Mercredi 26 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DESTINATION VACANCES - L''île de Kea, à découvrir

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 24/05/2019 à 06:40 | Mis à jour le 24/05/2019 à 14:30
Photo : @ Michael Paraskevas / wikimedia commons
Tzia Kea

Kea (Tzia) est une île tranquille et peu connue. Aride en été comme le reste de ses soeurs cycladiques voisines, l'agriculture y occupe une place de premier choix. Très proche de l'Attique, c'est une île montagneuse, sauvage, avec de jolies plages (23 !).

Le coeur de l'île est boisé avec des chênes méditerranéens, de nombreux amandiers et des cyprès. Le Nord de l'île est plus développé et peuplé, tandis que le Sud, plus "chic" et isolé, abrite les plus belles plages, à l'abri du vent estival (melteme). L'histoire de Kea est riche et très ancienne à travers la période hellénistique et le Vème siècle avant JC avec quatre cités splendides, les temples byzantins, l'occupation par les Vénitiens jusqu'aux temps modernes.

Dans les années 2000, l'île se développe et est très appréciée des Athéniens qui y construisent des villas et maisons magnifiques, ce qui lui vaut le surnom (injustifié) de "petite Mykonos". Vous ne trouverez pas à Kea de petites maisons blanches typiques des Cyclades mais des maisons cubiques faites en pierre locale, une tradition unique à Kea et dans le sud d'Evia, l'île en face. Maisons et villas se "perdent" dans le paysage rocheux, offrant un paysage architecturalement uniforme et peu intrusif.

La cité principale Ioulis (Chora) s'étale sur trois collines, autour d'une ancienne cité antique. Chora est une ville piétonne, pittoresque avec ses maisons blanches ou colorées aux toits rouges. Même si l'île commence à attirer les touristes, elle reste peu touristique. On y revit l'atmosphère de la Grèce des années 50 et 60 à travers les rues pavées tranquilles ou dans les petits cafés et restaurants.

Pour les enthousiastes de randonnées pédestres, Kea est un paradis grâce à des sentiers antiques pavés qui peignent des trajets oniriques, retraçant l'histoire et le relief de l'île, à travers des forêts épaisses menant aux plages.

Sur l'île avec la plus grande forêt de chênes dans les Cyclades, l'observation des oiseaux est un véritable délice. Pour ceux qui sont férus de géologie, il existe de nombreuses petites grottes (comme dans Kálamos et dans Áyios Timótheos). Des pistes pavées de 36 kms vous mèneront aux quatre villes-états de l'Antiquité : Ioulis, Karthaia, Koressia, Poiessa.

Il y a eu beaucoup de naufrages autour de Kea autrefois mais seuls trois sont accessibles au public. L'un est très réputé : le HMHS BRITTANIC, copie exacte du Titanic, s'est échoué au nord-est du port de Kea,  une  nuit de 1916. Il  se trouve à une profondeur de 120 mètres, mais la plongée n'est permise qu'aux professionnels. PATRIS, vaisseau grec de 1868 près des bancs de Koundouros, est, quant à lui, facilement accessible aux plongeurx amateurs. Les plus belles plages sont difficilement accessibles, pour certaines la seule solution : le 4x4 ou le bateau.

À ne pas  manquer

  • La jolie randonnée à travers Chora vers la fameuse statue du "Lion Souriant" de Kea.
  • Visitez également l'antique cité hellénistique de Karthaia, qui a reçu en 2017 le prix "conservation" de l'Union Européenne,
  • Le Monastère de Kastriani,
  • Le phare antique traditionnel de Cap Tamelos.

Pour les romantiques, allez admirer : 

  • le coucher de soleil au point le plus au sud de l'île,
  • la pleine lune émerger de la mer dans la cour de l'église de Saint Symios.

Comment arriver sur l'île

Aéroport International d'Athènes Elefhterios Venizelos, puis direction port de Lavrio (35 min en voiture, en taxi ou en bus), traversée en bateau de 70 min pour 25€ aller-retour. Depuis le port du Pirée également, (à destination de Milos, avec escale à Kea)

 

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Athènes

TOURISME

Lucile : 'L’image que j’ai d’Athènes est celle d’un joyeux désordre'

En posant les pieds à Athènes, j’ai été surprise de découvrir une ville bien loin du style de vie français. Une douceur de vivre mêlée à une effervescence ambiante donne à Athènes son rythme de vie...

Sur le même sujet