Pâques en Autriche : l’œuf élément essentiel des préparatifs

Par Arnaud Béasse | Publié le 14/04/2022 à 18:45 | Mis à jour le 14/04/2022 à 18:44
Photo : Une corbeille d'oeufs prêts à être brisés !
Une corbeille d'oeufs prêts à être brisés en Autriche

La préparation des fêtes de Pâques en Autriche sont au moins aussi importantes que celles de l’Avent et elles comptent beaucoup pour les enfants. Bien que les traditions soient propres à chaque Land, il reste un bon nombre d’activités communes à l’ensemble des régions et leur préparation commence avec la Semaine Sainte.

 

Certes, vous voyez des œufs colorés, des décorations et des poussins accrochés aux vitrines ou dans les rayons de supermarchés depuis déjà quelques temps et la tendance du tout prêt commandé par le net et livré à la maison est en pleine croissance. Les préparatifs de Pâques restent néanmoins très appréciés par les familles car elles impliquent toutes les générations.

La plus importante activité consiste à décorer des œufs qui vont être utilisés de différentes façons. Cette tradition est très ancienne puisqu’on trouvait déjà les œufs, symboles de vie et de résurrection, teintés de rouge au 13ème siècle au Tyrol.

Comment décorer les oeufs de Pâques en Autriche ? 

La première préparation consiste à vider des œufs puis leur appliquer différentes couleurs vives, des motifs géométriques en paille, des morceaux de tissus ou des rubans. Ces œufs seront ensuite accrochés à l’arbre de Pâques, l’Osterbaum, qui est un bouquet de branches de saule en bourgeons. D’autres œufs de facture artisanale, offerts ou achetés au marché de Pâques et collectionnés depuis plusieurs années complètent l’installation.

 

La deuxième manière de préparer les œufs implique l’autre ingrédient incontournable de Pâques : le chocolat. Bien entendu, les lapins et les poules en chocolat sont arrivés jusqu’à Vienne mais les œufs conservent la préférence des Autrichiens. Pour les confectionner à la maison, il faut de nouveau les vider et cette fois les garnir de chocolat. Alternativement, des moules spécifiques sont proposés avec toute la panoplie d’ingrédients du parfait confiseur. Ces œufs seront cachés dans les jardins tôt le dimanche matin afin que les enfants partent à la chasse, armés de paniers en osier pour les récolter.

 

Enfin, une troisième préparation se destine à un jeu très particulier pratiqué à la table du déjeuner dominical et que les enfants adorent : Ostereierpecken. Quelques jours auparavant, des œufs spécifiquement blancs et en grandes quantité, sont bouillis puis peints de différentes couleurs. Au début du déjeuner, chacun provoque son voisin en duel en enfermant un œuf dans sa main et en brisant une extrémité de son œuf contre celui de l’adversaire. Celui dont l’œuf est resté intact remporte théoriquement la mise.

 

Cela fait, il vous restera encore beaucoup de préparatifs à envisager si vous voulez vivre Pâques à l’autrichienne. Jeudi, Grün Donnerstag, Vendredi Saint, Karfreitag, les feux de Pâques, la brioche, l’agneau, les cérémonies et processions ou les cliquets ne sont que quelques-unes des multiples traditions perpétuées autour de cette fête primordiale pour le pays.

Sur le même sujet
arnaud beasse

Arnaud Béasse

Responsable de l’édition lepetitjournal.com/vienne. Mon retour à Vienne après 20 ans d’expatriation accompagnée par lepetitjournal.com m’a conduit à créer cette édition pour rassembler l’actualité francophone en Autriche.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Vienne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com