Vendredi 24 septembre 2021
TEST: 2263

La bande dessinée comme moyen de sensibilisation à la pollution plastique

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 01/09/2021 à 21:30 | Mis à jour le 02/09/2021 à 12:08
Photo : @Fikri Izzaldin#MelawanPlastik
BD pollution plastique Melawanplastik

Du 19 juillet au 6 août, les jeunes dessinateurs indonésiens ont été invités à soumettre leurs bandes dessinées sur le thème « ensemble contre les plastiques », dans le cadre d'un concours organisé par PT Sarana Multi Infrastruktur (Persero) (PT SMI) et l'Agence française de développement (AFD). Le concours a été hébergé sur Instagram par CNN Indonesia, le réseau social le plus populaire auprès des jeunes en Indonésie. Les trois lauréats de ce concours se sont démarqués par la qualité de leurs dessins, leur créativité et la force de leurs messages.

 

L’Indonésie, deuxième pays le plus pollueur plastique des océans

L'Indonésie est le deuxième pays qui contribue le plus à la pollution plastique dans les océans et elle produit environ 6,8 millions de tonnes de déchets plastiques par an, un chiffre qui augmente de 5 % chaque année.

Conscient de la nécessité de prendre des mesures ambitieuses et sans précédent pour lutter contre la pollution plastique, le gouvernement indonésien s'est fixé comme objectif de réduire de 30 % la production de déchets à l'échelle nationale et de recycler 70 % des déchets produits d'ici à 2025. L'un des facteurs clés de succès identifiés dans le plan stratégique de gestion des déchets à l'horizon 2025 est la sensibilisation du public par l'éducation et les campagnes.

 

Un concours de bandes dessinées pour sensibiliser la jeunesse indonésienne

L'objectif global de ce concours est de sensibiliser le public, en particulier les jeunes Indonésiens, à la problématique de la pollution plastique par une approche créative, afin de leur faire prendre conscience du rôle qu'ils ont à jouer dans la résolution de cette crise. Par le biais de dessins, ce concours vise à raconter une histoire qui soit pertinente dans le contexte local ou national et à souligner l'impact de la pollution plastique sur la vie quotidienne des Indonésiens.

 

6,8 MILLIONS DE TONNES DE DÉCHETS PLASTIQUES SONT PRODUITES EN INDONÉSIE CHAQUE ANNÉE

Les lauréats

Les trois lauréats, M. Fikri Izzaldin, M. Maulana Saputra et et Mme Audrey Ardissa, se sont distingués à la fois par la qualité de leurs dessins, leur créativité et la force de leurs messages. Un quatrième prix a été remis à Fikri Izzaldin, ayant obtenu le plus de votes du public. Ils ont remporté un prix allant de 20 millions de roupies indonésiennes (env. 1200 euros) à 5 millions de roupies (300 euros), et des tablettes graphiques.

Les trois lauréats seront également invités à produire six planches de bandes dessinées supplémentaires, après échange avec des experts de l’AFD travaillant sur le sujet des plastiques et après échange avec d’autres artistes de la région indopacifique (Inde, Maurice).

Ces prix ont été remis le 26 aout en présence de M. Darwin Trisna Djajawinata, Directeur financier et des opérations de PT SMI, de M. Emmanuel Baudran, directeur de l’agence AFD de Jakarta, de M. Stéphane Dovert, directeur de l’Institut français d’Indonésie et de partenaires de développement.

 

Un Jury franco-indonésien

Emmanuel Lemaire, dessinateur français, auteur de la bande dessinée “ Ma voisine est Indonésienne (Delcourt, 2021)” et Beng Rahadian, dessinateur indonésien auteur de BD dans le développement des médias ainsi que des membres de l’AFD et PTSMI ont eu la lourde responsabilité de choisir trois gagnants parmi 200 travaux présentés par de jeunes indonésiens.

 

Les planches des trois lauréats

Les textes ne sont pas les originaux, ils ont été traduits par l'AFD.

1.Prix :  Fikri Izzaldin - 20 ans - Bogor - Java

Fikri Izzaldin Melawan plastik

Le problème du plastique est un sujet qui nous est familier : de l'école primaire à la fin de nos études, les campagnes sur l'importance du recyclage et de la réduction de l'utilisation du plastique sont fréquentes. Mais au fil du temps, cette question nous échappe souvent et nous semble à nouveau étrangère. Sans nous en rendre compte, nous recommençons à utiliser des sacs en plastique, au lieu de réduire leur utilisation. En vieillissant, il n'est pas rare que certains se montrent indifférents. D'autres se résignent, pensant que leurs actions n'affecteront pas la situation, comme si le problème n'empirait pas avec le temps. A travers cette bande dessinée, je veux juste vous rappeler que ce problème des plastiques existe encore et existera toujours si les habitudes ne commencent pas à évoluer dès maintenant. Il n'est pas trop tard. Prenez conscience que vous avez un rôle à jouer, même minime, dans la réduction des déchets plastiques, en commençant par vous-même, et par de petites actions comme le tri de vos déchets et la réduction de l'utilisation de sacs en plastique à la maison

2eme Prix : Maulana Saputra - 24 ans - Jakarta

Melawan plastik

En 2018, nous avons été choqués par la vidéo d'un touriste plongeant dans les eaux de Bali. Dans la vidéo, on voit une quantité importante de déchets, notamment du plastique. On y voit également une raie Manta qui cherche désespérément de la nourriture parmi les déchets. Or, l'Indonésie étant le deuxième pays au monde à déverser le plus de déchets plastiques dans l'océan, ce n'est pas vraiment surprenant. Ces déchets plastiques sont transportés des rivières vers la mer en raison du débordement des pluies. Les océans indonésiens sont reliés les uns aux autres, il est donc logique que nous soyons désormais entourés de microplastiques. Ce phénomène est un véritable dilemme car si l'utilisation du plastique augmente, c'est notamment en raison des progrès industriels du pays. Mais cette situation est aggravée par notre comportement en matière de gestion des déchets plastiques. Beaucoup de gens jettent encore leurs déchets directement dans les rivières. VOUS avez un rôle à jouer dans la réduction de la quantité de déchets jetés dans la mer, réduisant ainsi directement les microplastiques dispersés dans les mers indonésiennes. Nous pouvons tous commencer par apporter nos propres récipients et sacs lorsque nous faisons nos courses. Nous pouvons également commencer à réutiliser les déchets plastiques, afin qu'ils aient une durée de vie plus longue.

 

3ème prix : Audrey Ardisa - 20 ans - Tangerang - Java

Melawan plastik

Aujourd'hui, nous vivons dans un monde où il est normal d'être déconnecté de la nature. Ce que nous achetons, la façon dont nous emballons les choses, tout est conçu pour la vitesse, le confort et la facilité - mais au prix de la dégradation de l'environnement. Nous avons produit du plastique en masse pour soutenir un mode de vie pratique, mais nous oublions qu'il est omniprésent dans notre corps - il est juste devenu trop petit pour être vu à l'œil nu. La vérité, c'est qu'il n'y a rien de "normal" à poursuivre un mode de vie dont nous savons qu'il menace notre propre existence. Si nos conditions de subsistance aujourd'hui sont le résultat de ce que nous avons fait au cours des dernières décennies, alors nos conditions de subsistance futures dépendent également de nos actions aujourd'hui. Quel type de mode de vie allons-nous transmettre à la génération suivante ? En garderont-ils un qui les protège ou un qui ruine leur vie ? Bien que les entreprises soient les principaux responsables de la production de plastique dans le monde, cela ne signifie pas que nous ne devons pas prendre nos responsabilités. En changeant le type de produits et de production que nous exigeons, en d'autres termes notre comportement de consommateur, nous pouvons également pousser les entreprises à comprendre et à donner la priorité à l'environnement en réponse à leurs consommateurs. Chacun peut réduire sa propre consommation de plastique en changeant son mode de vie, car nous avons tous un rôle à jouer. Tout d'abord, en faisant un "bilan plastique", vous pouvez déterminer d'où et de qui proviennent vos déchets plastiques. Ensuite, en suivant les 6R - réutiliser, réduire, refuser, repenser, réparer et recycler - vous pouvez arrêter le flux de plastique dans votre foyer. Même de petites actions, comme apporter vos propres récipients lorsque vous achetez des produits alimentaires ou des plats à emporter, peuvent constituer un bon point de départ. Une fois que ces changements feront partie de nos vies et de nos foyers, la lutte contre le plastique, même à 100 %, ne semblera plus impossible !

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022.