Au moins 13 morts et 35 blessés dans l’incendie d'un bar de nuit à Sattahip

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 05/08/2022 à 04:31 | Mis à jour le 08/08/2022 à 04:34
Photo : REUTERS/Tanat Chayaphattharitthee - La discothèque Mountain B où au moins 13 personnes ont été tuées et 35 blessées dans un incendie vendredi se trouve à Sattahip dans la province de Chonburi
Mountain-B-incendie-discotheque-Thailande

Au moins treize personnes ont été tuées et 35 autres blessées dans la nuit de jeudi à vendredi dans l’incendie d’un bar discothèque de la province de Chonburi, au sud-est de la capitale Bangkok, a indiqué un responsable de la police.

Le colonel de police Wuttipong Somjai a déclaré par téléphone à Reuters qu’il s’agissait du bar de nuit Mountain B, dans le district de Sattahip. L’incendie, dont les causes restent à déterminer, se serait déclaré vers 1h du matin. Jusqu’ici, toutes les victimes répertoriées sont des ressortissants thaïlandais.

Sur des images diffusées par la télévision locale on peut voir des personnes fuir le club et des secouristes combattant les flammes et cherchant dans les décombres calcinés au milieu de chaussures et de bouteilles éparpillées au sol.

Selon la presse thaïlandaise, plus de 20 véhicules de pompiers auraient convergé sur le site et les soldats du feu auraient mis deux heures à venir à bout de l’incendie.

Les premiers témoignages font état d’une double explosion près de la cabine du DJ, de matériaux inflammables et de victimes tentant désespérément de sortir par ce qui semblerait être l’unique porte de sortie.

Souvenir du Santika

Ces premiers éléments, qui restent à confirmer par l'enquête de police, rappellent le terrible incendie de la discothèque Santika à Bangkok en 2009 qui avait fait 66 morts. Inculpé pour homicide par négligence, le propriétaire avait été acquitté en appel en 2013 avant d'être finalement condamné à trois ans de prison par la Cour Suprême deux ans plus tard. L'Administration métropolitaine de Bangkok (BMA) avait également été jugée en partie responsable de l'incendie de la discothèque par la Cour Centrale Administrative.

La Thaïlande à la réputation d’être laxiste en matière de sécurité et, malgré les catastrophe passées, nombres d’établissements de nuit accueillent encore du public sans respecter les normes en vigueur comme la présence de sorties de secours, la vigilance en matière de systèmes électriques, ou encore de capacité d’accueil.

Vendredi, le Premier ministre, Prayuth Chan-O-Cha, a assuré aux familles des victimes qu'elles recevraient l’assistance des autorités et a exhorté les lieux de divertissement du pays à s'assurer qu'ils disposent de sorties de secours et de mesures de sécurité appropriées.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale