon lesquelles le gouvernement s'était vu promettre 10 millions.

La Thaïlande insiste ces jours-ci pour obtenir 10 millions de doses mensuelles et envisage d'imposer des restrictions sur les exportations de vaccins fabriqués sur son sol pour renforcer son propre approvisionnement, une décision qui pourrait léser ses voisins.

Mais selon une lettre datant du 25 juin adressée au ministre thaïlandais de la Santé par le laboratoire AstraZeneca, il semblerait que le fabricant de médicaments anglo-suédois avait proposé à la Thaïlande de lui fournir seulement 5 à 6 millions de doses par mois en moyenne provenant d’un fabricant local, la société Siam Bioscience, qui appartient au roi du pays, soit un tiers de la quantité produite par cette dernière.

Tout miser sur AstraZeneca

"J'espère que vous conviendrez qu’il s’agit de près du double du volume dont nous avons discuté lors de notre réunion", a déclaré le vice-président des affaires internationales d'AstraZeneca, Sjoerd Hubben, dans la lettre, faisant référence à une réunion de septembre 2020 avec des responsables thaïlandais.

Sjoerd Hubben écrit également que lors de cette fameuse réunion, les responsables du gouvernement auraient estimé que la Thaïlande avait besoin d'environ 3 millions de doses par mois. Et le haut cadre du laboratoire de rappeler qu’AstraZeneca aurait évoqué lors de cette même réunion la possibilité pour la Thaïlande de se procurer davantage de vaccins via le programme international de partage de vaccins COVAX.

Mais la Thaïlande, qui n'a jamais conclu d'accords d'approvisionnement via COVAX, a au lieu de cela décidé en janvier d'acheter 26 millions de doses à AstraZeneca, puis encore 35 millions de doses supplémentaires en mai, souligne Sjoerd Hubben dans sa lettre.

114 millions de doses pour cinq autres pays d'Asie

Le directeur général du département thaïlandais de contrôle des maladies, Opas Karnkawinpong, a confirmé dimanche l’authenticité de la lettre. Il a déclaré aux journalistes que le chiffre de 3 millions était une estimation approximative et que la Thaïlande avait officiellement demandé à AstraZeneca en avril 2021 de fournir 10 millions de doses par mois.

Il n'a pas dit si AstraZeneca avait accepté ce volume, mais selon lui, il était entendu que la disponibilité des vaccins dépendait de la production et que cela pouvait de fait nécessiter que les volumes se négocient sur une base mensuelle.

AstraZeneca n'a fait aucun commentaire lundi sur le contenu de la lettre.

La lettre détaillait également les engagements d'AstraZeneca sur la livraison de près de 114 millions de doses ailleurs en Asie – un approvisionnement qui pourrait être remis en question par les possibles restrictions du gouvernement thaïlandais sur les exportations de vaccins produits par Siam Bioscience.

AstraZeneca prévoyait de fournir 50 millions de doses à l'Indonésie, 30 millions au Vietnam, 16,5 millions aux Philippines, 10 millions à Taïwan et 6,4 millions à la Malaisie, toujours selon la lettre.

Gouvernement "trop confiant"

Le député thaïlandais de l'opposition, Wiroj Lakkhanaadisorn, estime que les autorités thaïlandaises n'étaient préparées ni à une pénurie mondiale de vaccins, ni à la flambée de cas d’infection provoquée par les variants.

"Le gouvernement était trop confiant quant à la situation lors de l'élaboration de ces plans", a-t-il déclaré lundi à Reuters. "Ils ont été très lents et négligents."

Il faut dire que l’Organisation mondiale de la Santé avait été prompte l'an dernier à féliciter à de multiples reprises le gouvernement thaïlandais pour sa gestion de l’épidémie sans même avoir effectué la moindre étude pour identifier l’ensemble des facteurs ayant pu contribuer au très remarquable bilan Covid-19 du royaume, parmi les plus bas au monde.

A ce jour, la Thaïlande a vacciné 5,2 % de sa population, tandis que le coronavirus a été détecté sur près de 0,6% des habitants et a tué 0,005% des quelque 70 millions de personnes qui peuplent le royaume.

Le vice-ministre de la Santé, Sathit Pittacha, a déclaré la semaine dernière qu'AstraZeneca avait demandé d'allonger le calendrier pour la livraison des 61 millions de doses qu'il avait promis à la Thaïlande d'ici la fin de 2021. Cet engagement aurait permis à la Thaïlande d'administrer 10 millions de doses par mois cette année, a-t-il déclaré. .

"Nous voulons 10 millions de doses parce que le plan initial était de 10 millions de doses", a insisté Sathit Pittacha.

Selon une source proche de l'accord entre la Thaïlande et AstraZeneca, s’il est bien prévu que 61 millions de doses au total - un tiers de la production locale convenue - soient livrées à la Thaïlande, aucun engagement sur un volume mensuel n’aurait été conclu. Mais il n'a pas été possible aux journalistes de voir le contrat dans son intégralité.

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

1984 dim 25/07/2021 - 10:21

Question : le vaccin Astra Zeneca pratiqué en Thaîlande est-il homologué par les autorités françaises ? Je pense que non s'agissant de celui fabriqué par Siam Bioscience. Dans ce cas impossibilté de transférer la vaccination dans le pass sanitaire à l'intérieur de l'UE. Quid pour les conjoints thaïlandais de français espérant entrer et circuler en France ? Merci pour les précisions concrètes très importantes que pourrait nous apporter lepetitjournal.com ou un conjoint thaïlandais de français. La question est sans doute la même pour les conjoints d'un ressortissant d'un pays de l'UE.

Répondre