CENTRE POMPIDOU MALAGA : LUCIO FONTANA, RECTO-VERSO

CENTRE POMPIDOU MALAGA : LUCIO FONTANA, RECTO-VERSO

Shunk-Kender, Lucio Fontana trabajando en su estudio, París, ca. 1958. Bibliothèque Kandinsky, Centre Pompidou. Fonds Fontana. © Lucio Fontana a través de SIAE 2022.

Le Centre Pompidou Málaga présente l’exposition “Recto - verso” consacrée à l’artiste italien (né en Argentine) Lucio Fontana, présentant une sélection d’œuvres de l'artiste entre 1947 et 1965. L’ensemble des œuvres réunies, visible jusqu'au 23 avril 2023, a pour commissaire Frédéric Paul, conservateur du département des collections contemporaines du Musée national d'art moderne.

Comme le soulignait  à l’occasion de l’exposition au Centre Pompidou Paris en 1987, Jacinto Lageira, dans CNAC magazine, Fontana fut l’un des principaux représentants de la modernité européenne, reconnu aujourd’hui comme l’une des grandes figures du XXe siècle. 

Fontana Centre Pompidou Malaga

Un sculpteur classique qui devient peintre provocateur

Avant d'être considéré, aux yeux de la critique, comme le peintre provocateur que l'histoire de l'art n'a pas su corriger, Lucio Fontana était un sculpteur classique, voire néoclassique.

Né en Argentine en 1899, il reçoit de son père une première formation en sculpture funéraire, avant d'étudier en Italie avec Adolfo Wildt, donnant libre cours à ses premières innovations figuratives et abstraites. 

Dans les années 1930 et 1940, deux régimes artistiques alternent dans ses créations, l'ancien (commercial et même propagandiste) et le novateur. Dans le domaine de la céramique, le baroque est resté dans l'entre-deux jusqu'à la fin. Son succès a contribué à effacer le premier Fontana : un sculpteur habile qui, dans les années 1920 et plus tard, à l'occasion, s'est montré capable de satisfaire des commandes officielles.

Centre Pompidou Malaga Fontana
Scultura spaziale (47 SC 1), 1947 Bronze, 56,5 × 50,5 × 24,5 cm
© Centre Pompidou, MNAM-CCI/Christian Bahier et Philippe Migeat/Dist. RMN-GP

Le créateur du “Concept Spatial”

Je vous assure que sur la lune, nous ne peindrons pas, mais nous ferons de l'art spatial

À partir de 1949, il donne à toutes ses créations le titre général de Concetto Spaziale (Concept spatial) et ajoute des sous-titres à ses séries qui peuvent être lues comme un catalogue de gestes et d'expériences : Buchi (toiles et papiers perforés) de 1949, Pietre (ajouts en verre) de 1952, Barrochi, Tagli (entailles) de 1958, Nature (sphères fendues), Quanta (entailles présentés dans un archipel), Metalli, Teatrini (petits théâtres) de 1964. 

Lorsque je me trouve devant l'un de mes dessins avec entailles, je me sens comme un homme libéré de l'esclavage de la matière, comme un homme qui appartient à la grandeur du présent et de l'avenir

Centre Pompîdou Malaga Fontana

Les oeuvres de Fontana aux cotés de ses influences

L'exposition Lucio Fontana, recto-verso présente un total de 33 œuvres de l'artiste italien, né en Argentine, dont des dessins - notamment un autoportrait de 1940 -, préambules à des interventions architecturales et autres environnements à explorer, créés à partir de 1948, en particulier les installations spatiales avec néon et lumière noire.

 

Les toiles et les sculptures de Fontana sont exposées aux côtés d'œuvres de 22 autres artistes, dont Giacomo Balla, un précurseur du futurisme, Wildt, Beniamino Joppolo, qui était le crayon de Fontana, Giuseppe Capogrossi, Alberto Burri et Gyula Kosice.

 

Il y a aussi d'autres artistes avec lesquels Fontana a dialogué par le biais du Groupe Zéro, comme Yves Klein et Piero Manzoni, sans oublier les artistes qu'il a soutenus ou qu'il a simplement appris à connaître plus tard en tant que mentor et collectionneur, comme Enrico Castellani, Mario Merz et Günther Uecker.

Infos pratiques  

Dates

Du
au

Adresse

Pasaje Doctor Carrillo Casaux s/n.
Muelle Uno Puerto de Málaga
29016 Malaga Málaga
Espagne

Contact

Horaires

Ouvert tous les jours de 9h30 à 20h Le musée est fermé le mardi