200.000 bouddhistes thaïlandais célèbrent Makha Bucha sur Zoom

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 27/02/2021 à 11:39 | Mis à jour le 27/02/2021 à 12:18
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha - Des fidèles rassemblés via l'application Zoom apparaissent sur des écrans lors des célébrations de Makha Bucha au temple Wat Phra Dhammakaya, dans la province de Pathum Thani, le 26 février 2021
Makha-Bucha-Dhammakaya-Zoom

Plus de 200.000 Bouddhistes fidèles du fameux temple Dhammakaya, au nord de Bangkok, se sont rassemblés vendredi via l’application Zoom pour participer à distance aux célébrations de Makha Bucha.

La soirée a commencé par une prière en pali, la langue des anciennes écritures bouddhistes, prononcée depuis l'intérieur d'un stupa, puis quelques centaines de moines en robe safran ont ensuite allumé une myriade de lanternes en chantant.

Makha Bucha, l’une des fêtes bouddhiques les plus importantes, attire généralement des dizaines de milliers de fidèles au temple Dhammakaya situé à Pathum Thani, dans la banlieue nord de Bangkok.

Mais cette année, le temple, connu pour son penchant pour les technologies et le multimédia, a disposé un écran LED de 280 mètres de long sur lequel les fidèles soucieux d’éviter la foule pouvaient vivre l’événement à distance eu égard au climat de peur lié au COVID-19 qui a tué 83 personnes dans le royaume en un peu plus d’un an.

Makha Bucha au temple Dhammakaya via Zoom
Des bénévoles travaillent sur des ordinateurs pour coordonner la diffusion des célébrations de Makha Bucha via l'application Zoom au temple Dhammakaya, le 26 février 2021 . Photo REUTERS / Athit Perawongmetha

Les participants étaient pour la plupart thaïlandais, mais des bouddhistes d'autres pays ont également participé. 

Un groupe restreint de 1.000 fidèles vêtus de blanc était toutefois physiquement présent vendredi au temple pour allumer des lanternes au nom des participants virtuels.

Makha Bucha au temple Dhammakaya via Zoom
Une volontaire allume une bougie lors d'une cérémonie pour commémorer Makha Bucha au temple Wat Phra Dhammakaya en Thaïlande, le 26 février 2021. Photo REUTERS / Athit Perawongmetha

Makha Bucha commémore chaque année le premier sermon du Bouddha, lorsque 1.250 moines se sont réunis il y a plus de 2.500 ans pour être ordonnés par celui-ci.

Makha Bucha au temple Dhammakaya via Zoom
Des moines font le "Vien Tien", rituel qui consiste à effectuer trois tours autour du bot du temple avec une bougie et de l’encens à la main, le 26 février 2021. Photo REUTERS / Athit Perawongmetha

En 2017, l'immense complexe futuriste du temple Dhammakaya avait fait la une dans le monde entier non pas pour des processions spectaculaires autour de son gigantesque temple moderniste en forme de soucoupe volante, mais parce qu’il avait fait l’objet d’un impressionnant raid policier suivi d’un siège de trois semaines par plusieurs milliers d’hommes en armes mandatés pour arrêter son chef spirituel, Phra Dhammachayo. Ce dernier a longtemps eu une grande influence sur l'élite thaïlandaise, des hommes politiques aux chefs d'entreprise et la justice lui reprochait d'avoir détourné des millions d'euros de dons de fidèles, dont plus de 31 millions d'euros versés par un chef d'entreprise qui aurait lui-même détourné cet argent. Le moine est toujours en cavale.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale