CULTURE – Łódź, capitale du cinéma polonais

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 27/07/2015 à 22:00 | Mis à jour le 28/07/2015 à 09:18

L'annonce de l'ouverture du Centre de la culture cinématographique de Pologne à ?ód? rappelle la place particulière de la ville dans l'histoire du cinéma polonais. Lieu important de production et de diffusion d'?uvres du septième art, ?ód? a aussi été un lieu de formation d'artistes et de techniciens réputés internationalement. Le choix de ce lieu pour accueillir ce centre unique en Pologne paraît à bien des égards indiscutable.

?ód?, à l'avant-garde d'un cinéma encore à ses balbutiements

La première diffusion d'une ?uvre cinématographique à ?ód? a lieu en 1896. Cet événement marque le début des liens particuliers unissant la ville à l'art audiovisuel. Événement important dans l'histoire culturelle polonaise, c'est ici que le premier cinéma permanent de Pologne est installé en 1899. L'intérêt croissant chez la bourgeoisie polonaise pour ce nouveau loisir conduit à une multiplication des salles dans le centre de ?ód?. L'Odéon, cinéma luxueux et d'envergure (450 places assises), ouvert en 1907, symbolise parfaitement cette période faste.

Pendant l'entre-deux guerres ?ód? concurrence Varsovie sur le nombre de salles de diffusion. Environ 33 cinémas sont en activité au début des années 30. On estime qu'un habitant de la ville allait voir en moyenne 12 films par an. 

Le Kino Baltyk, un des plus vieux cinémas de ?ód? (1927), encore en activité.

La production audiovisuelle prend un rôle décisif dans la démocratisation des savoirs. Un centre éducatif et scientifique s'installe à ?ód? : le Miejski Kinematograf O?wiatowy. Cette institution projetait des films éducatifs pour les écoliers ainsi que des événements culturels pour les adolescents et les adultes à des tarifs très bas. Le projet est un succès : plus de 700.000 entrées sont totalisées pour l'année 1927 seule.

L'époque franchit aussi un cap dans la profession audio-visuelle en Pologne puisque le premier syndicat d'opérateurs du cinéma polonais y est créé en 1931.

Ce développement du monde cinématographique à ?ód? est momentanément stoppé par la Seconde Guerre mondiale avec l'invasion allemande de 1939.

?ód? : Centre d'État du cinéma polonais pendant la période communiste 

La destruction quasi-totale de la ville de Varsovie pousse les autorités communistes à chercher un nouveau lieu pour y installer le Centre d'État du cinéma polonais. C'est ?ód? qui est choisie par le gouvernement, devenue capitale provisoire du pays. Située à quelques heures de Varsovie et relativement épargnée par la guerre, l'entreprise étatique y est mise en place à partir de novembre 1945.

Les premières difficultés apparaissent très vite du fait de la destruction ou de la disparition d'appareils. De nombreux rapatriements et échanges avec Berlin sont nécessaires pour mener à bien le projet gouvernemental. Finalement, en 1946, la production du premier long-métrage de la compagnie est lancée. Elle sera suivie par l'élaboration du premier film d'animation polonais en 1948 et celle du premier film en couleur du pays en 1953. La direction change plusieurs fois de têtes et est installée à Varsovie mais l'essentiel des infrastructures et des appareils reste à ?ód?.

C'est durant la période communiste que l'école du cinéma de ?ód? est créée. Puis la fusion entre l'établissement et l'école de théâtre de la ville en 1958 marque le début de son âge d'or. Réputé internationalement, l'établissement forme les grands noms de l'audiovisuel polonais : Andrzej Wajda, Roman Polanski et Zbigniew Rybczynski (premier oscar du cinéma polonais avec le court-métrage « Tango » en 1983) pour ne citer qu'eux. L'école voit éclore la fine fleur de l'avant-garde du cinéma d'après-guerre polonais avec le mouvement "Warsztat Formy Filmowej" (littéralement, atelier de la forme filmique) dans les années 70.  

Le palais Oskar Kon, bâtiment principal de l'école nationale de cinéma de ?ód?      

Aujourd'hui, la perpétuation d'un héritage riche

?ód? a su capitaliser sur son héritage communiste. Les studios d'animation d'Etat appelés Se-Ma-For (pour Studio Ma?ych Form Filmowych) fermés en 1999, ont depuis ré-ouvert en tant qu'entreprise privée et ont remporté l'oscar du court-métrage d'animation en 2007 pour « Pierre et le loup » (réalisé par Suzie Templeton). Les formations dispensées à l'école de cinéma constituent toujours un label réputé internationalement, l'université de ?ód? ayant désormais un département consacré à la théorie cinématographique. La ville accueille en outre de nombreux studios de renom. 

Cet héritage est ravivé par des institutions telles que le centre éducatif de l'audiovisuel polonais ou le musée national du cinéma, seul du genre en Pologne. D'autres initiatives s'inscrivent dans un projet urbain et culturel global comme par exemple la rénovation de la centrale électrique EC1 de ?ód? de la rue du marché en un complexe de bâtiments scientifiques, technologiques et culturels.

 Vue exterieure de la partie Ouest du complexe EC1 en cours de réhabilitation.

Et après ? Un projet ambitieux

La signature le 14 juillet dernier de la lettre d'intention pour le projet du nouveau Centre culturel du cinéma polonais a suscité beaucoup d'émotion dans la troisième ville du pays. Située dans le complexe EC1, la nouvelle institution aura pour rôle de promouvoir l'histoire du cinéma polonais et ses artistes. Le centre organisera notamment des expositions en rapport avec la pratique audiovisuelle et des ateliers cinématographiques. Il fera partie des 33 institutions culturelles polonaises gérées conjointement entre l'État et les municipalités locales et sera la deuxième du genre à ?ód?, l'autre étant le musée d'art de la ville.

Le contrat marquant le début officiel des travaux devrait être signé le 30 septembre prochain. Le centre, quant à lui, sera opérationnel « dès le début de l'année 2016 » selon le directeur du complexe EC1.

sources: filmneweurope.com, thenews.pl et la commission cinématographique de Lodz.

© crédits photos: HuBar (wikimedia) , Arewicz (wikimedia)

Hugo Guyon (lepetitjournal.com/varsovie) ? Mardi 28 juillet 2015.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale