Mercredi 23 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MOI CARLA - Française à Athènes (épisode 2)

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 05/03/2017 à 23:00 | Mis à jour le 06/03/2017 à 08:22

 Déjà trois semaines ! Je vis enfin ma vie quotidienne à la grecque. J'ai quitté Kolonaki pour Koukaki. C'est là que je pose mes bagages. Pour mon séjour longue durée.

La dernière fois, je parlais de joyeux bazar. Aujourd'hui, j'ai compris. Bizarrement, grâce à une Française que j'ai rencontrée à Athènes. Qui a le c?ur en Grèce. Ensemble, nous croisons plusieurs voitures sans plaques dans une rue. Ici, ils se garent où ils le décident. La police retire les plaques. Ils doivent payer une amende. Pour la récupérer et conduire de nouveau. Non. Du coup, certains roulent sans ou la dévissent pour la placer à l'intérieur du véhicule.

Dans l'appartement que je loue, l'agent immobilier me tend le règlement intérieur. Airbnb oblige. « No smoking ». Et nous nous allumons chacun une cigarette dans la cuisine ! Finalement, c'est le chat et la souris. Le jeu ? Contourner les règles ! À tel point que je finis par me demander si ce ne serait pas plus reposant de simplement les respecter, ces règles ! Mais les Grecs sont faits de ce bois. Pourquoi pas, après tout ?

Et ma visite de l'Acropole! Unique. Majestueuse. Ils sont fiers ces Grecs. Mais qui peut se vanter d'avoir inventé la démocratie ? On y croise des chiens qui flânent au soleil. Et plus surprenant : des tortues ! Dans un guide, je lirai plus tard qu'Athènes protège ses animaux. Puisque leur rejet des règles n'a d'égal que leur générosité. Et elle mérite d'être signalée. Encore et encore, cette générosité. Monastiraki, Plaka. Chiens et chats sauvages se baladent. Entrent et sortent des boutiques, des cafés, des restaurants. Serveurs et passants les nourrissent, les caressent. Ils n'ont ni maison, ni maîtres. Mais sont choyés par les Athéniens. Moi même, je me rends à plusieurs reprises dans un restaurant réputé de la Plaka. On y a vu Hillary Clinton ou Lionel Jospin. Pourtant, même si la cuisine et le service y sont des plus raffinés, la simplicité grecque est toujours au rendez-vous ! Et j'y croise mon compagnon à quatre pattes préféré. Bien portant et ronronnant.

Le froid s'éloigne et les beaux jours arrivent. Je comprends mieux à quel point il fait bon vivre à Athènes ! À la terrasse des cafés. Je n'arrête pas d'être surprise par les Grecs. À toute heure, les commerces se remplissent. Et quand je m'amuse d'apercevoir une animalerie ouverte à minuit, j'y croise deux clients ! Mais, finalement, quand je fais mes courses je m'étonne. Comment mangent-ils ? Les prix sont hauts, les salaires souvent bas. Le restaurant ne revient pas plus cher. Surprenant, pour une Française. Les Grecs m'avouent à quel point ils souffrent de la crise. Leur résistance me pousse à les admirer... L'électricité est un luxe ici.

C.B. (lepetitjournal.com/Athenes) lundi 6 mars 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Istanbul Appercu
CONFLIT

Micro-Trottoir : Que pensez-vous de l'intervention turque en Syrie ?

La Turquie va—t-elle reprendre son offensive dans le nord-est de la Syrie ? La réponse demeure à quelques heures de la fin du cessez-le-feu de cinq jours conclu jeudi entre le vice-président américain

Sur le même sujet