Mardi 20 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GUIDE - Trouver une location à Zurich

Par Lepetitjournal Zurich | Publié le 28/02/2017 à 10:45 | Mis à jour le 11/06/2018 à 10:39
GUIDE - Trouver une location à Zurich

Chercher un appartement à louer à Zurich peut rapidement se révéler fastidieux. Prix élevés, concurrence intense, demandes refusées... Avant de partir chasser la perle rare, il vaut donc mieux avoir toutes les armes en main. Et même connaitre quelques trucs et astuces pour survivre dans la jungle locative zurichoise.

Étape 1 - Trouver l'appartement de ses rêves

L'immeuble d'habitation de Lochergut (Jean-Baptiste Chatain)

Le marché de l'immobilier à Zurich est aussi cher qu'hétérogène. Il existe une grande variabilité des prix pour un même type d'appartement, en fonction de certains critères comme l'emplacement. Inutile, bien entendu, d'espérer dénicher un logement moderne, en centre-ville, avec vue sur le lac et les montagnes, sans devoir y laisser un bras et une jambe. Dans les quartiers périphériques, les prix sont plus abordables et la desserte en transport en commun est presque partout excellente.

Pour se faire une première idée de l'échelle des prix, et vous aider à ajuster à la fois vos critères et votre budget, le site Comparis est un incontournable (Lien). Il rassemble, en effet, les offres publiées sur plusieurs portails d'hébergement différents. Il présente aussi l'avantage de noter les annonces en fonction de leur rapport qualité-prix, en comparant les loyers demandés pour des appartements similaires situés dans la même zone. Plutôt pratique pour savoir  si l'appartement qui nous fait de l'?il est un bon plan!

Pour aller plus loin, plusieurs modes de recherche sont disponibles.

Les sites d'annonces en ligne :
Sur ces sites, ce sont souvent les locataires cherchant un repreneur avant l'expiration de leur bail qui s'occupent de poster les annonces, et elles sont parfois assez rudimentaires. Attention, en particulier, aux surfaces annoncées ! Elles sont fréquemment évaluées "à vue de nez" par l'occupant des lieux, et parfois très éloignées de la réalité. Il ne faut donc pas hésiter à demander des photos et des renseignements complémentaires.
- Homegate (lien),
- Immoscout (lien),
- Immostreet (lien).

Les journaux locaux:
La plupart des journaux zurichois, comme le Neue Zürcher Zeitung, publient des sections immobilières. Ce sont pour la plupart des annonces publiques qui sont elles aussi très courues. Tous les mercredis, le Tagblatt publie la liste des appartements appartenant à la ville et disponibles à la location. Des logements souvent particulièrement bien situés et à des prix avantageux. Bien sûr il faudra faire la queue pour les visiter.

Les agences immobilières:
Elles sont très nombreuses, plus discrètes mais proposent aussi les meilleurs offres et la concurrence y est bien moins rude. Leurs services sont bien sûr payants : un droit d'entrée à partir de 50CHF ainsi qu'une commission correspondant à 1 mois de loyer, dans la plupart des cas.
- Swiss Real Estate Association (lien)

Les sites d'expatriés :
Les sites et forums d'expatriés publient également des annonces, qui ont l'avantage d'être en anglais, et donc plus accessibles pour les non-germanophones.
- Expatica (lien)
- Expat (lien)
- EasyExpat (lien)
- Englishforum (lien)
- Internations (lien).
- Housing in Zurich (lien)

Pour les collocations :
Les prix à Zurich étant ceux qu'ils sont, les collocations, "Wohngemeinschaften" ou WG, sont très répandues. Et certains sites se sont spécialisés dans ce créneau.
- WGZimmer (lien)
- Students (lien)
- Ron Orp (lien)
- Tuttu (lien)
- Gratis Inserate (lien)

Sous-location, meublés et séjour de courte durée :
La sous-location est légale en Suisse, et c'est parfois la meilleure solution pour les séjours de courte durée. On trouve des annonces sur les sites généralistes ("untervermietung") ou spécialisés.
- UMS (lien)

Enfin, les grandes entreprises proposent souvent des services internes. Pour les employés de l'ETHZ ou de l'Université de Zurich, il existe par exemple une plateforme dédiée (lien).

Les visites
Pour les annonces publiques, il faudra soit contacter le locataire, le propriétaire ou l'agence de location pour convenir d'un rendez-vous, soit se soumettre à un jour et un horaire imposés et indiqués sur l'annonce. Dans bien des cas il faut s'attendre à devoir visiter au sein d'un groupe? entre deux autres groupes. Et il n'est en effet pas rare de se retrouver à faire la queue dans l'escalier, voire même jusque dans la rue! La concurrence est très rude !  Sur place il faudra se renseigner sur les règles de la copropriété : animaux domestiques, enfants, instruments de musique, cigarettes, règlement des laveries communes, "heures de calme" etc. La liste des restrictions peut être assez longue et il faudra s'engager à les respecter. Des violations répétées peuvent, en effet, conduire à la rupture du contrat. Il faudra aussi se poser les questions qui ne viennent pas forcément à l'esprit au premier abord : celle de la proximité d'une église à la cloche un peu trop sonore, par exemple, pour éviter le désagrément d'un réveil en sursaut au milieu de sa première nuit sur place!

Enfin, il ne faut surtout pas mettre tous ses ?ufs dans le même panier et bien penser à visiter et à postuler pour plusieurs appartements.

Étape 2 - Constituer un dossier en béton

C'est décidé, celui-là, c'est l'appartement rêvé ! Mais comment faire pour convaincre le propriétaire de vous choisir vous plutôt qu'un autre? En préparant un dossier en béton !

Pour postuler, il s'agit  tout d'abord de récupérer un formulaire lors de la visite, ce qui n'est pas forcément évident après le passage de 40 personnes. A renseigner, un certain nombre d'informations de base (nom, prénom, âge, lieu de naissance, nationalité, profession, employeur, position dans l'entreprise, salaire, ainsi que le type de permis de séjour pour les étrangers). Il faudra aussi donner le nom et les coordonnées de personnes de référence, en général l'employeur et le précédent bailleur. Des Suisses, voire des Suisses alémaniques, de préférence !

Il est également nécessaire de produire un certain nombre de pièces justificatives. La plus importante d'entre elle est le fameux "Betreibungsregisterauszug" (extrait du registre des poursuites, de moins de 3 mois),  qui atteste l'absence de dettes courantes sur le territoire suisse. À récupérer auprès du Kreisbüro moyennant le paiement de 17 CHF. A noter qu'une copie certifiée ne coûte que 2 CHF, il est donc conseillé d'en faire faire plusieurs afin de pouvoir déposer différents dossiers...

En plus de ces prérequis, d'autres documents peuvent être demandés. Si ce n'est pas le cas il ne faut surtout pas hésiter à les fournir spontanément. Entre autres : contrat de travail, attestation bancaire, attestation d'assurance, fiche de paie, copie du permis de séjour, lettres de garants, lettre de recommandation des référents (en allemand). Et le plus important : une lettre de motivation (également en allemand et avec photo) expliquant pourquoi vous tenez particulièrement à ce logement. Les propriétaires de biens immobiliers peuvent également le mentionner et joindre des documents justificatifs.

Ce dossier doit être envoyé le plus tôt possible, dès le lendemain de la visite si possible. Une remise en main propre, ou un appel téléphonique au propriétaire ou au référent de l'agence immobilière est un plus non négligeable. Et l'assistance d'un germanophone pour ces démarches l'est également.

Tous ces petits extras sont essentiels pour se démarquer de la concurrence et faire pencher la balance !

Étape 3 - Le contrat

Le dossier a été accepté, et Il faut maintenant signer le contrat. À quoi correspond-il et quelles sont ses particularités ?

Un contrat de location type inclus les détails suivants :
- Montant du loyer
- Montant des charges annexes
- Montant de la caution
- Conditions de hausse du loyer
- Durée du contrat
- Période de préavis
- Inventaire détaillé des équipements et meubles
- Etat des lieux
- Règlement de l'immeuble et des parties communes
- Accord sur la rénovation des lieux

La caution correspond la plupart du temps à 3 mois de loyer. Ce qui peut rapidement représenter des sommes très importantes. Des assureurs peuvent cependant prendre en charge ce montant, moyennant finances :
- Swiss Caution (lien)
- Zurich (lien)

Pour quitter les lieux, là encore, le locataire n'est pas toujours ménagé. Il faudra logiquement respecter un préavis, d'une durée de 3 mois, mais parfois aussi se conformer à des dates de sorties fixes : fin mars ou fin septembre. Pour pouvoir partir "en avance" sans payer les mois de loyers restants, le locataire devra trouver lui-même un repreneur pour l'appartement !

Enfin, au moment de rendre l'appartement, il faudra bien penser à remettre le logement dans l'état d'origine. Le contrôle de la propreté, notamment, est particulièrement strict à Zurich : les dessus de portes ne sont pas à négliger !

-Afin de découvrir Zurich de la meilleure manière possible, le site jenreviews a rédigé un article sur les 100 choses à faire en Suisse -->
 

Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) vendredi 19 février 2016. Rediffusion le 28 février 2017.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

logofbzurich

Lepetitjournal Zurich

L'édition de Zurich de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir