Mercredi 26 septembre 2018
Istanbul
Istanbul
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Où admirer un coucher de soleil à Istanbul ?

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 06/05/2018 à 18:00 | Mis à jour le 06/05/2018 à 18:00
kadikoy

Peu importe qu'on soit de passage où qu'on habite à Istanbul depuis toujours, en été, vers huit heures du soir, la meilleure chose à faire, c'est de se poser quelque part et d'admirer le coucher du soleil. Que l'on soit romantique ou non, que l'on se trouve sur la rive européenne ou asiatique, que l'on soit seul ou accompagné: c'est un moment que l'on appréciera forcément. Nous avons donc sélectionné quelques endroits du centre d'Istanbul qui valent le coup d'oeil


Depuis les berges de Kadiköy

 

Il suffit de s'éloigner un peu du port de Kadiköy en longeant la mer vers l'est pour trouver sur son chemin une longue promenade que l'on peut remonter sur quelques centaines de mètres. D'un côté, de l'herbe, de l'autre les rochers: on peut choisir quel type de confort adopter pour s'installer tranquillement et regarder le soleil descendre petit à petit derrière la rive européenne, en perçant un à un les minarets des mosquées. Pas de vendeurs de bricoles en tous genre, juste des groupes d'amis et des familles venues profiter de ce moment autour d'un pique-nique (ou de quelques bières). Endroit calme, où on peut avoir une vue d'ensemble sur ce spectacle lumineux, agrémenté par le passage des oiseaux et des bateaux qui passent par là.
 

Depuis les berges d'Üsküdar
 

Même tableau, mais de plus près. Depuis le port d'Üsküdar, on trouve facilement des marches où se poser au bord de l'eau, à l'endroit où se sont installés des petits bars de fortune nous approvisionnant en coussins, bières, çay ou encore limonade. Depuis ce point de vue, tout devient plus intense. On se sent presque au théâtre, confortablement assis sur notre coussin, juste en face de la rive européenne. Des lunettes de soleil sont par contre à prévoir si l'on ne veut pas passer cette demi-heure magique avec la main en visière. Il faut également s'armer d'un peu de sang froid, car ici les vendeurs ambulants viendront constamment interrompre ce moment pour vous proposer des mouchoirs, du parfum, du pain et d'autres petites merveilles dont ils ont le secret. Mais contre toute attente, c'est un endroit peu touristique, majoritairement fréquenté par les Turcs du quartier.

Depuis le toit d'un des bars de Taksim

Soyons honnête: admirer le coucher du soleil n'est pas la première raison pour se rendre dans un des bars situés autour de la place Taksim. Mais, moyennant une consommation ou deux, il peut devenir une bonne excuse. Il faut savoir que beaucoup de bars dans ce quartier disposent de terrasses sur le toit - et que beaucoup passent de la bonne musique. Quoi de mieux, alors, que de profiter de la combinaison (plutôt réussie) des deux ? Nous recommandons tout particulièrement le Nayah, un bar de reggae auquel on accède par des escaliers en colimaçon. Une belle petite surprise visuelle et sonore.
 

Depuis le pont de Galata

Ce pont est déjà un ?spot? à n'importe quelle heure de la journée. Il donne l'impression par sa localisation d'être au coeur même de la ville, au croisement entre le Bosphore et la Corne d'Or, au centre de toute l'activité stambouliote. On y voit les deux ports d'Eminonü et de Karaköy, les quartiers de Galata et de Fatih ; on y voit les pêcheurs sur le pont, les bateaux qui traversent, les gens qui passent ; on y voit les mosquées et la tour de Galata qui n'en finissent pas de régner. Au coucher du soleil, toute cette vie prend une teinte rouge-oranger dont on ne se lasse pas.
 

Depuis le vapur entre les rives européenne et asiatique
 

Malgré le coût (certes modeste) de la traversée, tout le monde sera d'accord sur ce point: se trouver sur un vapur entre les deux rives de la ville au moment du coucher du soleil est peut-être la plus belle chose à faire quand on se trouve à Istanbul. La perspective évolue en même temps que la traversée. Depuis le pont, on peut voir à la fois le soleil descendre derrière l'Europe et incendier l'Asie, tout en profitant de la petite brise que nous offre la vitesse du bateau. Les Turcs comme les touristes sont rassemblés autour des barrières pour prendre des photos. Un instant encore plus beau si on ne l'avait pas prévu?

Auréliane Gillet (www.lepetitjournal.com/Istanbul)  réédition

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Simit lun 07/05/2018 - 08:50

Excellents conseils. Malheureusement, les berges d'Uskudar ont beaucoup perdu sous les coups des bulldozers qui "modernisent" le quartier. Nostalgie ! Heureusement, le Soleil 🌞 ne change pas, lui...

Répondre
Sur le même sujet