À 108 ans, l’aéroport Don Mueang de Bangkok poursuit sa cure de jouvence

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 30/11/2022 à 00:00 | Mis à jour le 30/11/2022 à 04:11
Photo : Pierre QUEFFELEC
Aeroport-Don-Mueang-Bangkok

Le gouvernement thaïlandais a approuvé mardi un budget de 36 milliards de bahts (982 millions d’euros) pour poursuivre le développement de l'aéroport international Don Mueang de Bangkok et lui permettre d'accueillir 40 millions de passagers par an contre 30 millions actuellement.

Le budget approuvé par le cabinet, qui rassemble les principaux ministres du gouvernement, doit permettre de financer la troisième tranche du développement de l'aéroport centenaire, qui constitue le deuxième plus important point d'entrée dans le pays.

Cité par le Bangkok Post, le porte-parole du gouvernement, Anucha Burapachaisri, a déclaré que le cabinet avait donné son feu vert au projet de renforcement des capacités de Don Mueang afin de réduire la congestion au sol et dans les airs en amont de l'ouverture à venir de nouvelles liaisons ferroviaires.

Le porte-parole du gouvernement a déclaré que les deux terminaux passagers actuels peuvent accueillir jusqu'à 30 millions de passagers par an. L'expansion devrait porter ce chiffre à 40 millions, un objectif fixé il y a presque dix ans alors que l’aéroport fêtait ses 100 ans, et débutait une cure de jouvence apres avoir été rescucité par la force des choses - et de mauvais calculs.

Les autorités thaïlandaises avaient en effet fermé définitivement Don Mueang après 92 ans de service, le 28 septembre 2006, au moment de l'ouverture de l'aéroport Suvarnabhumi qui devait le remplacer. Mais elles avaient été forcées de le rouvrir de façon permanente quelques mois plus tard, fin mars 2007, car le nouvel aéroport souffrait de toute une série de problèmes techniques et avait rapidement atteint sa capacité maximale de 45 millions de voyageurs par an.

En 2011, Don Mueang avait dû cesser d'opérer pour plusieurs mois en raison des inondations historiques qui avaient bloqué une partie de Bangkok et de la Thaïlande.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale