Lundi 26 octobre 2020

Histoire d’Avent : une Cremà pour Noël au Guatemala

Par Nathalie Canet | Publié le 07/12/2019 à 13:00 | Mis à jour le 07/12/2019 à 13:00
Photo : ©Prensa Libre, Hemeroteca PL
Prensa Libre, Hemeroteca PL

A quelques semaines de Noël, commence la période de l'Avent. Lepetitjournal.com/Valence vous propose de découvrir chaque jour une histoire, une anecdote, un rituel insolite d’un pays du globe, et vous aider ainsi à patienter jusqu’à Noël.

Du Caganer en Espagne, aux créatures mystiques des pays du nord, des décorations de Noël insolites aux pratiques décalées des pays d’Amérique latine, vous serez, le 24 décembre, fin prêt à vivre n’importe quelle pratique biscornue de cette période enchanteresse.

 

Chaque année, le 7 décembre à 18h précise, les Guatémaltèques organisent “La Quema del Diablo“, qui consiste en la crémation d’une statue représentant le diable, généralement fabriquée en papier mâché et en carton, remplie de pétards. Digne d’une cremà de Fallas.

 

Chaque famille balai la poussière de sa maison, comme pour nettoyer son âme intérieure avant l’arrivée de Noël. La poussière est ensuite placée sous la statue à l’effigie du diable, qui est ensuite brulée, emmenant dans ses cendres, toutes les mauvaises ondes d’ici-bas, et ne laisse ainsi que des âmes purifiées prêtes à célébrer Noël dignement.

La “Quema del Diablo“ est un événement extrêmement festif, qui donne lieu à des spectacles de danse et de musique, à des feux d’artifices et à beaucoup d’autres animations artistiques autour du sujet.

©Juan Carlos Ventura R - FlickR

Il semblerait que cette tradition date du XVIe siècle, l’époque coloniale espagnole, quand les Guatémaltèques avaient pour habitude, faute d’électricité, de disposer des feux de joie tout le long du chemin de la procession dédiée à la Vierge, qui célébrait, le 7 décembre, l’entrée dans la période de Noël.

Cette pratique est aujourd’hui très controversée notamment pour des raisons de protection de l’environnement. Des groupes écologiques invitent donc les Guatémaltèques à ne pas brûler des matières telles que le caoutchouc ou le plastique.

 

Suivez nous sur Facebook TwitterLinkedin, Instagram

 

 
Sorties, week-end en famille, expositions, bons plans sur Valence chaque jour :
L'EXPAT GUIDE
Nathalie Canet

Nathalie Canet

Femme de communication dans l'âme et adepte des défis, c'est après 15 années entre agence de publicité new-yorkaise et grandes entreprises parisiennes, que Nathalie rejoint lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s)Réagir