Vendredi 19 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Şile et Ağva – Deux plages d'Istanbul à découvrir

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 20/09/2018 à 22:00 | Mis à jour le 28/09/2018 à 14:53
plages Istanbul Şile Ağva

 A Istanbul, difficile de trouver un endroit où se baigner. Les îles aux Princes disposent pour certaines d'entre elles de petites plages de galets, Kilyos au nord d'Istanbul dans le district de Sariyer offre une jolie plage de sable. A l'opposé, c'est sur la rive asiatique que la petite ville de Şile séduira les amateurs de longues plages de sable fin, de ports de pêche et de grillades de poissons.

Si vous n'avez pas de voiture, il vous faudra partir de la station de bus de Harem à Üsküdar, sur la rive asiatique, pour se rendre à Şile. Deux heures de bus (n°139 ou n°139A, chacun ayant un départ toutes les heures) sont nécessaires pour arriver à destination. Mieux vaut donc partir tôt, le matin, afin de ne pas souffrir de la chaleur du bus (parfois) non climatisé. Il y a des bus toutes les heures environ.

Şile, la balnéaire

Şile est le point le plus au nord d'Istanbul. Les fondations de l'ancienne Origanos (nom de la ville jusqu'en 1925) remontent au VIIème siècle avant J-C. Après le XIème siècle, elle est occupée successivement par des pirates, des Byzantins, et des Génois. Elle devient ottomane au XIVème siècle mais reste majoritairement peuplée de Grecs jusqu'au début du XXème siècle.

 

Après un fastidieux voyage, le réconfort arrive vite lorsque l'on aperçoit, en contrebas du village perché sur les falaises, une longue plage de sable fin. En bas, à droite, un petit port de pêche coincé entre les rochers donne à première vue une atmosphère de côte d'Azur. Mais en s'aventurant dans la rue principale, les kebap et restaurants traditionnels replacent le visiteur dans son contexte. Les restaurants à gauche de la rue principale (côté mer) disposent le plus souvent d'une terrasse dont la vue donne directement sur le bord de mer. Les prix sont parfois un peu plus chers qu'à Istanbul, les restaurateurs profitant du cachet balnéaire et touristique des lieux pour augmenter les prix.

La ville compte quelques hôtels et de nombreuses pensions: il suffit parfois de demander aux vendeurs des boutiques de vous conseiller un endroit où passer la nuit. Généralement tenues par les habitants, certaines sont de véritables appartements avec terrasse donnant sur la mer... En pleine saison, il vaut mieux réserver à l'avance, notamment pour les week-ends. Pour les plus aventureux, il est tout à fait possible de poser sa tente à même la plage.

Şile est un ancien comptoir génois bien qu'il ne reste quasiment plus rien de son passé hormis les fondations d'une forteresse sur la falaise.

Ağva et sa rivière

A une vingtaine de kilomètres de Şile se trouve le village de Ağva. Plus petite et plus sauvage, la plage, bien que très fréquentée en été, est un peu moins bondée que celle de Şile. Il est aussi possible de se promener le long de la rivière. A la mi-saison, la ville est un lieu agréable pour une escapade en amoureux ou entre amis. Aux dires des habitants, il est possible d'admirer les dauphins s'amusant le long des côtes durant les soirées d'été. Certains hôtels ou pensions disposent d'une vue directe sur la plage ou le long de la rivière. Les hôtels en centre ville sont cependant moins onéreux.

 
Sidonie Hadoux (www.lepetitjournal.com/istanbul) lundi 27 juin 2016 (réédition)

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet