Samedi 5 décembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Acheter un terrain nu à bâtir : comment s’y prendre ?

Par Article Partenaire | Publié le 13/11/2020 à 09:48 | Mis à jour le 13/11/2020 à 10:24
terrain nu à bâtir

Comment acheter un terrain nu à bâtir ?

Posséder un terrain nu permet de s’offrir de nombreuses opportunités immobilières. C’est d’ailleurs l’élément fondamental à avoir quand l’on souhaite bâtir sa maison individuelle ou réaliser un quelconque investissement immobilier. Mais acheter un terrain nu à bâtir n’est pas chose simple en raison des nombreux paramètres dont il faut tenir compte. Toutefois, il est possible d’user de certaines astuces pour réussir son achat. Découvrez dans la suite tous les détails pour bien s’y prendre.

 

Préparer son achat de terrain nu à bâtir

L’achat d’un terrain nu constitue un investissement immobilier assez important. Il est donc nécessaire de le préparer en définissant clairement ses besoins.

 

Choisir sa zone d’achat de terrain

Le choix de la zone d’achat est la première chose à faire quand l’on souhaite acheter un terrain nu à bâtir. Sa situation géographique doit donc être fonction de la construction à faire et des besoins futurs du propriétaire. Selon les intentions de l’acheteur et la nature du projet immobilier, le choix peut alors se faire entre un emplacement en ville ou une zone plus en retrait. L’orientation du terrain à bâtir et son exposition à la lumière du jour sont également des facteurs de choix de son emplacement.

 

Étudier le prix du marché immobilier pour son achat

Suivant que la zone d’achat soit située en région urbaine ou en zone rurale, le prix à payer pour acheter un terrain nu à bâtir est variable. Il importe donc de faire une étude des prix des parcelles mises en vente dans la région afin d’avoir une idée du montant à débourser pour acquérir son terrain nu. Cette étude permettra de faire son achat de terrain à prix raisonnable, mais surtout de juger si cela vaut la peine.

 

Définir son budget

Une fois les informations réunies sur la zone d’achat de sa parcelle et son coût probable, il revient alors de définir le budget nécessaire pour acheter un terrain nu à bâtir. Ce budget, c’est aussi le point des différentes dépenses à faire dans le processus d’acquisition de son terrain. Il portera alors sur les frais des formalités administratives, les taxes foncières, les visites sur le site, etc. Définir son budget permet aussi de s’assurer que l’on est en mesure de faire son achat de terrain nu.

 

Rechercher le terrain idéal à acheter

Une fois son choix fait sur la zone d’achat de son terrain et le budget mobilisé, la recherche du terrain idéal peut commencer. Cette étape est celle qui permettra de dénicher sa  parcelle à acheter.

 

Vérifier la constructibilité du terrain

Afin de pouvoir acheter un terrain nu à bâtir et l’exploiter, il est nécessaire de vérifier sa constructibilité. Ceci consiste à s’assurer que son domaine fait partie des zones constructibles de la localité telles que définies par le Plan Local d’Urbanisme. C’est aussi l’occasion pour effectuer une analyse du sol et du sous-sol pour connaitre ses caractéristiques. En effet, les sols difficiles à construire ou pollués engendrent des coûts supplémentaires qu’il est préférable d’éviter.

 

Prévoir l’évolution de l’environnement autour du terrain

Les projets immobiliers étant pour la grande majorité orientés sur le long terme, il importe donc d’anticiper sur l’évolution de l’environnement dans la zone où l’on souhaiterait acheter un terrain nu à bâtir. La Direction Départementale de l’Équipement et le Plan Local d’Urbanisme de la région sont des sources à consulter pour avoir une idée de cette évolution. Recourir au Plan de Prévention des Risques ou au site du Ministère de l’environnement peut également permettre de savoir si son terrain est situé dans un secteur à risques ou non.

 

Consulter le Plan Local d’Urbanisme

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un document qui réglemente l’urbanisation dans une localité. Il doit nécessairement entrer en ligne de compte dans les critères pour acheter un terrain nu à bâtir, car ses règles peuvent mettre à mal le projet immobilier à réaliser. Il importe donc de le consulter avant tout achat pour s’assurer de pouvoir tenir dans ses recommandations. Mais à défaut, contacter l’Agence Départementale pour l’information sur le logement peut aussi aider à respecter le PLU.

 

Finaliser son achat de terrain nu à bâtir

Une fois que toutes conditions de sélection du terrain sont remplies, il ne reste plus qu’à finaliser son achat et devenir propriétaire.

 

Faire les formalités d’achat et les démarches administratives

Comme toutes les transactions immobilières, acheter un terrain nu à bâtir nécessite également des formalités et démarches administratives. Celles-ci se constituent généralement du compromis de vente à signer auprès du vendeur et trois mois plus tard, de la signature de l’acte définitif de vente. Entre autre, un tour chez le notaire pour solliciter ses services d’authentification ou ses conseils avisés reste aussi indispensable dans les formalités d’acquisition du terrain nu à bâtir.

 

Financer l’achat de son terrain

Une fois le terrain idéal trouvé et les différentes formalités nécessaires pour son acquisition effectuées, s’ensuit alors le financement pour acheter un terrain nu à bâtir. Cette mobilisation de fonds peut se faire à partir d’un prêt contracté à la banque, d’un regroupement de crédit, des primes de l’État ou encore d’un apport personnel. Le financement est l’acte qui vient sceller l’achat d’un terrain nu à bâtir.

 

Démarrer les travaux de construction

Une fois le terrain acquis, il est recommandé de ne pas attendre longtemps avant de commencer les premiers travaux. En effet, le certificat d’urbanisme et le permis de construire obtenus après les démarches pour acheter un terrain nu à bâtir sont respectivement valables 18 et 24 mois après leur délivrance. Il est donc nécessaire de commencer ses travaux de construction le plus tôt possible afin de ne pas avoir à les refaire.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir