Samedi 18 septembre 2021

GASTRONOMIE GRECQUE - Le régime crétois n'est pas un mythe

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 10/07/2017 à 22:00 | Mis à jour le 11/07/2017 à 08:24

 En Grèce, selon l'adage,  "Le grand père plante l'olivier, le père le taille, et le fils récolte"

 Dans les années 50, les nutritionnistes étaient persuadés qu'une alimentation riche en produits issus d'animaux était meilleure pour être en bonne santé. Mais les chercheurs constatèrent que les Crétois se portaient fort bien avec une alimentation à forte dominante végétale, riche en fruits, en légumes et aliments céréaliers, et composée uniquement de produits locaux.

La première étude s'intéressant au mode de vie des Crétois date de 1948.

Mais la découverte de l'ensemble des bénéfices du régime crétois revient à la fameuse "Etude des 7 pays" du chercheur américain Ancel Keys, un travail qui débuta en 1952, encore citée aujourd'hui comme référence par les cardiologues.

  L 'étude des 7 pays :

 A l'époque, Ancel Keys avait déjà soupçonné le lien existant entre consommation de graisses saturées, l' augmentation du taux de cholestérol sanguin et les maladies cardiovasculaires.

 Il décida de comparer l'alimentation et l'état de santé cardiovasculaire des habitants de 7 pays : les Etats-Unis, la Finlande, l'Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Yougoslavie et la Grèce: particulèrement l'île de Crète.

 L'étude regroupait 13 000 volontaires et dura 25 ans.

Le résultat fut sans appel: Les Crétois étaient les moins concernés par la mortalité cardiovasculaire, 6 fois moins que les Finlandais. De surcroît, ils bénéficiaient d'un faible taux de cancers et d'une longévité remarquable.

    

Une autre étude fut également menée au milieu des années 1990 par le cardiologue Serge Renaud : "L'étude de Lyon".

     Après 2 ans de suivi, cette étude démontra, là aussi que le régime crétois était indéniablement lié avec des diminutions significatives de 76% dans les récidives des problèmes coronariens mortels, et près de  70% quant à la mortalité, toutes causes confondues (avec en plus l'usage de corps gras à base de colza, riche en Oméga 3).

    

 Il est le reflet du mode de vie des habitants du bassin Méditerranéen (Grèce, Italie..), des pays qui utilisent de l'huile d'olive dans leur alimentation.

Toujours cité comme exemplaire par les nutritionnistes, le régime crétois repose sur une alimentation  saine, équilibrée, riche en fruits et légumes frais ou légumes secs et en céréales.

 

    

    

    

    

     En Crète, beaucoup cultivent et consomment leurs propres fruits et légumes, sans traitement chimique et pesticides.


      Le régime crétois, ce sont des fruits, des légumes, frais ou secs, des aliments céréaliers peu raffinés notamment du pain, à chaque repas. Toute la cuisine se fait à l'huile d'olive, et se relève d'ail, oignon, et fines herbes : menthe, romarin, persil, aneth, basilic?


     La viande n'est pas exclue mais doit être consommée en petite quantité (1 à 2 fois par semaine) en privilégiant la volaille. Du poisson, au moins 2 à 4 fois par semaine fois par semaine, et des escargots.

     Des yaourts et fromages en quantité modérée, essentiellement à base de lait de chèvre ou de brebis.

     Jacques Fricker Endocrinologue et nutritionniste à l'hôpital Bichat à Paris a écrit de nombreux ouvrages:

    " D'abord il y a les oméga-3 grâce aux noix, au poisson, à certains légumes ou aux salades. Ils interviennent dans la mémoire et le fonctionnement des neurones.

     Le régime est aussi riche en fruits et légumes, donc en antioxydants, en vitamine C, en folates, en vitamine B12. (On trouve aussi cette dernière dans les produits laitiers, les viandes et les poissons.) C'est donc un régime à base végétale avec des fruits, des fruits à coque (noix, amandes, noisettes) et des légumes. Il fait aussi appel aux lentilles, aux pâtes et au riz.

     Il privilégie évidemment les aliments complets plutôt que les aliments raffinés, car ils sont assimilés lentement par l'organisme et apportent donc une énergie constante au cerveau en évitant les pics d'hyper- ou hypoglycémie. Ensuite le vin, (rouge), la seule boisson alcoolisée tolérée avec modération: c'est-à-dire un ou deux verres par jour, pas plus."

     Quant à la place des produits d'origine animale :

     "Dans le régime crétois, on mange de la viande, du poisson (2 à 4 fois par semaine) et des produits laitiers. Et même si à l'origine il s'agissait de poissons frais (y compris calamar, sèche, fruits de mer), on peut très bien les remplacer par du thon ou des sardines en boîte. On peut aussi faire des repas entièrement végétaux en associant des légumes secs et des céréales, par exemple semoule et pois chiche ou lentille et riz ou encore pâtes et fromage râpé. Un excellent repas peut consister par exemple en une salade, de tomates ou de concombres avec de la feta, voire de l'?uf (on peut sans problème en manger 3 ou 4 par semaine) puis une salade de fruits et quelques noix à grignoter."  (interview accordée au Figaro santé, le 25 mai 2015).          

                                                                                                      

 

     La « diète méditerranéenne » a été inscrite le 16 novembre 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO comme un « ensemble de savoir-faire, connaissances, pratiques et traditions ».

 

 

Lien utile : http://www.heart.org/HEARTORG/

(www.lepetitjournal.com/Athenes) mardi 11 juillet 2017

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge Appercu
CULTURE

Quelle est la posture de Bouddha qui vous correspond ?

Dans les pagodes cambodgiennes, les statues du Bouddha prennent différentes postures. Ces gestes symboliques sont associés aux principaux épisodes de sa vie et aux jours de la semaine.

Sur le même sujet