Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Silence des autres : le film primé aux Goya à voir en France

Par Shirley SAVY-PUIG | Publié le 17/02/2019 à 22:53 | Mis à jour le 19/02/2019 à 11:08
Le Silence des Autres film Espagne

Mercredi 13 février est sorti dans les salles françaises le documentaire « Le Silence des autres » primé lors de la dernière cérémonie des Goya du cinéma au début du mois de février. Produit, entre autres par Pedro Almodóvar, ce film devrait faire écho aux nombreux réfugiés et enfants de réfugiés espagnols installés en France alors même que l’on célèbre les 80 ans de la Retirada

"Nous dédions ce prix aux milliers de victimes de la dictature franquiste qui nous ont quittés, ainsi qu'à ceux qui se battent chaque jour pour leur droit à la justice et à la vérité" a déclaré Almudena Carracedo, la co-réalisatrice du documentaire, sous les applaudissements du public le 2 février dernier lorsqu’elle a reçu le Goya du meilleur film documentaire pour le Silence des autres. 

Nous ne voulions pas faire un film sur le passé mais sur le présent. Il fallait décrire la souffrance quotidienne des Espagnols d’aujourd’hui et leur lutte pour obtenir un minimum de justice…

 

Au départ, le scandale des "bébés volés"

Six ans de tournage et 450 heures de rushes auront été nécessaires pour mettre en lumière les histoires de ces victimes qui déposèrent plainte en 2010 en Argentine contre les crimes du franquisme.

Un sujet très sensible qui prend sa genèse dans le scandale des "bébés volés" également divulgué en 2010 en Espagne comme l’explique Almudena Carracedo : « Nous avons commencé à travailler sur ce projet à la naissance de notre fille en 2010. Au même moment, le scandale des bébés volés sous le franquisme a éclaté en Espagne. En tant que jeunes parents, nous avons été bouleversés. C’était le vrai déclencheur de notre film : nous avons voulu suivre les victimes pour raconter, à travers leurs histoires, ce qui survit de l’héritage du franquisme. En 2012, nous avons décidé de quitter les États-Unis et nous nous sommes installés en Espagne pour pouvoir documenter leur quotidien. Nous ne voulions pas faire un film sur le passé mais sur le présent. Il fallait décrire la souffrance quotidienne des Espagnols d’aujourd’hui et leur lutte pour obtenir un minimum de justice… »

Dans une trentaine de salles de cinéma françaises

Sorti en Espagne le 16 novembre 2018 de façon plutôt confidentielle, c’est depuis le mercredi 13 février que le public français a pu le découvrir grâce au pari de sa distributrice Sophie Dulac, qui l’a remarqué lors de la Berlinale 2018. Un film qui l’avait laissée « sous le choc ». En effet, peu voire quasiment pas de films ont été réalisés en France sur cette époque-là en Espagne. Son souhait est par conséquent de toucher les espagnols installés en France qui « ont pour beaucoup des réminiscences de cette période avec leurs parents ou leurs grands-parents qui ont été victimes de ce régime »

Au moment où le déplacement de la dépouille de Franco a ravivé les blessures du passé, ce film s’inscrit dans un mouvement de libération de la parole des victimes initié depuis plusieurs années en Espagne et met en lumière les difficultés administratives dont elles souffrent. 

 


L'affiche du film Le Silence des Autres

Synopsis : 1977.  Deux ans après la mort de Franco, dans l’urgence de la transition démocratique, l’Espagne vote la loi d’amnistie générale qui libère les prisonniers politiques mais interdit également le jugement des crimes franquistes. Les exactions commises sous la dictature et jusque dans les années 1980 (disparitions, exécutions sommaires, vols de bébés, torture) sont alors passées sous silence. Mais depuis quelques années, des citoyens espagnols, rescapés du franquisme, saisissent la justice à 10.000 kilomètres des crimes commis, en Argentine, pour rompre ce « pacte de l’oubli » et faire condamner les coupables.
 

Shirley Photo Pro

Shirley SAVY-PUIG

Responsable d'édition - Parisienne de naissance mais Valencienne d'adoption depuis sa plus tendre enfance, cette touche-à-tout aime mettre en lumière la culture espagnole et les personnalités francophones de talent.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

Barcelone Appercu
FINANCE

Contrat assurance-vie français, résidence fiscale espagnole: attention

Le contrat d’assurance-vie est un des principaux véhicules d’épargne des Français. Une fois passés les Pyrénées, ces contrats de droit français restent souvent en l’état, cela peut poser problème.