Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2238

AstraZeneca demande à la Thaïlande d’étirer le calendrier de livraison du vaccin

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 16/07/2021 à 02:53 | Mis à jour le 16/07/2021 à 09:40
Photo : Reuters
Doses-vaccin-Astra-Zeneca-Thailande

AstraZeneca a demandé à la Thaïlande d’allonger de cinq mois son calendrier pour la réception des 61 millions de doses de son vaccin Covid-19, a déclaré jeudi le vice-ministre de la Santé, alors que le déploiement du vaccin dans le pays souffre déjà de nombreux retards.

Cette annonce traduit les difficultés rencontrées par le partenaire local d’AstraZeneca, la société Siam Bioscience, pour atteindre le rythme de production requis. 

Dès le départ, le fabricant thaïlandais, qui devait livrer ses premiers vaccins en juin pour le royaume et d’autres pays de la région, a accumulé les retards. Mais AstraZeneca avait assuré que les choses rentreraient dans l’ordre ce mois-ci et qu’à partir de là les délais d'approvisionnement seraient respectés.

Mercredi, la Thaïlande a déclaré qu'elle envisageait de réduire ses exportations de vaccins AstraZeneca pour lutter contre sa propre crise, faisant craindre que le royaume ne tombe dans le protectionnisme vaccinal.

Le problème thaïlandais est une épine de plus dans le pied du laboratoire britannico-suédois qui est déjà embarqué dans une bataille juridique avec l'Union européenne pour des retards de livraison depuis le Royaume-Uni, et a vu son vaccin rejeté par plusieurs pays en raison de multiples cas grave et parfois mortels de formation de caillots sanguins – un certain nombre de pays ont également décidé de ne plus administrer ce vaccin en dessous d'un certain âge.

Le vice-ministre thaïlandais de la Santé, Sathit Pittacha, a déclaré à la chaîne de télévision locale MCOT qu'AstraZeneca avait demandé de repousser à mai 2022 la date de livraison des dernières doses devant être produites en Thaïlande pour les besoins du royaume. Le calendrier initial prévoyait la livraison des 61 millions de doses en six mois environ, entre juin et décembre de cette année.

AstraZeneca n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur la déclaration de Sathit Pittacha.

Ce dernier a également déclaré que le fabricant de médicaments avait la capacité de produire 15 millions de doses de vaccin par mois dans l’usine de Siam Bioscience avec laquelle il est sous contrat en Thaïlande et que cette capacité pourrait augmenter à l'avenir.

Selon le vice-ministre, AstraZeneca promettrait désormais de livrer à la Thaïlande 40% de ce qui est produit dans cette installation. Il a ajouté que la Thaïlande allait demander au fabricant davantage de doses encore.

"Nous devons négocier avec eux, car dans cette situation, nous avons besoin de plus de vaccins", a déclaré Sathit Pittacha.

"Nous voulons 10 millions de doses parce que le plan initial était de 10 millions de doses", a-t-il insisté, rappelant l'objectif initial de livraison mensuelle.

La Thaïlande traverse depuis plus de trois mois une troisième épidémie de Covid-19, de loin la plus forte que le royaume ait connu et qui s’aggrave, avec 98 décès signalés jeudi, portant le total des morts à 2.938 depuis début avril.

Le gouvernement, qui avait au départ basé sa stratégie vaccinale quasi entièrement sur l’approvisionnement locale du vaccin AstraZeneca, a dû revoir sa copie devant le retard pris sur la vaccination et a homologué au fil des mois d’autres vaccins.

Le déploiement de ce qui devait être le vaccin principal en Thaïlande a commencé le mois dernier et seulement environ 5% de la population de presque 70 millions d'habitants ont été complètement vaccinés.

Possibles restrictions sur les exportations de vaccins

Les déclarations de Sathit Pittacha sur la production mensuelle de 15 millions de doses apportent enfin quelques éléments clairs sur la production de Siam Bioscience, laquelle a été entourée jusqu’ici d’une certaine opacité.

Il faut dire que la société est détenue à 100 % par le roi Maha Vajiralongkorn, et qu’y associer des informations négatives peut être interprétable comme une insulte envers la couronne, ce qui est sévèrement puni par la loi pénale du royaume avec des peines pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison par chef d’accusation. 

Les responsables thaïlandais ont d’ailleurs longtemps esquivé les questions liées à la capacité et aux objectifs de production de Siam Bioscience. 

Répondant à une demande de commentaires sur d'éventuelles restrictions sur les exportations du vaccin depuis la Thaïlande, AstraZeneca a déclaré mercredi soir que son vaccin fabriqué en Thaïlande "est d'une importance cruciale" pour les pays voisins où la pandémie s'accélère également.

"Nous travaillons activement avec le gouvernement thaïlandais et les gouvernements de toute l'Asie du Sud-Est pour continuer à offrir un accès équitable aux vaccins dans la région", a déclaré le fabricant de médicaments.

AstraZeneca ne rend pas ses accords de distribution publics, mais son site Internet indique que sa production thaïlandaise doit approvisionner plusieurs pays d'Asie du Sud-Est, notamment la Malaisie, les Philippines et l'Indonésie. Taïwan a également conclu un accord pour acheter des vaccins AstraZeneca fabriqués en Thaïlande.

"Nous continuons d'observer de près et y sommes attentifs. Nous maintenons également des contacts étroits avec AstraZeneca", a déclaré à la presse le vice-ministre taïwanais de la Santé, Hsueh Jui-yuan.

Il a précisé qu'en dehors des 117.000 vaccins AstraZeneca déjà livrés par la Corée du Sud, le reste de leur commande effectuée directement avec le laboratoire pour 10 millions de doses doit provenir de Thaïlande.

Concernant d'éventuelles restrictions d'exportation depuis la Thaïlande, un représentant du ministère indonésien de la Santé a déclaré "qu'il ne semble pas y avoir d'impact" jusqu’ici dans la livraison d'AstraZeneca.

0 Commentaire (s) Réagir