Dimanche 25 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Calédonie souhaite doter l’océan Pacifique de droits

Par Clémentine Kerfriden | Publié le 22/11/2018 à 11:11 | Mis à jour le 25/11/2018 à 09:23
Photo : Ouvéa en Nouvelle-Calédonie
Nouvelle calédonie droit océan pacifique

Réunis pendant deux jours la semaine dernière à l’Université d’Auckland, une vingtaine d’experts ont tenté de dresser une feuille de route pour proposer, dès 2020, une convention régionale reconnaissant des droits à l’océan Pacifique.

181 millions de kilomètres carrés et 714 millions de mètres cubes, soit plus du tiers de la surface du globe et plus de la moitié du volume total de tous les océans… Comment doter le Pacifique, et l’immensité qu’il représente, d’une entité juridique ? Et à quel prix ? C’est à cette équation à plusieurs inconnues qu’une vingtaine d’experts (anthropologues, juristes de l’environnement et spécialistes des cultures autochtones, représentants de WWF, Earth Law Center ou encore Conservation International) venus de Nouvelle-Calédonie, des États-Unis, d’Australie, de France et d’Océanie tentent de résoudre.

Premier d’une longue série, l’atelier « Rights for a living ocean » s’inscrit dans la continuité de la première conférence mondiale des océans, qui s’est tenue l’année dernière à New York. C’est là que l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) de Nouméa avait plaidé devant l’ONU pour la reconnaissance de l’océan Pacifique en tant que personnalité juridique. 

En parallèle, l’engagement début novembre du président calédonien à Bali, en Indonésie, lors de la conférence « Our Ocean », pour le classement en réserve naturelle de 200 000 à 400 000 km2 du parc marin, n’a fait que conforter l’IRD dans sa démarche. 

« Philippe Germain l’a lui-même rappelé, la Calédonie fait partie de cet ensemble océanien, elle doit jouer ce rôle moteur. »

 

Nous vous recommandons

Le Petit Journal Auckland

Clémentine Kerfriden

Bretonne de Paris Ouest, littéraire convertie à la business school, passionnée des créatures à duvets, à poils ou à écailles, Clémentine a rôdé sa plume aussi bien en dissertant qu'en créant des memes.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Auckland

PUBLIREPORTAGE

Comment bien choisir son baby-foot Stella ?

Vous souhaitez acquérir un baby-foot Stella mais vous ne savez pas lequel choisir ? Suivez ce petit guide pratique pour vous aider à trouver le baby-foot qui vous correspond le mieux ! 

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour

Sur le même sujet