Samedi 21 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des étudiants en Erasmus tirent le bilan de leur année en Grèce

Par Lucile Rousseau | Publié le 03/07/2019 à 07:00 | Mis à jour le 04/07/2019 à 08:34
étudiants erasmus grèce bilan

Margaux, Tessa et Adrien ont tous les trois passé plusieurs mois en Grèce dans le cadre du programme Erasmus. Ils dressent le bilan de cette expérience inoubliable.

La découverte de la Grèce

Tout simplement “la meilleure expérience de ma vie” pour Tessa. Cette étudiante en sciences politiques a réalisé son Erasmus à l’Université Panteion à Athènes. La Grèce n’était pas son premier choix, mais suite à un problème administratif, elle a été contrainte de passer son année d’échange universitaire à Athènes. Finalement, “c’est la meilleure chose qui pouvait m’arriver” estime maintenant la jeune étudiante. En arrivant, Tessa a été marquée par le rythme de vie grec. Parisienne d’origine, elle a dû s’habituer à la décontraction ambiante qui règne dans la capitale, aussi bien dans la vie quotidienne, que dans l’administration de la faculté.

Margaux, quant à elle, a étudié le droit durant une année scolaire à l’Université Nationale et Capodistrienne d’Athènes. Si elle a choisi de venir en Grèce, c’est pour le climat, le coût de la vie et les cours proposés en anglais. En s’installant à Athènes, elle a été surprise par le faible coût des loyers et par le manque de propreté de certains quartiers de la capitale. Elle note aussi le faible réseau de transports pour la superficie de la ville. Néanmoins, ce que Margaux a découvert avant tout c’est “un magnifique pays” qu’elle s’est empressée de visiter.

De son côté, Adrien a étudié durant deux mois à University of West Attica. Apprenti, il a rejoint un laboratoire de recherche de l’université qui travaillait sur un projet en lien avec sa formation professionnelle en France. Ce qui a le plus étonné Adrien en venant vivre dans la métropole athénienne est le prix des produits vendus en supermarchés : “C’est presque moins cher d’aller au restaurant tous les jours que de se faire à manger soi-même !”. Ce qu’il a moins apprécié, par contre, est le temps passé quotidiennement dans les transports pour se rendre à son université excentrée.

Les particularités du système universitaire 

Adrien souligne le cadre de travail agréable qui était le sien dans son laboratoire de recherche. Tessa, quant à elle, explique qu’elle avait beaucoup moins de pression quant à ses études en Grèce qu’en France : plus libre, avec des consignes plus ouvertes, davantage de travaux pratiques, et en même temps plus accompagnée, avec des professeurs à l’écoute, elle n’a pas eu de difficulté à s’adapter au système universitaire et à obtenir de bonnes notes aux examens.  “Par exemple, dans un cours de philosophie politique, on a eu le droit de garder nos notes pendant l’examen, le but étant de comprendre et pas d’apprendre par coeur !

Margaux n’a pas eu le même ressenti face au système universitaire grec. Les professeurs manquaient de disponibilité, selon elle, et l’absence de contact avec eux lui a donné le sentiment qu’ils ne suivaient pas son travail tout au long du semestre.

Une expérience enrichissante 

Les étudiants ont également été nourris par cette expérience d’un point de vue personnel. Dans un nouveau cadre de vie, cette opportunité les a amené à sortir de leur zone de confort et à en apprendre sur eux-mêmes. Leur séjour a été riche en rencontres, en voyages, et en découvertes culturelles. 

La lenteur de la capitale, qui avait d’abord surpris la parisienne Tessa, lui a finalement permis de se débarrasser de son anxiété permanente. Elle ajoute : “Cette expérience m’a amené à faire des rencontres incroyables, à beaucoup voyager sans trop de moyens, à goûter à une culture incroyable, à vivre dans une ville passionnante, et à découvrir tant de choses !

Malgré les quelques inconvénients qu’elle a pu observer, Margaux ne regrette en aucun cas d’être venue en Grèce. Que ce soit sur le plan humain ou à travers les voyages, la Grèce a permis à Margaux de faire d'innombrables découvertes. Cet échange universitaire “m'a apporté de l'ouverture d'esprit, un sens des initiatives et des responsabilités, ainsi que l'autonomie.”

 

En conclusion, tous retiennent une expérience unique qui leur a permis de découvrir un nouvel environnement. Faire son Erasmus en Grèce, c'est vivre un dépaysement total, qui étonne à première vue, mais qui enrichit inévitablement avec le recul. Si le coût de la vie a pu leur sembler plus élevé que ce à quoi ils s'attendaient, le statut d'étudiant européen offre de nombreux avantages, dont notamment la gratuité des musées et de la plupart des sites archéologiques. Au delà de l'aspect pratique, les étudiants venus en Grèce repartent riches de souvenirs et d'expériences.  
 

Nous vous recommandons

PHOTO PROFIL

Lucile Rousseau

Etudiante en sciences politiques et globe-trotteuse en herbe, je pose mes valises à Athènes pour quelques semaines. Je vous propose de découvrir ou redécouvrir la capitale grecque sous le regard neuf d'une novice en mythologie et horiatiki.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.