Les Biało-Czerwoni ont la pression pour le match de ce soir contre l'Argentine

Par Jean-Luc Sochacki | Publié le 29/11/2022 à 15:00 | Mis à jour le 29/11/2022 à 15:00
Photo : YOUTUBE Capture POLSKA - ARABIA SAUDYJSKA
YOUTUBE Capture POLSKA - ARABIA SAUDYJSKA

Si la question du boycott s’est posée, l’équipe hôte du Qatar a bien boycotté le football et elle est la première à être éliminée de cette Coupe du monde 2022 qui reste définitivement à part. Entre les stades qui sonnent creux, les faux supporters, les multiples interdictions (brassards, vente de bière, liberté d’expression…), une équipe hôte sans âme et pas au niveau, on comprend alors que tout ne s’achète pas et que l’on ne devient pas un « Pays de foot » à coup de dollars. La Pologne en revanche reste encore en course après sa victoire 2-0 face à l’Arabie Saoudite. Retour sur les premiers matchs...

 

Pologne 0-0 Mexique

Nous étions prévenus et nous le savons depuis l’arrivée de Czeslaw Michniewicz à la tête de la sélection polonaise : la Pologne n’allait pas être spectaculaire. Et ce fut (hélas) le cas lors du premier match des Polonais face au Mexique qui s’est logiquement soldé sur un match nul 0-0. Le hold-up n’était pourtant pas loin pour les Biało-Czerwoni, mais Lewandowski a vu son pénalty arrêté à la 58e minute de jeu par le légendaire gardien mexicain Guillermo « Memo » Ochoa.

À la suite de ce premier match, c’est ce jeu sans idée et d’un ennui profond qui était au centre des discussions et des conférences de presse. Le quotidien sportif italien Gazetta dello sport (pourtant habitué au football très défensif, le fameux Catenaccio) visait juste en écrivant au lendemain de la rencontre, à propos de Michniewicz : « Il s’est trompé sur tout : attitude, composition, tactique. Comment fait-il pour jouer si défensif avec autant de joueurs de talent ? ». 

 

Un peu d’espoir grâce à la Pologne qui reste dans la course en battant les Saoudiens, mais sans classe

Lors du match face à l’Arabie saoudite, dans un stade entièrement dévoué à la cause des Saoudiens,  on a retrouvé une Pologne peu inspirée dans le jeu et complètement dominée par les Saoudiens qui ont multiplié les courses, les pressings, les combinaisons et ont mis les Polonais en difficulté. Signe des problèmes polonais, les cartons jaunes distribués par l’arbitre brésilien Wilton Sampaio qui se sont multipliés en début de match (Jakub Kiwior à la 14e, Matty Cash à la 15e et Arkadiusz Milik à la 18e). À la 39e minute, contre le cours du jeu, Piotr Zielinski servi en retrait par Lewandowski a ouvert la marque.  Quatre petites minutes plus tard, Al-Shehri a exagéré et amplifié sa chute dans la surface de réparation suite à un léger contact avec Krystian Bielik. Le penalty sifflé a été repoussé par Szczesny puis repris par un Saoudien, mais le gardien de but polonais repoussait encore cette tentative ennemie.

Au début de la seconde période, les Saoudiens ont dominé le premier quart d’heure, mais sans réussir à égaliser. Au fur et à mesure que le temps passait, la Pologne se montrait de plus en plus dangereuse. Milik voyait sa tête plongeante s’écraser sur la barre transversale à la 62e minute puis Lewandowski trouvait le poteau à la 65e minute. Enfin, à la 81e minute, Robert Lewandowski profitait d’une erreur de la défense saoudienne pour inscrire le deuxième but polonais et son premier en phase finale de Coupe du monde.

Malgré beaucoup de déchets et d’approximations dans le jeu et un manque de vivacité face à leurs adversaires du jour, les Polonais ont su s’imposer, mais sans la manière. On peut toutefois souligner l’excellent travail de la défense (toujours pas de but encaissé dans cette compétition) et féliciter Wojciech Szczesny, Kamil Glik, Jakub Kiwior et Bartosz Bereszynski pour leur courage, leur dévouement et leur abnégation dans ce match.

 

Un mercredi 30 novembre décisif pour la Pologne

Après la victoire de l’Argentine (2-0) face au Mexique, tout peut encore se passer pour la sélection polonaise et toutes les équipes de ce groupe C. Élimination ou qualification. Quoiqu’il en soit, pour la Pologne, la défaite est interdite et la victoire quasiment obligatoire mercredi 30 novembre soir face à l’Argentine de Leo Messi (un match nul pourrait être suffisant, tout dépendra aussi du résultat de la rencontre Arabie Saoudite-Mexique).

 

Un article en partenariat avec le site Pologne Football Club (polognefc.com)

43551150_10217248116421929_9215811172131930112_n[81343]

Jean-Luc Sochacki

Docteur en sciences de l'éducation et professeur de lettres-Histoire et géographie. En 2021, Jean-Luc a publié le "Dictionnaire insolite de la Pologne", aux éditions Cosmopole. Retrouvez régulièrement ses articles en partenariat avec le site polognefc.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale