Mercredi 23 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le zéro déchets à Mumbai, c’est (presque) possible !

Par Camille Gautier | Publié le 17/09/2019 à 19:00 | Mis à jour le 18/09/2019 à 09:58
Photo : Produits biodégradables et compostables disponibles à Mumbai - photo Camille Gautier
zero dechets plastique Inde Mumbai

De plus en plus nombreux sont les adeptes du zéro déchet en Inde, et à Bombay en particulier. Mais dans une ville où le plastique est roi, malgré les efforts du gouvernement local pour freiner sa consommation, dire non aux emballages reste un challenge majeur. 

 

Pollution plastique à Mumbai

Les initiatives citoyennes de nettoyage de plages se multiplient. Chaque weekend,  plusieurs milliers de Mumbaikars se mobilisent pour ramasser plastiques et autres déchets qui étouffent les plages de Bombay. Dans les pas d’Afroz Shah, l’avocat de Mumbai, qui, le premier, a tiré la sonnette d’alarme sur la pollution des plages et organisé les premiers nettoyages de la plage de Versova, plusieurs organisations se sont formées pour s’attaquer aux autres plages de la ville : Beach Please à Dadar, Mahim Beach Cleanup à Mahim en sont deux exemples. Le gouvernement commence à prendre l’ampleur de la situation et a même interdit la fabrication et la distribution des sacs plastiques en mars 2018. Les pailles en plastique ont aussi peu à peu disparu des bars et des petites échoppes qui vendent de l’eau de noix de coco, pour être remplacées par des pailles biodégradables en papier. 

 

Inde Mumbai zero dechets plastique
Photo Camille Gautier

 

Prendre le mal à la racine

Mais, les nettoyages de plage, aussi important soient-ils, ne sont qu’une solution temporaire. C’est à la surconsommation d’emballages qu’il faut maintenant s’attaquer. Et ils sont de plus en plus nombreux, ces citoyens qui font le pari du zéro déchets. Un pari pas si difficile à tenir dans une ville où les marchés restent la principale source de fruits, légumes, farines et autres produits de base, vendus au poids, que l’on rapporte dans un conteneur qu’on a soi-même apporté. Et pour ceux qui penchent vers le bio, il y a maintenant deux marchés fermiers (farmers’ market) qui rapprochent les producteurs bio du Maharashtra et leurs consommateurs, un à Bandra et l’autre à Chowpatty Girgaon, tous deux tenus le dimanche matin. 

 

Inde Mumbai zero dechets plastique
Photo Camille Gautier

 

Des alternatives viables

Pour le reste (cosmétiques, pailles, produits d’entretien, etc.), les sites en ligne proposant des produits zéro-déchets se développent et livrent à domicile (dans des emballages sans plastique!). Le bambou fait son apparition dans les salles de bains sous formes de coton-tige et de brosse à dents entièrement compostables et biodégradables. Les shampooings-savons et les savons tout court chassent les bouteilles de shampooing et de gel douche en polymère. On redécouvre les bénéfices du cuivre et de l’argile pour stocker l’eau potable. Plusieurs immeubles ont mis à disposition de leurs résidents des poubelles à compost. 

Des ONG récupèrent chaussures et vieux vêtements pour les ‘upcycler’, en faire des sacs, ou de nouvelles paires de chaussures qui seront ensuite distribuées par des organismes caritatifs.

En cette période de Ganpati, souvent caractérisée par une pollution accrue de l’eau par les produits chimiques contenus par les idoles immergées, de plus en plus de vendeurs proposent des idoles en argile naturelle, sans produits chimiques ni colorants industriels, respectueuses de l’environnement. Et si vous voulez vraiment pousser votre conscience écologique, il en existe qui, une fois immergées, germent et deviennent arbre !

 

Non, c’est encore mieux !

Mais, la meilleure des solutions reste de dire ‘non’ aux emballages plastiques superflus. Snober les grandes surfaces qui emballent chaque légume individuellement dans un film plastique, limiter ses commandes de nourriture à la maison et cuisiner soi-même, boire sa noix de coco sans paille, même biodégradable (c’est possible !), faire réparer ses chaussures, sacs et parapluies par le cordonnier du quartier (et en profiter pour pratiquer son Hindi au passage), porter ses vêtements à repriser chez le tailleur du coin (et se faire offrir un thé masala - dans un verre), voilà autant de petites actions du quotidien qui changent vraiment la donne, ne coûtent rien et vous mettent en lien avec votre réseau local.

 

Affaires à suivre

Pour ceux et celles qui sont prêts à faire un pas vers le zéro déchets, voici le petit kit du débutant. 

Associations de nettoyage des plages : 

Beach Please (Dadar)

Mahim Beach Clean Up (Mahim)

Clean Up Versova Beach (Versova)

 

Boutiques en ligne zéro déchets : 

Bare Necessities (cosmétiques et produits d’entretien);

Bamboo India (cotons-tiges et brosse à dents en bambou);

Juicy Chemistry (shampooings-savons);

Dwij (sacs et accessoires en denim ‘upcyclé’);

Tree Wear (déodorants sans emballage plastique)

 

Pages Facebook à liker, pour plein d’idées et de conseils : Zero Waste Lifestyle- India ©

Pages Instagram à suivre : @zerowaste_india, @barenecessities_zerowasteindia, @bambooindia

Une association à suivre, à soutenir et à admirer : Green Sole, qui récupère vos chaussures et leur donne une seconde vie.

 

 

Nous vous recommandons

IMG_9616

Camille Gautier

Camille Gautier est directrice du secondaire à DSB International school. Elle vit à Bombay depuis 7 ans et se passionne pour le zéro déchets qu’elle pratique au quotidien, avec plus ou moins de succès !
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Inde

BIEN-ÊTRE

Les mudrā : Le yoga au bout des doigts

Les mudrā sont les positions symboliques des mains exprimant une conception spirituelle chez les hindous et les bouddhistes. Mais les mudrā sont aussi utilisés en yoga.

Sur le même sujet