Jeudi 19 septembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

D'où viennent les perruches de Barcelone ?

Par Sabine Calleja | Publié le 28/08/2019 à 00:00 | Mis à jour le 28/08/2019 à 00:00
Photo : CC0 Creative Commons
perruche barcelone

Les perruches sont de vraies citadines et font partie partie du panorama urbain de Barcelone. Un phénomène étonnant, pas toujours aussi sympathique qu'il n'en a l'air.

Lorsque l’on se promène à Barcelone, on ne tarde pas à remarquer la présence de ces petits perroquets au plumage vert qui apportent une touche exotique dans la ville. Si notre première réaction en les voyant va de l’étonnement à l’emmerveillement, ces volatiles présentent pourtant quelques aspects plus néfastes qu’il n’y paraît. Mais au fait, comment ces perruches sont-elles arrivées jusqu’à nous ?

Depuis environ une dizaine d’années, on assiste à une véritable invasion de "perruches moines" (plus de 20.000 espèces recensées en Espagne selon la Société espagnole d'ornithologie) qui se font de plus en plus remarquer en ville. Venues d'Amérique latine, elles investissent non pas seulement Barcelone, mais aussi d'autres grandes villes comme Madrid et en Europe, Londres, Bruxelles ou Paris. On suppose que d'animaux de compagnie gardées en cage, elles auraient goûté à la liberté après une probable fugue ou après avoir été abandonnées par leurs propriétaires. De véritables colonies de ces oiseaux exotiques se sont alors installées dans la capitale catalane.

Leur intégration en ville s’explique entre autres, par leur capacité à s'adapter à des environnements divers. En effet, la perruche moine peut vivre dans un pays chaud comme l'Espagne, mais elle peut aussi s’adapter à des climats plus rudes, comme ceux de Bruxelles ou Londres. On peut la retrouver facilement dans les parcs en ville où elle dispose d'un régime alimentaire varié : jeunes pousses, herbe, fleurs, fruits -créant ainsi l’inquiétude des jardiniers- mais aussi miettes et détritus en tous genres abandonnés par les citadins.


Un danger pour l’écosystème

Bref, elles sont sympathiques ces perruches, mais elles ne sont pas toujours les bienvenues. En plus de causer des nuisances sonores avec leurs cris stridents, des études prouvent qu'elles peuvent causer des dégâts conséquents sur les cultures et perturber les écosystèmes où elles sont présentes. D'autres espèces d'oiseaux endémiques se retrouvent ainsi en concurrence avec les volatiles, dont la population ne cesse de croître. On s'inquiète sur leur rôle dans la propagation de certaines maladies. Leurs nids enfin, fabriqués grâce à l'assemblage de milliers de branches, fragilisent notablement les structures où ils sont construits -parfois dans les arbres, parfois sur des installations électriques, par exemple. Pour tenter d'enrayer ce fléau, plusieurs mairies espagnoles ont coupé les branches et détruit des nids, mais sans grands résultats. Les perruches se sont simplement déplacées ailleurs.

Lutter contre l'invasion est loin d’être simple et représente donc tout un défi, face à une espèce très "intelligente", qui sait identifier rapidement les pièges tendus par l'homme, pour limiter sa prolifération. Et même si la loi autorise l'élimination des espèces envahissantes, les mairies doivent composer entre les techniques pour limiter les perruches en ville et les protestations des écologistes ou des défenseurs de la cause animale.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l

Sur le même sujet