10 ans après, la "menace" iranienne refait surface en Thaïlande

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 06/06/2022 à 03:06 | Mis à jour le 06/06/2022 à 03:47
Photo : Reuters
Vue-Bangkok-aube

L’arrestation fin mai en Indonésie d’un Iranien suspecté d’espionnage dans la région avec des liens en Thaïlande a mis les services de sécurité du royaume en alerte, rapporte lundi le Bangkok Post.

L’arrestation fin mai en Indonésie d’un Iranien suspecté d’espionnage dans la région avec des liens en Thaïlande a mis les services de sécurité du royaume en alerte, rapporte lundi le Bangkok Post.

Dix ans après l’explosion prématurée d’une bombe artisanale dans un quartier de Bangkok impliquant des Iraniens, les services de sécurité thaïlandais auraient renforcé ces jours-ci la surveillance des ressortissants iraniens et de certains thaïlandais musulmans soupçonnés de travailler comme espions en Thaïlande, selon le journal thaïlandais Bangkok Post.

L’initiative thaïlandaise vient en réaction à l’arrestation le 27 mai à Jakarta d’un Iranien suspecté par les autorités indonésiennes d’être un espion. L’homme, interpellé à l’aéroport Soekarno–Hatta en possession d’un faux passeport, d’une grosse somme d’argent liquide, d’une dizaine de téléphones et cartes SIM, avait dans son carnet d’adresse plusieurs contacts thaïlandais.

Alors que la Thaïlande s’apprête à accueillir en novembre le sommet de l’APEC avec de nombreux dirigeants, cette arrestation ravive le spectre terroriste. Cela d’autant que les trois Iraniens arrêtés en lien avec l’explosion du soi 71 de Sukhumvit en février 2012 ont été renvoyés chez eux récemment, rappelle le journal en langue anglaise.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale