Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 4

L’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok mauvais élève sur la ponctualité

Suvarnabhumi-Juro-Clash-CC-740Suvarnabhumi-Juro-Clash-CC-740
Juro CLASH L’aéroport Suvarnabhumi affiche de mauvais résultats en termes de ponctualité
Écrit par Marie DARONDOVAS
Publié le 2 novembre 2017, mis à jour le 30 novembre 2022

L’aéroport Suvarnabhumi affiche des résultats déplorables en termes de ponctualité. Un classement le montre en mauvaise position et fait remonter le problème de capacité qui le mine depuis son ouverture.

L’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok ne brille pas par la ponctualité de ses vols. C’est en tout cas ce que montre le classement de l’entreprise britannique Official Airline Guide (OAG). OAG possède le plus grand réseau de données sur le transport aérien au monde et fournit des informations et données aux compagnies, aéroports, agences gouvernementales et entreprises de voyages du monde entier.

Dans le but d’informer les voyageurs, OAG établit deux fois par an un classement des aéroports les plus ponctuels du monde. Sur une base de 54 millions de vols sur la période d’octobre 2016 à septembre 2017, 489 aéroports ont été classés avec un systèmed’étoiles. Les aéroports avec les meilleures performances sont gratifiés de 5 étoiles et peuvent se vanter d’avoir quasiment 90% de leurs vols à l’heure. Or, Suvarnabhumi arrive à la 422e place, tout en bas du classement, noté d’une seule étoile, les statistiques indiquant une ponctualité de 68.8% seulement.

Largement devancé par Singapour et ses 3 étoiles, l’aéroport de Bangkok se trouve tout de même devant les autres grands hubs aériens régionaux comme Kuala Limpur, Hong Kong ou Jakarta.

L’aéroport international de Bangkok souffre d’un problème récurrent de capacité depuis son ouverture en 2006. D’ailleurs, les autorités, qui avaient fermé le vieil aéroport de Don Muang au moment de l’inauguration de Suvarnabhumi, avaient dû rouvrir l’aéroport quasi centenaire quelques mois seulement après.

Prévu pour accueillir 45 millions de passagers par an, Suvarnabhumi fait face à un afflux croissant de passagers dans un pays qui accueille ces dernières années plus de 30 millions de touristes annuellement.

Afin de désengorger Suvarnabhumi, les vols commerciaux, domestiques  puis les compagnies low-cost avaient réinvesti l’ancien aéroport dès 2007. Malgré tout, le problème de surpopulation persiste et en 2016 c’est plus de 55 millions de passager qui ont transité via "l’aéroport du sourire".

Le journal Bangkok Post rapporte que la semaine dernière l ‘Association Internationale des Transports Aériens (IATA) a désigné Suvarnabhumi parmi les aéroports d’Asie qui ont besoin d’une amélioration. Le secrétaire générale de l’IATA parle d’une "crise majeure de l’infrastructure" de l’aéroport.

Publié le 2 novembre 2017, mis à jour le 30 novembre 2022

Flash infos