Samedi 25 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les français du Valencia CF : Geoffrey Kondogbia

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 15/08/2018 à 15:15 | Mis à jour le 15/08/2018 à 16:16
Photo : ©www.valenciacf.com
Geoffrey Kondogbia a été un rouage essentiel du Valencia CF de Marcelino lors de la dernière saison

Pour beaucoup, il a été un des joueurs clés du Valencia CF made in Marcelino. Geoffrey Kondogbia, arrivé en prêt de l’Inter Milan, s’est rapidement imposé dans l’effectif che au fil des rencontres à tel point qu’il fait parti, pour cette saison 2018-2019, des capitaines Blanquinegros.

Un talent qui attire les grands clubs européens

Né à Nemours le 15 février 1993, Geoffrey Kondogbia a été formé au RC Lens. Il dispute son premier match professionnel face à l’Olympique Lyonnais le 21 novembre 2010. Il ne joue que très peu de minutes pour sa première saison parmi l'élite française et ne peut empêcher la descente du club en Ligue 2.

Une relégation qui vide les rangs du RC Lens de ses meilleurs éléments. Parmi eux, Raphaël Varanne qui rejoint le Real Madrid. Pour cette saison en Ligue 2, Kondogbia devient titulaire au milieu de terrain. Il participe à 34 matchs et ses performances comme milieu relayeur attirent la convoitise des grosses écuries européennes. A la fin de la saison, Kondogbia rejoint le FC Séville.

the boss

Bien que remplaçant en début de saison, il s’impose petit à petit comme titulaire. Mais il peine à trouver son bonheur dans l’effectif sévillan, désormais dirigé par un Unai Emery arrivé en cours de saison. Fait rare dans le football, il paie lui-même sa clause de résiliation de 20 millions d’euros et est désormais libre de choisir son club.

La confirmation à Monaco, l’enfer à l’Inter

Annoncé dans les plus grands clubs européens, Kondogbia s’engage avec l’AS Monaco, attiré par l’ambitieux projet de l’oligarque Russe Dmitri Rybolovlev et son recrutement de haut vol (Falcao, James Rodriguez, Moutinho, etc.)

Sa première saison se solde par une 2e place en championnat. La deuxième le consolidera comme titulaire indiscutable chez les monegasques, mais surtout signera son éclosion comme un des meilleurs milieux de terrain d’Europe, notamment lors des rencontres de Champions League. C’est tout logiquement qu’en fin de saison, Kondogbia rejoint avec l’Inter de Milan pour la bagatelle de 40 millions d’euros, l'un des transferts les plus onéreux de l'histoire des Nerazurri.

Un des meilleurs transferts de l'ère Lim

Malgré un bon début de saison, l’apport du français est jugé insuffisant par son entraîneur, Roberto Mancini, qui le laisse sur le banc durant plusieurs rencontres. Victime des mauvais résultats de son club, il est sous le feu des critiques à cause de son salaire élevé et du montant de son transfert. Indésirable, il est prêté au Valencia CF avec option d’achat de 25 millions d’euros.

La renaissance valencienne

Arrivé à la capitale du Turia en toute fin de Mercato en 2017, Kondogbia est rapidement titularisé par Marcelino. Allez savoir comment a fait le coach asturien pour remotiver le français, mais il signe des performances incroyable face aux meilleurs clubs espagnols, notamment face au Real Madrid, marquant un but décisif.

Durant toute la saison, il joue un rôle de sentinelle au milieu de terrain et est au diapason avec Dani Parejo. C’est bien simple, quand Kondogbia va, tout va pour le Valencia CF. Les matchs perdus par le club se sont tenus sans le français sur le terrain.

Sans hésitation, les dirigeants du Valencia CF ont levé l’option d’achat. S'il a longtemps été attendu en Equipe de France pour le Mondial Russe, Geoffrey Kondogbia n’aura pas été retenu par Didier Deschamps, probablement le seul bémol à une première saison remarquable du français.

Nous vous recommandons

22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
0 Commentaire (s)Réagir