Mardi 13 novembre 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le football hongkongais peut-t-il retrouver ses lettres de noblesse?

Par Regards hongkongais de HKBU European Studies - French Stream | Publié le 25/01/2018 à 16:54 | Mis à jour le 26/01/2018 à 04:40
Stade de foot

Une exposition sur l’âge d’or du football Hongkongais est présentée au City Hall du 20 au 24 février 2018 et dans différentes bibliothèques les mois qui suivent. Après des années d’errances, le foot hongkongais serait-il en train de renaitre de ses cendres ? Revenons sur ce sport qui n’a pas été soutenu à sa juste valeur. 
 

En France, le football est un des sports les plus populaires si l’on en croit le nombre de licenciés le pratiquant ou la part d’audience générée lors de chaque retransmission de grands matchs à la télévision. Le foot français résonne également au niveau international, les grands clubs français comme le PSG notamment étant connus dans le monde entier. On ne peut pas en dire autant du foot hongkongais ! 

En effet, quand on pense à un sport local à Hongkong, ce qui vient immédiatement à l’esprit, c’est le Kung Fu ou le Tai chi à la rigueur, certainement pas le foot !  Pourtant le football est bel et bien un sport populaire à Hong Kong. Reste que les clubs hongkongais ne remplissent pas les stades… Comment expliquer cette situation paradoxale? Faut-il imputer ce manque d’intérêt pour le football local au gouvernement ou au public? Et surtout, comment améliorer la situation?

Les Hongkongais aiment le foot mais pas le foot hongkongais!

Les Hongkongais aiment le foot mais pas le foot hongkongais! En effet, ils regardent bien, et de plus en plus, des matchs de foot à la télé mais ces matchs sont toujours des matchs des ligues européennes, rarement de la ligue hongkongaise. 

Peu de Hongkongais sont intéressés par le foot local comme le montre bien le nombre de spectateurs qui a assisté aux matchs de la ligue hongkongaise cette saison : moins de 1,000 en moyenne ! Et ce d’autant plus que le prix d’un billet ne coûte pas plus qu’un menu de malbouffe. Ainsi, les joueurs jouent souvent dans un stade quasiment vide. 

Au contraire, on peut dire que les Français sont beaucoup plus fanatiques de football et les stades affichent toujours complets pendant les matchs, même dans les petites villes. L’année dernière, quand j’étais à Dijon, dont l’équipe est en ligue 1, j’ai vu des stades pleins à craquer et l’atmosphère était absolument incroyable. Ce n’est hélas pas le cas à Hong Kong.

Cercle vicieux 

Comment expliquer ce manque de soutien au foot local à Hong-kong? Comment expliquer ce déclin du football hongkongais alors qu’entre les années 60 et 70, l’équipe hongkongaise était une des meilleures équipes asiatiques?

 

pele jouant au foot a HK
Le niveau et l'engouement autour du football à Hong Kong avait permis d'accueillir des matchs d'exhibition de renom. Le 4 juin 1972, au stade de Happy Valley, le meilleur joueur mondial de cette époque, Pele avait marqué 3 buts en moins de 15mn dans un match opposant Newcastle United et les brésiliens Santos

 

Première raison: on ne fait pas assez la promotion du sport car la culture hongkongaise est avant tout orientée vers l’économie et l’éducation. Le sport et l’éducation physique sont sous estimés et le sport a un statut social assez bas. Être footballeur à Hong-kong n’est pas considéré comme un travail de prestige et n’encourage pas à s’identifier contrairement à la situation en France. 

Deuxième raison, cette baisse de popularité du football hongkongais provient également d’un manque d’investissement dans cette industrie. L’ancien chef de l’exécutif, Chun-Ying Leung, avait par exemple déclaré que le sport ne contribuait en rien au développement économique de Hong-kong, ce qui avait provoqué un vif débat entre le public et le gouvernement. 

Le manque de soutien gouvernemental est sans doute ce qui a entraîné ce désintérêt croissant envers ce sport et a créé un cercle vicieux dont il faudrait sortir. Car qui dit faible soutien, dit gestion et recrutement de moindre qualité, dit jeu plus médiocre, dit baisse du nombre de spectateurs, dit affaiblissement des recettes, dit moins de couverture médiatique et moins de parrainages**… Bref l’inverse de la situation en France !

Espoir ?

Aujourd’hui, il semble que la situation commence à évoluer et que le foot hongkongais recommence à se développer petit à petit suite aux déclarations du nouveau chef de l’exécutif, Carrie Lam. Même si c’est relativement tard, c’est au moins un bon début et les perspectives sont encourageantes. En octobre dernier, elle affirmait en effet, que le gouvernement subventionnerait les clubs hongkongais à hauteur de 50 millions de Hongkong dollars - le double de ce qui avait été injecté en 2015 -  afin d’attirer des joueurs de meilleur renom et de retrouver, qui sait, les belles années du football hongkongais…

 

* Exposition The Golden Era of Football in Hong Kong au City Hall et dans plusieurs bibliothèques 

** Rapport du gouvernement de Hong Kong en 2009 sur le développement du Football

Anson Lam Chak Wing étudiant HKBU

 

 

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

quytch ven 26/01/2018 - 09:16

Merci pour l'article car je ne connaissais pas le lustre d'antan du football hongkongais. Le projet du Sportspark de Kai Tak devrait contribuer à améliorer la place du foot et autres sports à Hong Kong. Le foot amateur, quant à lui, est très populaire au même titre que le rugby.

Répondre

Actualités

CINÉ

Splendeurs du cinéma hongkongais: best of des films de Raymond Chow

Retour sur la carrière d’un monstre sacré du cinéma de Hong Kong qui permit à l’industrie locale d’acquérir une renommée mondiale et la promotion de talents comme Bruce Lee et Jackie Chan.

Communauté

ÉVÉNEMENT

Les commémorations de l'armistice à Hong Kong

Hong Kong célébrait les 100 ans de la signature de l'armistice ce dimanche avec une cérémonie très solennelle au Cénotaphe. Elle était précédée par deux évènements marquants. Retour en images