TEST: 2298

Les 18 et 23 mai : du théâtre à Saska avec la troupe des Didasca'Quoi !

Par Bénédicte Mezeix | Publié le 12/05/2022 à 14:33 | Mis à jour le 13/05/2022 à 00:25
Photo : La troupe des Didasca'Quoi, de gauche à droite, rang du  haut : Boris Fournier, Gilles Guy, Yoan Compère. Rang du bas : Gabriela Piotrowska, Agnieszka Florant,  Aslı Sümer, Nicolas Florant. Photo : Loïc Gatteau PolaFilms
LOIC GATTEAU POLAFILMS

Un nom, Didasca'Quoi, qui fait référence aux didascalies... Vous savez, ces informations en italique que l'on trouve dans les pièces de théâtre, renseignant sur les lieux, les personnages, l'action ? Si cette entrevue était une pièce de théâtre, elle débuterait ainsi...

Sopot, 21h, le 2 avril 2022. Sortie de scène de la troupe des Didasca'Quoi qui vient de finir un spectacle de 90 minutes en français surtitré en polonais, devant un public qui n'a pas boudé son plaisir. 

On entend un tumulte de voix à l'entrée du bar du Teatr Atelier en bord de plage. L'entretien-chorale réunissant Boris Fournier, Gilles Guy, Yoan Compère, Gabriela Piotrowska, Agnieszka Florant,  Aslı Sümer, Nicolas Florant - qui vont remettre le couvert dans quelques jours à Varsovie sur la scène de PROM Kultury à Saska Kępa, peut enfin commencer...

 

Lepetitjournal.com/varsovie : la dernière rencontre avec notre rédaction date de juin 2021 à la terrasse du Rendez Vous à Varsovie, nous sortions du premier confinement, fatigués, impatients, brûlants d’énergie. Presqu'un an après, nous nous retrouvons à Sopot, au Teatr Atelier, que de chemin parcouru !

Nicolas Florant : C’est vrai  ! On joue la même pièce, et pourtant tout a changé… Laurent Clouet est reparti en France, et Yoan Compère a repris le flambeau sur le rôle de Lorenzo le photographe. Vincent Tastet a succédé à Amaury Charvet pour le topage (NDLR: le surtitrage en direct). On a travaillé notre déco avec Audrey Regnery-Compère, et la pièce a gagné en maturité… On se retrouve à Sopot, sur cette superbe scène du Teatr Atelier près du Molo (NDLR : la jetée en bois), avec un public nombreux que l’on ne connaissait pas et qu’il fallait convaincre… Mission accomplie ! Pour nous c’est un fantasme qui se réalise.

Boris Fournier : On voulait absolument jouer à Trojmiasto… on a loué une colocation à deux pas avec toute la troupe, c’est super sympa, avec les « significant others », les enfants, et autres… sauf Gabriela qui est en mode « love » avec son chéri…

Gabriela Piotrowska : Boris, je t’emmerde…

Boris : Bon, moi en même temps, je dors dans la même chambre que Laurent Rabiega qui fait autant de bruitages en pleine nuit que sur scène…

 

Lepetitjournal.com/varsovie : depuis combien de temps la troupe existe-t-elle ? D'ailleurs, comment est née l’idée de la créer ? Et surtout, comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nicolas : On joue ensemble depuis 2019, au sein de différentes formations et sous des formats plus courts, notamment le groupe de théâtre du Cabaret créé à Varsovie par Martine Bourland.

Gilles Guy : Pour ma part, je jouais le rôle du clodo avec Béatrice, tu te souviens non ? On avait écrit le texte… Bah tiens, Béa est là aussi, elle est venue nous voir, elle dort à la coloc elle aussi…

Boris : En fait on a décidé ensemble de se lancer dans une pièce complète, plus longue, plus exigeante… Faut dire que j’avais déjà travaillé le rôle il y a 10 ans quand je jouais au théâtre Kamienica.

Laurent Rabiega : Boris, on s’en fout de tes vieilles rengaines…

Yoan Compère : Qui a les clés de la coloc ?

 

Didasca quoi théatre
Le Carton, ça déménage ! Avec Boris Fournier, Gilles Guy, Yoan Compère, Gabriela Piotrowska, Agnieszka Florant,  Aslı Sümer, Nicolas Florant. Photo : Bénédicte Mezeix

 

 

Lepetitjournal.com/varsovie : parlez moi un peu de la troupe… C’est « qui » les Didasca‘Quoi ? 

Nicolas : Alors dans la troupe il y a Boris Fournier dans le rôle phare d’Antoine, en Pologne depuis 14 ans ; beaucoup de talent, autant que d’ego… (tout bas) c’est un peu notre étoile…

Boris : J’ai joué à Kamienica

Gabriela : Et moi je sers à quoi ?

Nicolas : Et bien sûr Gabriela Piotrowska dans le rôle de Marine… non moins talentueuse… Gabriela, toujours authentique et jamais à court d'artifices… Gabriela nous rappelle sur les planches avec justesse que « l'art est le plus beau des mensonges ».

Yoan : ça me rappelle ce que l’on a écrit sur le site internet  Didasca'Quoi ? - Le Carton !

Nicolas : A peu de choses près…

Boris : Sinon il y a Gilles Guy, le patron du bar à vin Le Rendez Vous à Varsovie qui joue le rôle de David, étudiant comédien ambivalent… Aslı, traductrice et admiratrice de Bourdieu, au tempérament intense et méditerranéen qui joue le rôle d’Emilie… Agnieszka Florant dans le rôle de Katia mannequin de l’Est… et Nicolas Florant dans le rôle de Vincent, de casse-couille et de metteur en scène.

Aslı Sümer (NDLR : la rédaction a choisi de conserver les signes diacritiques turcs) : Nous avons aussi hors scène Laurent Rabiega qui s’occupe des bruitages, Vincent Tastet qui s’occupe des surtitres, et Audrey Compère des décors.

Audrey Compère :  D’ailleurs, je n’ai jamais demandé à ce qu’on mette le tapis en plein milieu… Et le rouge carmin sur le lit ça n’allait pas du tout…
 

Lepetitjournal.com/varsovie : comment ce texte de Clément Michel, Le cartons’est-il imposé à vous ? Pourquoi ce choix ?

Nicolas : Je dirais une sorte d’évidence… la rencontre entre un texte et une troupe… un texte simple mais efficace ; une construction habile et intelligente qui reprend avec bonheur les bonnes ficelles du vaudeville à la sauce des années 2000.

Boris : En fait j’avais déjà appris le rôle il y a dix ans à Kamienica.

Laurent : Boris, on s’en fout de tes vieilles rengaines… 

 

Lepetitjournal.com/varsovie : Le Carton, c’est du théâtre de boulevard avec un texte léger de prime abord : des portes qui claquent, un amant dans le placard (ou presque), qui aborde très ouvertement l’homosexualité... ça passe comment en Pologne ?

Gabriela : C’est le propre de la comédie… on fait rire… jaune ou à pleine dents… et on en ressort toujours un peu différent… en Pologne, comme ailleurs…

Vincent Tastet : Oui, même le texte est différent à la fin…

Gilles : Quoi ! C’est pour moi que tu dis ça ?

Yoan : Quelqu'un à les clés de la coloc ?

Aslı : En même temps, on n’avait pas dit qu’on se ferait une bonne bouffe ?

Emilia : D’ailleurs elles sont où les pizzas ?! Gilles, viens ici !

Gilles :  Oui mon amour, j’arrive… (en aparté) Oh putain, elle me gonfle…
 

Lepetitjournal.com/varsovie : Et comment le public réagit-il en général ?

Nicolas : Hé bien, je dirais qu’il est totalement réceptif.

Boris : Parfois un peu choqué…

Gabriela : mais toujours hilare, de la première scène à la dernière.


Lepetitjournal.com/varsovie : quelles sont vos prochaines dates en Pologne ?

Nicolas : Cela va dépendre des finances… On est tous bénévoles et nos maigres bénéfices servent à couvrir les coûts de production (location, promotion).

Les prochaines dates sont le 18 et le 23 mai 2022 à Varsovie (PROM Kultury Saska Kępa), et nous aurons peut-être une dernière date en province en juin 2022 sur ce spectacle. Ensuite nous travaillerons une nouvelle pièce...

Informations et réservation 

Evénements Facebook :

- Pour la date du 18 mai.

- Pour la date du 23 mai.

 

Le carton pièce de théatre
Photo : BM

 

benedicte mezeix

Bénédicte Mezeix

Directrice et rédactrice en chef du site lepetitjournal.com/Varsovie, Bénédicte a une longue expérience dans les médias : télévision, radio, presse écrite francophone et spécialisée. Son premier voyage en Pologne date de 2010, le début d'une nouvelle vie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale