TEST: 2238

Au pays du Tom Yam, une caverne d’Alibaba de la nouille instantanée fait fureur

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 24/03/2022 à 00:00 | Mis à jour le 24/03/2022 à 08:50
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha - Les jeunes thaïlandais, très friands de nouilles instantanées, sont les meilleurs clients du magasin Good Noodle, situé dans le centre commercial Union Mall à Bangkok
Nouilles-Good-Noodle-Bankgok

Un commerçant de Bangkok rencontre un grand succès auprès des jeunes thaïlandais avec son magasin de nouilles instantanées ouvert en octobre

En Thaïlande, pays connu pour sa gastronomie savoureuse et épicée et aussi pour sa prolifique cuisine de rue, il aurait pu sembler improbable pour un restaurant de faire fortune avec des nouilles instantanées. Encore plus dans le contexte actuel d'une pandémie qui a démontré, s'il en fallait, l'importance de manger sainement pour renforcer son système immunitaire.

Mais pour des adolescents comme Ratchadaporn Krongngam, un commerce proposant plus de 70 types de nouilles instantanées venant de toute l'Asie et qui vous permet de les préparer et les manger immédiatement sur place est une expérience très alléchante.

Depuis son ouverture en octobre dernier dans le centre commercial Union Mall, à la sortie du métro Lad Phrao à Bangkok, le Good Noodle a vu défiler des milliers de jeunes clients devant ses étagères orange vif sur lesquelles ont peut trouver des nouilles d'Indonésie, de Corée du Sud, de Chine, de Taïwan et de Hong Kong.

Des Thailandais preparent leurs nouilles instantanees dans un magasin de Bangkok
Des clients du magasin Good Noodle à Bangkok préparent leurs nouilles instantanées sur place. Photo REUTERS/Athit Perawongmetha

Pratique et pas cher

"C'est ma troisième visite. J'adore cet endroit parce que je voulais essayer des types divers et nouveaux de nouilles instantanées et je veux savoir quel goût elles ont toutes", explique Ratchadaporn Krongngam, 18 ans.

Les clients mangent souvent directement dans cette caverne d’Alibaba de la nouille instantanée où ils peuvent préparer et engloutir leur repas en quelques minutes pour un prix entre 6 bahts (0,16 €) et 250 bahts (6,75 €).

Un autre client du même âge, Sirayakorn Charoenthat, souligne que les prix ici sont plus abordables pour les étudiants que nombres d’autres restaurants de la capitale.

Distributeur d'eau chaude pour les nouilles instantanees a Bangkok
Un distributeur automatique d’eau chaude permet aux clients de préparer eux-mêmes leurs nouilles au magasin Good Noodle à Bangkok. Photo REUTERS/Athit Perawongmetha

Plus de 350 types de nouilles instantanées

Le directeur du magasin Good Noodle, Ungkool Wongkolthoot, explique qu'il a parcouru les épiceries et supermarchés de Bangkok pendant la pandémie pour dénicher toutes les sortes de nouilles instantanées possibles: il en a trouvées plus de 350 ! Et il a naturellement vu là une opportunité commerciale.

Les nouilles instantanées sont extrêmement populaires dans de nombreux pays asiatiques en raison de leur côté savoureux, souvent rehaussé par des exhausteurs de goût, des variations culinaires qu’elles offrent, de leur aspect pratique et de leur prix très bas.

En Europe et aux Etats-Unis, les nouilles instantanées sont généralement rangées dans la catégorie "junk-food". Dans un classement de 8.000 collations et boissons, le journal anglais DailyMail citait d'ailleurs l'an dernier les nouilles instantanées parmi les pires aliments pour la santé.

Des Thailandais mangent leurs nouilles instantanees dans un magasin de Bangkok
Les clients peuvent préparer et manger sur place les nouilles instantanées qu’ils achètent au magasin Good Noodle à Bangkok. REUTERS/Athit Perawongmetha

Aliments peu nutritifs bourrés d’additifs

Les experts de la santé mettent en effet en garde contre une consommation excessive de ce genre d’aliments transformés, car ils manquent de nutriments essentiels et sont généralement bourrés d’additifs en tous genres.

Après deux ans de pandémie d’un coronavirus dont le taux de mortalité est particulièrement élevé chez les personnes obèses, les diabétiques et celles immunodéprimées, beaucoup ont pris conscience de l’importance de prendre soin de sa nutrition.

Malheureusement, les autorités sanitaires, qui n’ont pourtant pas hésité à ruiner l’économie et appauvrir la société au nom de la lutte contre le Covdi-19, semblent peu soucieuses de réguler le juteux business de la malbouffe et de soutenir davantage celui de la nourriture saine.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale