Visitez Sarajevo grâce aux vols directs de la LOT, de Varsovie, 5 fois par semaine

Par Lucien Boddaert | Publié le 19/07/2022 à 00:00 | Mis à jour le 19/07/2022 à 12:40
Photo : panorama de la ville de Sarajewo
panorama de la ville de Sarajewo

Des vols entre les capitales de la Pologne et de la Bosnie-Herzégovine sont prévus cinq fois par semaine. L’occasion de découvrir Sarajevo, une ville chargée d’histoire et lieu de rencontre de l'Orient et de l'Occident, et un pays qui mise sur le développement de son secteur touristique.

 

Résultat d’une coopération entre la LOT et l'aéroport de Sarajevo

Le 30 mai dernier a été inauguré le lancement par la LOT de vols directs entre Varsovie et Sarajevo ; confirmation d’un intérêt croissant pour la région des Balkans allant au-delà de la Croatie prisée de longue date par les touristes polonais. Quelques jours plus tôt, c’est le transporteur hongrois Wizzair qui ouvrait une ligne directe depuis Varsovie vers la capitale albanaise, Tirana. Le lancement de ces vols est le fruit d’une coopération entre la LOT et l'aéroport de Sarajevo, avec le soutien d'organisations touristiques locales, visant à augmenter le nombre de vols vers ce pays des Balkans moins connu des Polonais et à stimuler son développement économique. « J'espère que cela facilitera non seulement le voyage des pèlerins polonais à Medjugorje, mais deviendra également le catalyseur d'une coopération économique, politique et culturelle encore plus dynamique entre la Pologne et la Bosnie-Herzégovine », a déclaré Szymon Szynkowski alias Sęk, secrétaire d'État au Ministère des Affaires étrangères de la République de Pologne, lors de l’inauguration de la ligne.

 

quartier Ottoman sarajevo
Le quartier ottoman de Sarajevo - Photo Lucien Boddaert lpj/varsovie

 

1 - Visiter le quartier ottoman de Baščaršija

Quartier le mieux préservé de la ville, et donc le plus touristique, Baščaršija se situe au centre de la ville. On y trouve un patrimoine architectural important datant de la période ottomane, construit pour l’essentiel au XVIe siècle. Les nombreux commerces et restaurants en font un lieu incontournable pour les touristes et les habitants de Sarajevo. Pour se faire une idée de l’ambiance du quartier et des différents commerces, on peut regarder le reportage du chef polonais Robert Maklowicz qui y est tourné en grande partie.

 

 

 

 

2 - Explorer l’ancien site des Jeux Olympiques d’hiver de 1984

Sarajevo, alors capitale de la République socialiste de Bosnie-Herzégovine en Yougoslavie, a accueilli les Jeux Olympiques d’hiver de 1984. Au même titre que d’autres lieux de la ville, victime du plus long siège militaire de l’histoire moderne entre 1992 et 1996, les infrastructures olympiques ont subi les dégâts de la guerre. Des investissements importants et coûteux de l’époque subsistent, sur les hauteurs de la ville, les ruines du village olympique et de l’impressionnante piste de bobsleigh, désormais appréciée des amateurs d’Urbex. L’accès à ce site par téléphérique offre une vue magnifique sur le centre-ville de Sarajevo.

 

 

 

Piste de bobsleig Sarajevo JO 84
Piste de bobsleigh datant des JO 84 - Photo Lucien Boddaert lpj/varsovie

 

3 - Un détour par le pont latin

C'est à proximité immédiate de ce pont qu'a eu lieu l'attentat contre l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche le 28 juin 1914, considéré comme élément déclencheur de la Première Guerre mondiale. Le détour par ce lieu emblématique de l’histoire européenne permet de se souvenir des nationalismes du continent qui ont conduit aux affrontements du siècle dernier.

 

Pont latin Sarajevo
Le pont latin - Photo Lucien Boddaert lpj/varsovie

 

4 - Sortir de Sarajevo

Si la Bosnie-Herzégovine ne dispose que d’un accès très limité à la mer, contrairement à son voisin croate doté d’un long littoral, le pays, majoritairement montagneux, peut compter sur des sites naturels propices aux sports nautiques ou la randonnée. Les sites les plus prometteurs voient apparaître des infrastructures pour accueillir les touristes étrangers (pour l’heure plutôt allemands ou italiens que français). La ville de Konjic, à 1h30 de Sarajevo, est un point de départ intéressant pour explorer les montagnes du centre du pays. Cette étape permet également de visiter l’une des attractions du pays, le bunker de Tito, l’un des investissements militaires les plus importants de l’histoire de la Yougoslavie. Situé au centre de la Fédération, le bunker devait permettre à Tito et à son cercle rapproché de se protéger pendant une période allant jusqu’à 6 mois des conséquences d’une guerre nucléaire. Ultrasecret et jamais utilité, il fût découvert seulement après l’implosion de la Yougoslavie.

 

Bunker de Tito
Le bunker de Tito - Photo Lucien Boddaert lpj/varsovie

 

Lucien Boddaert

Lucien Boddaert

Diplômé en politiques européennes, je me suis installé à Varsovie en 2018 pour travailler au service économique de l'ambassade de France puis dans le secteur de la grande distribution.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale