Lundi 26 octobre 2020

Le rôle crucial du lycopène sur le système digestif et la prostate

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 25/05/2020 à 20:48 | Mis à jour le 26/05/2020 à 10:52
Prostate Lycopène

À Łomianki, près de Varsovie, depuis plus de 20 ans, il existe un centre qui poursuit le travail d’un Polonais, le père Edmund Szeliga, fondateur de l'institut IPIFA au Pérou. Ce Centre nommé  Centre de phytothérapie Wilcaccora regroupe des passionnés de la phytothérapie - scientifiques, pharmaciens et médecins qui aident les personnes souffrant de maladies de civilisation à se rétablir.

Des recherches scientifiques ont montré que le pigment présent entre autres dans les tomates rouges, les melons et les fruits d'églantier, c'est-à-dire le lycopène, est un destructeur naturel des radicaux libres et montre un fort effet positif pour la santé.  Ce composé appartient au groupe des caroténoïdes mais il a des propriétés beaucoup plus fortes que le beta-carotène, y compris de protection de l'organisme contre les maladies cardiovasculaires et surtout contre le cancer. Cependant, comme le corps humain ne produit pas lui-même de lycopène, ce dernier se doit d'être apporté par la nourriture.

 

J'ai entendu dire que vous avez déjà introduit un nouveau produit dans votre pharmacie, qui comprend du lycopène ? En quoi ce produit est-il différent des autres compléments de lycopène ?

Marta Skolmowska : Notre produit se distingue des autres parce qu'il est une combinaison de lycopène et de spores du champignon Reishi (Ganoderma lucidum, 99,9 % de spores).

 

Qu'est-ce que cette combinaison a de si spécial ?

Marta Skolmowska : C'est un duo vraiment unique qui a un effet revitalisant, rajeunit les organes internes, réduit le risque de neuropathie diabétique et protège également la peau du soleil (UV).

 

Que pouvez-vous nous dire d'autre sur les effets de cette préparation ?

Marta Skolmowska : Le lycopène a une forte tendance à s'accumuler dans le côlon, les seins, l'utérus, le foie et d'autres tissus. Les scientifiques ont prouvé que cette propriété protège contre le cancer des poumons, des seins, du gros intestin, de l'œsophage ou contre le mélanome.

 

J'ai entendu dire que cette préparation est également très utile dans le cas du cancer de la prostate.

Marta Skolmowska : Oui, parce que le lycopène inhibe l'action des hormones androgènes impliquées dans l'hypertrophie de la prostate et les champignons Reishi qui contiennent des polysaccharides et des triterpènes détruisent les cellules cancéreuses. En général, ce produit augmente l'activité des enzymes de détoxification.

 

Ne serait-il pas suffisant de boire régulièrement un verre de jus de tomate ?

Marta Skolmowska : Ceci est fortement recommandé à condition que ce verre soit bu par une jeune personne en bonne santé à des fins de prévention. Toutefois, dans le cas d'une personne âgée qui souffre de diverses maladies et qui a subi par exemple, une crise cardiaque, il est plus recommandé d'utiliser un complément alimentaire.

Les tomates sont souvent allergènes. Les personnes allergiques devraient les éviter, mais aussi les patients souffrant de rhumatismes, d'arthrite ou d'infections des voies urinaires. Notre produit est donc plus sûr.  Par exemple, après une crise cardiaque, le lycopène réduit la fibrose interstitielle et le germanium organique, contenu dans les champignons Reishi, oxygène toutes les cellules. Grâce à sa teneur en adénosine, notre produit protège contre l'agrégation des cellules sanguines.

Attention ! Dans le cas des maladies cardiovasculaires, la consommation quotidienne de lycopène à la dose de 60 mg réduit la fraction de cholestérol LDL jusqu'à 14 %. À titre de comparaison, un verre (200 ml) de jus de tomate ne contient qu'environ 20 mg de lycopène.

 

Dans quelles maladies encore votre nouveau produit peut-il aider ?

Marta Skolmowska : Dans la DMLA - dégénérescence maculaire. Des scientifiques français ont montré qu'il existe une forte corrélation entre la DMLA et de faibles taux de lycopène dans le sérum. Ce pigment a un fort effet de restauration du niveau approprié de caroténoïdes (lutéine, tocophérol, zéaxanthine) dans la rétine de l'œil.

 

La DMLA est une maladie oculaire compliquée. Comment encore soutenez-vous son traitement ?

Marta Skolmowska : Grâce aux connaissances acquises à l'Institut Péruvien IPIFA, nous incluons également des herbes uniques et notre excellent extrait de maïs pourpre dans le protocole de traitement de cette maladie. Je vous invite à une consultation téléphonique (22 751 65 07).

 

Je sais que vous faites face à diverses situations de maladie. Pouvez-vous nous donner des exemples constructifs ?

Marta Skolmowska : Bien sûr. Par exemple, l'histoire d'un patient de 33 ans qui n'était pas admissible à une chirurgie pour une tumeur de la queue du pancréas. Il utilise des herbes depuis 5 mois. Après deux mois, la tumeur a été réduite de moitié. Le patient peut actuellement subir une intervention chirurgicale pour l’enlever. Il veut continuer à consommer nos herbes.

Le deuxième exemple est une patiente de 48 ans avec une mycose vaginale récidivante.  Symptômes : sensation de brûlure, démangeaisons, pertes blanches et denses, douleur pendant les rapports sexuels. Traitement avec des agents antifongiques. Traitement utilisé : bouillon à base d'écorce de liane du Pérou et de poudre de Reishi. Après 1,5 mois, les symptômes gênants ont disparu. Les frottis et l’analyse bactériologique d’un échantillon n'ont révélé aucune présence de levures Candida.

 

Vous avez dit plusieurs fois que vos crèmes sont très bonnes. Avez-vous des avis des utilisateurs ?

Marta Skolmowska : Bien sûr, je vous donnerai les informations d'une de nos patientes : « J'ai acheté la crème Reishi pour la poser sur la peau après une radiothérapie de longue durée. Plus tôt, j'utilisais une crème recommandée par les médecins après la radiothérapie (pendant environ 2-3 semaines). Mon avis sur la crème Reishi. Je l'utilise depuis 14 jours et ma peau est devenue plus blanche (il arrive parfois qu'elle démange légèrement) et plus lisse et de plus en plus douce au toucher. Après la radiothérapie, elle a été très dure pendant longtemps, maintenant elle s'adoucit. C'est le résultat après une douzaine de jours avec une journée de pause. D'après moi, elle se rétablit beaucoup plus vite que dans le cas de la crème précédente ».

Deuxième avis - « Cette crème (Reishi - note de l'auteur) que j'ai achetée chez vous  a commencé à lisser mes seins et à éclaircir la peau (après la radiothérapie elle était très rouge) après trois jours à partir du moment où j'ai commencé à l'utiliser, c'est évident que c'est mieux ».

Nous recevons également de nombreux signaux téléphoniques nos crèmes hydratent et nourrissent la peau et apaisent les rides. Les clients reviennent pour en acheter plus.

 

Encore une question : le champignon Reishi est votre matière première phare (à côté de la liane du Pérou). Est-ce que beaucoup de patients achètent ce produit ? Je ne parle pas des gens qui sont gravement malades.

Marta Skolmowska : Oui, c'est le produit le plus vendu. L'environnement des substances toxiques, le rythme de vie et l'abus de médicaments entraînent malheureusement un déséquilibre hormonal.  Les patients remarquent que la prise de Reishi aide à traiter les allergies, augmente le temps de sommeil, améliore sa qualité et, lorsqu'ils sont éveillés, le corps fonctionne à pleine vitesse pendant une partie importante de la journée. NOTE : La qualité du produit est très importante. Notre produit est constitué à 99,9 % de spores broyées de Ganoderma lucidum.

 

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Zobul mar 26/05/2020 - 10:34

Ce serait juste un peu crédible si ce n’était pas une publicité (publireportage)

Répondre

Que faire à Varsovie ?

TOURISME

PKiN - Un emblème contesté

Après avoir longtemps fait planer l'ombre de l'URSS sur la capitale polonaise, le Palais de la Culture et de la Science (Pałac Kultury i Nauki ou PKiN) est aujourd'hui un symbole de Varsovie.