Samedi 17 avril 2021

41 Sud-Coréens inaugurent la quarantaine golfique en Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 26/02/2021 à 01:31 | Mis à jour le 26/02/2021 à 15:52
Photo : Heo Kwang-eum via REUTERS - Heo Kwang-eum fait partie d’un groupe de visiteurs sud-coréen qui inaugure la quarantaine golfique en Thaïlande à l'Artitaya Country Club à Nakhon Nayok, le 25 février 2021.
Premiers etrangers en qurantaine golfique en Thailande

Six heures du matin, une nouvelle journée sur le green de Nakhon Nayok commence pour Heo Kwang-eum, un Sud-Coréen parmi les premiers à faire l’expérience de la quarantaine golfique en Thaïlande.

L’homme d’affaires de 66 ans fait partie d’un groupe de 41 voyageurs sud-coréens qui inaugure la nouvelle offre thaïlandaise en matière de quarantaine qui consiste à passer ses deux semaines d’isolement sanitaire à jouer au golf dans un resort agrémenté.

Les autorités thaïlandaises en janvier ont agrémenté six complexes golfiques situés dans les provinces de Kanchanaburi (3), Nakhon Nayok (1), Phetchaburi (1) et Chiang Mai (1).

Au Artitaya Country Club, dans la province de Nakhon Nayok, à une heure de Bangkok, les arrivants ont été testés trois jours après leur arrivée la semaine dernière -ils avaient déjà dû produire un premier test négatif avant l’embarquement dans l’avion- et doivent encore subir deux autres tests avant de pouvoir sortir de la quarantaine.

Les bars et autres activités habituellement proposées par le complexe hôtelier étant fermés, Heo et ses compagnons amateurs de golf ne pourront donc pas se rassembler autour d’un verre ou dans la piscine pour célébrer leurs birdies ou se lamenter d’un eagle manqué d’un cheveu, mais le moral reste bon.

"C'est un immense parcours de golf que nous avons ici", se réjouit Heo Kwang-eum depuis sa chambre, peu avant la pause-repas - qui sera livrée emballée à sa porte - pour faire le plein avant de partir pour son deuxième parcours de la journée, jouant avec un handicap de 10.

Quarantaine en hotel en Thailande
La quarantaine golfique comprend trois tests au coronavirus. Photo Artitaya Country Club Seoul Office via Reuters

"Imaginez 41 Coréens jouant au golf servis par plus de 100 employés. C'est comme le golf de l'empereur", dit-il.

Il suggère que d'autres pays devraient adopter l’offre thaïlandaise et réduire les jours de confinement en permettant aux gens de se promener ou de faire du jogging dans un périmètre.

"Il est très difficile de jouer au golf en Corée ces jours-ci à cause du Covid", souligne le businessman qui prévoit de séjourner un mois en Thaïlande pour ses affaires une fois sa quarantaine terminée. "Ici, c'est un vrai paradis du golf", dit-il.

Le prix de la quarantaine pour ces golfeurs est de 2,49 millions de wons (environ 1.800 €), un tarif raisonnable comparé au coût d'une quatorzaine classique passée enfermé dans une chambre d'hôtel ordinaire, estime Ku Jung-keun, directeur général - lui aussi Coréen - de l'Artitaya Country Club.

"La quarantaine golfique comprend trois tests (coronavirus) sûrs et du temps pour jouer au golf. Les médecins fournissent également des bilans de santé quotidiens aux clients", précise-t-il.

Le prochain groupe de voyageurs doit arriver dans deux semaines, indique Hong Soon-bong, directeur des opérations de la chaine à Séoul.

"Nous disposons d'environ 100 chambres pouvant accueillir jusqu'à 150 personnes. Nous recevons trois fois plus de demandes (que pendant les périodes habituelles) pour ce forfait", ajoute-t-il.

"Depuis l'épidémie de Covid en février dernier, notre établissement ne vendait quasiment plus rien", dit-il. "C'était très difficile, mais l’espoir est de retour grâce à cette opportunité."

La Thaïlande, qui a été épargnée par le Covid-19 pour des raisons qui restent encore floues, a sacrifié son économie en imposant des mesures strictes sur l’entrée des voyageurs étrangers - et thaïlandais dans une moindre mesure - réduisant de 99,8% le flux de visiteurs dans le royaume en 2020. Des restrictions perçues par certains comme l’une des principales clés du bilan thaïlandais, mais qui sont néanmoins intervenues non pas avant mais après le pic d’infections du premier épisode (22 mars 2020) et n’ont pas empêché une "flambée" de cas positifs au coronavirus en décembre et janvier, provoquée selon les autorités par une immigration illégale rampante favorisée par l'extrême porosité des frontières terrestres.

En un peu plus de 13 mois, la Thaïlande, qui fut le premier pays à signaler un cas de Covid-19 en dehors de la Chine en janvier 2020, a déploré 83 morts du Covid-19 -la France signale 1.000 fois plus de morts pour un territoire et une population équivalents.

En revanche, son économie a subi en 2020 sa plus forte contraction depuis la crise financière asiatique de 1997-98 et des centaines d’entreprises liées de près ou de loin au tourisme ont d’ores et déjà fermé et des milliers d’autres sont à l’agonie, tandis que les Thaïlandais voient leur niveau d’endettement, déjà critique, s’alourdir.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Les astuces pour trouver un billet de train pas cher

Il est bien évidemment difficile de se projeter pour voyager, les règles à ce sujet changeant constamment. Cependant, qu’il s’agisse d’un retour à la maison pour voir la famille ou d’un projet de…