Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La “Red de Centros Mujer” a reçu 1075 appels depuis l’état d’alerte

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 25/03/2020 à 20:32 | Mis à jour le 25/03/2020 à 20:53
Photo : Shutterstock
violence valence femmes covid19 confinement

La "Red de Centros Mujer" assiste les femmes victimes de violences et d’abus. 

 

Au total, 750 appels ont été faits par des victimes de violence sexiste, 147 par des professionnels et 178 par des membres de leur famille ou des personnes de leur entourage. 

 

Quant à leur provenance, 493 appels ont été passés de la province de Valence, 143 de la province de Castellón et 434 de la province d’Alicante. Les cinq autres appels proviennent de localités en dehors de la Communauté de Valence.

La vice-présidente et conseillère pour l’égalité et les politiques inclusives, Monica Oltra, a rappelé que dans cette situation de crise sanitaire "la prise en charge et le suivi des femmes victimes de violence sexiste qui se trouvent dans une situation plus risquée en raison de leur isolement et du fait qu’elles doivent vivre en permanence avec leur agresseur potentiel" ont été renforcés. 

Mme. Oltra a également demandé à toute personne qui a connaissance d’un cas de violence sexiste, qu’il s’agisse d’un membre de la famille, d’un ami, d’un voisin ou d’une personne connue, de "contacter le service d’assistance téléphonique et de le signaler aux professionnels".

 

Le numéro d’urgence est le 900580 888.

 


 

logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.